Accueil > psy > psychologie de l'enfant > colères de l'enfant
Colères de l'enfant

Colères de l'enfant

À LIRE DANS CET ARTICLE
À LIRE AUPARAVANT

Personnalité de l'enfant

La situation

Pas besoin de la décrire à l’excès : un refus, une frustration , une interdiction ou au contraire une obligation, et c’est parti ! La colère est là, d’autant plus violente que la personnalité de l’enfant est forte.

Votre attitude

  • Votre autorité d’abord. Expliquez-lui calmement que ce n’est ni en hurlant, ni en gémissant, ni en cassant tout qu’il obtiendra ce qu’il veut. Interrompez-le tout de suite, le temps qu’il trouve le ton adéquat (sans le casser ni le vexer bien entendu, en particulier s’il a des frères et soeurs plus grands).
    N’entrez pas dans son jeu et anticipez, en particulier si vous sentez la situation dégénérer.
  • Dans ce cas précis, le mieux est de prendre l’enfant sous le bras et de le déposer dans sa chambre sans brutalité ni méchanceté, mais avec fermeté. Ainsi s’il continue à hurler, cela devient son problème et non le vôtre puisqu’il « doit  respecter certaines règles ». Il ne reviendra qu’une fois calmé.
  • Si vraiment la situation dégénère avec chantage et actes de violence, n’hésitez pas à agir physiquement : petite fessée, douche tiède (pas froide), et coercition (pas de copains demain, pas de cinéma, pas de télé, bref, la liste est longue de vos actions possibles).
  • N’ayez aucune culpabilité puisque votre décision est juste. Si bien sûr elle ne l’était pas, la prochaine fois soyez plus souple, et ne posez pas des interdits ou des punitions que vous ne pourriez pas tenir. Il est également important que votre enfant apprenne à gérer la frustration , outil qui lui sera très utile pour le restant de sa vie.

Les pièges à éviter

  • Ne pas tenir les punitions que l’on donne ou ne pas appliquer les décisions que l’on prend : c’est d’un effet désastreux car d’une part votre autorité a fondu comme neige au soleil, et d’autre part l’enfant ne perçoit pas quelles sont ses limites . En agissant de cette façon, vous le laissez doublement démuni et lui donnez l’image parentale d’une parole qui n’a pas de valeur et d’une « personnalité » inconsistante.
  • L’autre risque est de le casser, en particulier devant les autres et ses copains : ne mettez pas en avant ses travers (il fait encore pipi au lit comme un bébé) et ne le cataloguez pas (« il est toujours méchant comme ça », ou « il finira en prison s’il continue », etc. Là , c’est vous franchissez la ligne jaune car vous l’humiliez et vous blessez ce pauvre homard, ce pauvre hérisson qu’est votre enfant sous ses airs de matamore. Tâchez plutôt de positiver en disant part exemple « je te préfère tellement plus quand tu es calme » . Et si vous devez lui dire quelque chose prévenez le que vous aurez une discussion avec lui plus tard ; et si cette discussion doit avoir lieu sur le champ, elle devra avoir lieu dans une autre pièce, pas devant les autres.
Termes associés : colère - coléreux - coléreuse - colère chez l'enfant - colères chez l'enfant - crise de nerf -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi

  • Personnalité de l'enfant
    Certains enfants ont une « personnalité » plus affirmée que d'autres. Cela ne veut pas dire pour...
    Bêtises de l'enfant
    En ce qui concerne l'enfant, le catalogue des bêtises est inépuisable, leur inventivité n'ayant pas de...
  • Colères de bébé
    De 2 à 4 ans, c'est l'âge « privilégié des grandes colères ». L'enfant affirme sa personnalité, il...
    Désobéissance de l'enfant
    Ce problème, vous y serez confrontés durant toute votre vie de parents, jusqu'à ce que votre enfant...
    Pouce ou tétine ?
    Le pouce ou la tétine ? Ce n'est un dilemme que pour les parents, car l'enfant choisit aussi bien l'un...
    Bébé fait de la résistance
    L'enfant dit non ! Ce mot l'amuse beaucoup, il en joue, en use et … en abuse au grand énervement des...
    Pleurs de bébé
    Pendant ses premiers mois, un bébé pleure souvent. Vous savez que c'est naturel, mais vous supportez...

Publicité

TÉMOIGNEZ2 témoignages sur ce thème

  • Enfant rebelle
    Par blop
    Le 06/07/2017 22:02:38
    Réponse(s) : 2
    Bonsoir, votre fille est en état de choc dû à la sidération.
    Pour calmer la crise de nerfs...
    Par Hachiko
    Le 10/02/2017 18:52:16
    Réponse(s) : 0
    Pour mon mari de 33 ans... Je fais comme vous dites : une fessée et une douche fraîche à chaque fois qu'il hurle quand je lui refuse une bière ou un paquet de chips ! Bonne technique !!


Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 12/06/2010
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse