MENU / RECHERCHE
docteurclic se construit chaque jour avec vous. Rejoignez nous sur
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON, cliquez pour vérifiez
VOUS RECHERCHEZ
MON DOSSIER SANTÉ
Accueil > santé des enfants > maladies infantiles > rougeole : des réponses à vos questions

Rougeole : des réponses à vos questions

La rougeole avait pratiquement complètement disparu dans les pays développés et en particulier en France, comment expliquez-vous que nous assistions à un retour de cette maladie ?

La rougeole est une maladie infectieuse due à un virus très contagieux. Elle est grave dans certains pays en Afrique en particulier. Elle peut donne des complications respiratoires, neurologiques, y compris dans des pays comme la France. Son but a donc été de la faire régresser dans de nombreux pays, et ce grâce à la vaccination. L'efficacité de cette vaccination pour faire reculer la rougeole, sur le plan épidémiologique, n'est possible que si plus de 95 % de la population est bien vaccinée. Sinon, et c'est ce qui se passe, il y a un risque de voir réapparaître des épidémies de rougeole,le virus se répandant dans une population qui avec le temps n'est plus parfaitement protégée.

Dans l’ensemble, la vaccination a été bien respectée en France? Pourquoi avons-nous ce problème de recrudescence de la rougeole actuellement ?

Oui, la vaccination a été bien réalisée en France, mais, insuffisamment, et nous n’avons jamais obtenu le seuil suffisant pur éviter toute épidémie. Or, c’est une règle en matière de vaccination lorsque beaucoup sont vaccinés, l’agent infectieux circule moins dans l’environnement et donc ne permet pas l’entretien naturel de la protection contre cet agent infectieux. La protection de la vaccination est souvent inférieure en durée que ce que provoque la maladie naturelle. Il y a donc risque de reprise infectieuse dans la population. (Le vaccin est dans une certaine mesure victime de son efficacité).

Des adultes attrapent la rougeole, ce n’est donc pas seulement une maladie infantile comme nous le pensions tous ?

Effectivement aujourd’hui des adultes sont atteints par la rougeole. La raison en est identique à ce qui a été exposé précédemment. Si la protection induite par les vaccins diminue avec le temps, que des épidémies peuvent réapparaître, des adultes qui n’ont jamais fait la maladie naturelle peuvent aussi être infectés et malades.

Quels sont les symptômes de la rougeole ……Quels sont les signes qui doivent alerter ?

La rougeole apparaît cliniquement 10 jours après la contamination, c'est-à-dire un contact avec un rougeoleux. Pendant quelques jours (3-4) on note de la fièvre, des yeux injectés qui pleurent, le nez qui coule, de la toux et un état « grognon » chez les enfants. Vers le 5ème jour apparaît l’éruption de rougeole : érythème en plaques, diffuses sur le visage comme sur le reste du corps. La rougeole dure une semaine environ et tout rentre dans l’ordre sauf complication. L’alerte est essentiellement donnée par la notion d’épidémie et de rencontre avec un sujet ayant la rougeole. L’absence de vaccination est bien évidemment un facteur supplémentaire de risque.

Comment attrape-t-on la rougeole ?

Au contact avec un sujet malade, la transmission se fait par voie respiratoire.

La rougeole est une maladie contagieuse ….Que doit-on faire pour se protéger ou éviter de contaminer d’autres personnes ?

Oui, la rougeole est une maladie infectieuse contagieuse. L’isolement des personnes malades est nécessaire. Le port de masques et le soin d’hygiène des mains réduit le risque de transmission.

Pendant combien de temps un malade est-il contagieux ?

La transmission du virus se fait essentiellement de la fin de la période d’incubation (10 jours) et jusqu’au 5ème jour après le début de l’éruption.

Quelles sont les conséquences sur la santé liées à la contractation de la rougeole ? Peut-on garder des séquelles ?

La rougeole peut donner des complications. Elles peuvent être immédiates, respiratoires de type surinfection pulmonaire, ORL (otite). Il peut y avoir des complications plus sévères neurologiques à type d'encéphalite. Des séquelles peuvent survenir : surdité, atteinte oculaire (kératite), mais surtout deux complications sont redoutables, des pneumonies à « cellules géantes » survenant chez des malades fragiles, immunodéprimés, et surtout la pan encéphalite sclérosante subaiguë survenant au décours et tardivement après la rougeole

Les conséquences de la rougeole sont-elle les mêmes pour les enfants, adolescents, hommes ou femmes ?

Globalement, les risques de complications existent chez les enfants comme chez les adultes, le risque d’encéphalite est plus élevé chez les enfants.

La vaccination dans l’enfance protège-t-elle suffisamment et combien de temps ? Ou est-il nécessaire de se faire à nouveau vacciner à l’âge adulte ? Si oui, dans quelles tranches d’âge ?

La vaccination anti rougeoleuse faite vers 12 mois, voire éventuellement à 9 mois, assure une protection de très bonne qualité. Toutefois, il faut savoir que deux doses sont nécessaires pour assurer une protection de qualité suffisamment prolongée. C’est la raison pour laquelle deux doses doivent impérativement être faites selon les recommandations officielles, notamment chez des adolescents ou des adultes jeunes qui n’auraient reçu qu’une seule dose.

Serait-il plus dangereux de contracter le virus de la rougeole à un certain âge ?

Oui, habituellement, les maladies infectieuses dites infantiles sont plus sévères à l’âge adulte.

Que faut il pour se protéger contre la rougeole ? Quelles sont les recommandations pratiques à suivre ?

En pratique, on vaccine avec le vaccin trivalent (ROR : rougeole, oreillons, rubéole) deux doses doivent être faites avant 24 mois : première dose à 12 mois, deuxième dose entre 13 et 24 mois. Rattrapage, sinon pour les adolescents, 10-11 ans, 15-16 ans… Pour les adultes de plus de 28 ans, une dose suffit.

Les personnes âgées… Sont-elles protégées ou au contraire à risque ?

Normalement, les personnes âgées ont fait naturellement la rougeole, elles sont donc protégées et ne risquent pas de refaire la rougeole. Seules certaines n’ayant pas fait la maladie pourraient justifier la vaccination.

Les recommandations données contre la rougeole s’appliquent-elles à d’autres maladies contagieuses et ou d’autres vaccins ?

Deux autres maladies infectieuses sont combattues par le même vaccin trivalent : les oreillons et la rubéole. Attention, également pour la coqueluche qui justifie une revaccination à l’âge de 11 ans ou de façon plus générale à l’adolescence.

Le vaccin « trivalent » contre la rougeole, la rubéole et les oreillons est recommandé en France. Si on se fait vacciner à nouveau contre la rougeole, doit-on le faire avec ce vaccin « trivalent » ?

La vaccination en France est conseillée depuis 1983. Dans cet objectif global, il est préférable et plus simple de se vacciner et revacciner avec le vaccin trivalent ROR.


L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.

Publicité
TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Rougeole : des réponses à vos questions" TÉMOIGNEZ

Publicité
Article créé, modifié ou vérifié par
Maladies infectieuses et tropicales
Dernière mise à jour, le 31/03/2011

Publicité

À LIRE AUSSI

  • Rougeole
    Maladie éruptive de l'enfance. Très contagieuse. Complètement anodine dans les pays riches. Fait...
    Vaccin contre la rougeole
    Vaccin destiné à la prévention de la rougeole
  • ROR (vaccin)
    R.O.R signifie "Rougeole-Oreillons-Rubéole". Le vaccin ROR est un vaccin dirigé contre ces 3 maladies....

|

Publicité

Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez plus contactez-nous
VOIR NOS PARTENAIRES