MENU / RECHERCHE
docteurclic se construit chaque jour avec vous. Rejoignez nous sur
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON, cliquez pour vérifiez
VOUS RECHERCHEZ
MON ESPACE SANTÉ ?
Publicité

Perte de poids

À LIRE DANS CET ARTICLE
Perte de poids
À LIRE AUPARAVANT

Maigrir ou mincir

Point de départ

L'amaigrissement, quel qu'en soit la cause, ne se fait pas à la même vitesse. On peut maigrir (c'est à dire perdre du poids) en quelques heures, mais aussi sur plusieurs mois. Dans ces deux cas extrêmes, ce ne sont pas les mêmes constituants qui disparaissent.

L’amaigrissement ultrarapide

Une perte de poids en quelques heures ne peut être qu'une perte d'eau.

  • Si celle-ci était en excès (oédèmes par exemple), on va dégonfler rapidement, le plus souvent des zones « déclives », c'est à dire des endroits où le sang a stagné : par exemple les jambes en fin de journée, le bas des reins en fin de nuit. A cette perte de poids qui reste généralement modérée (entre 1 et 2 Kgs) va s'ajouter une modification rapide de la silhouette dans les zones oédématiées. C'est l'effet bénéfique d'un amaigrissement rapide.
  • Par contre si on n'est pas en excès d'eau, cet amaigrissement ultrarapide provoque une déshydratation . C'est ce que l'on voit chez les nourrissons qui peuvent à la suite de vomissements et de diarrhée par exemple, perdre 5% de leur poids, voire plus, en quelques heures, et c'est ce qui explique qu'on mesure cette déshydratation en surveillant leur poids.
X

Perte de poids en vidéo

Graisse abdominale : danger Au delà des problèmes de silhouette l'excès pondéral et particulièrement de graisse abdominale a des conséquences à long terme sur notre santé. Il affecte notre taux de sucre dans le sang, notre pancréas, notre foie, permet l'installation du diabète et de l'athérosclérose. Une perte de poids permet de prévenir certains de ces problèmes.

L’amaigrissement rapide

Un amaigrissement qui survient sur quelques jours est la conjonction d'une perte d'eau, et d'un début de perte de graisses. La perte d'eau est liée avant tout à une perte de sel. C'est pourquoi un régime peu salé va entraîner une perte d'eau et donc une perte de poids rapide. L'inconvénient est alors de risquer de se trouver en perte de sel, ce qui va perturber l'équilibre hydro-électrolytique de nos cellules et parfois dans les cas extrêmes un mauvais fonctionnement de celles qui sont situées dans le cerveau, réalisant ainsi ce qu'on appelle un oédème cérébral .


A cette perte d'eau va s'ajouter une fonte des graisses. Soit en raison d'un régime hypocalorique, soit dans des circonstances pathologiques qui diminuent l'appétit, l'organisme utilise les graisses mobilisables (celles qui sont directement sous la peau) pour fabriquer de l'énergie. Ce phénomène met quelques jours à se mettre en place. Il a pour intérêt de provoquer une perte de poids lorsque celle-ci est recherchée, mais il a deux inconvénients. L'un est métabolique : c'est la fabrication de produits toxiques, qu'on appelle les corps cétoniques et qui dans les cas extrêmes provoquent des troubles réversibles au niveau du cerveau. C'est ce que l'on voit chez les diabétiques non traités. L'autre est plus pervers : notre cerveau de mammifère est programmé pour faire face à des périodes de disette en stockant de la graisse qui sera utilisée en cas de besoin ; mais le cerveau enregistre cela comme une alerte, et dès que l'alimentation redevient plus riche (quand on desserre l'étreinte d'un régime par exemple), il va intimer l'ordre à l'organisme de stocker encore plus en prévision de la prochaine disette : c'est cela qui est à l'origine du fameux effet yoyo si redoutable dans les régimes trop rapides.


Enfin, dans certains cas pathologiques l'amaigrissement s'accompagne d'un début de fonte musculaire qui va participer à la perte de poids. Il est au début très modeste, mais notable. C'est ce que l'on voit au cours des alitements ne serait-ce que de quelques jours : les muscles non sollicités en raison de l'immobilité vont s'atrophier. Si cette immobilisation se prolonge, la fonte deviendra visible : la silhouette se modifie avec en particulier diminution de la masse des cuisses et des fesses. Les efforts deviennent pénibles en raison de la fatigue et de l'effort demandé à des fibres musculaires moins nombreuses.


page : 1234



Termes associés : régime - alimentation -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.

Publicité
TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

  • Alimentation sans sel
    Par dom
    Le 21/10/2013 17:46:52
    Réponse(s) : 0
    Je prends de la cortisone tous les jours suite à une opération. Je ne mange donc pas de sel dans tous mes plats. Est-ce dangereux ? Merci de me répondre.
    Sclérodermie en plaques et perte de poids anormale
    Par jovise.62
    Le 27/02/2013 18:05:44
    Réponse(s) : 0
    Je suis soignée pour une sclérodermie en plaques depuis un an. Le traitement est au minimum car il y a eu amélioration (2 c par semaine de Méthotrexate). Cependant, j'ai perdu du poids (de 49 kg, je...
    Inflammation de la tête du pancréas
    Par chantal
    Le 06/02/2013 20:00:00
    Réponse(s) : 0
    Bonjour, ma mère de 64 ans perd environ 400gr tous les 4 jours, elle a passé un scanner et des nodules ont été trouvés sur la queue du pancréas et une inflammation sur la tête. Suite à cela, elle a...

|


article en cours de vérification
Dernière mise à jour, le 18/10/2005

Publicité

À LIRE AUSSI


|

Publicité



Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez plus contactez-nous
PARTENAIRES
 
sites de notre réseau : lebonchien.fr - lebonchat.fr