Accueil > santé au quotidien > maux de tête et migraines > maux de tête, migraines, céphalées : des réponses à vos questions
Maux de tête, migraines, céphalées :  des réponses à vos questions

Maux de tête, migraines, céphalées : des réponses à vos questions

Quels sont les différents maux de tête qui ne sont pas liés à d'autres troubles ?

Toutes les céphalées qu'on appelle « primaires », c'est-à-dire où le mal de tête constitue la maladie (par exemple migraines, algies vasculaires de la face, céphalées de tension…) et n'est pas secondaire à une autre maladie (par exemple, tumeur, anévrysme…).



La migraine et la céphalée sont-elles des maladies ?

La céphalée est un symptôme, la migraine est une maladie.

Quelles sont les personnes les plus affectées par les céphalées ?

Les femmes d'abord (3 à 4 fois plus de migraineuses que de migraineux), les anxieux et les stressés ensuite.



Quel est le traitement médicamenteux des céphalées et ses effets secondaires ?

Les traitements sont nombreux et variés, et les effets secondaires sont spécifiques à chaque type de traitement. Pour interrompre une crise de migraine : les anti- inflammatoires et les triptans. Pour prévenir les crises de migraine (traitement de fond) : la vitamine B2, certains bêta-bloquants, certains antagonistes du calcium, certains anti-convulsivants (Topiramate et Valproate sodique). Ces derniers sont les plus efficaces, bien que ne dépassant pas 60% de réussite ; ils ont de nombreux effets secondaires, parfois très gênants.

Peut-il y avoir une dépendance aux médicaments des céphalées ?

L'excès de consommation des médicaments de la crise migraineuse peut entraîner le cercle vicieux des « céphalées chronicisées par les antalgiques ». Certains patients migraineux peuvent développer un comportement de dépendance vis-à-vis de ces médicaments, sans doute à cause d'une prédisposition génétique.



Y a-t-il un traitement de terrain qui réduise les céphalées ?

Si par « terrain » vous voulez indiquer la « prédisposition migraineuse », elle est avant tout due à des facteurs génétiques qui « remplissent le baril de poudre » et ne sont pas au stade curable. Les facteurs environnementaux et endogènes (hormones, mental…) modulent le seuil migraineux génétique et peuvent « allumer la mèche ». Le migraineux peut influer sur les derniers en adaptant son style de vie : hygiène alimentaire, repos et sommeil suffisants, gestion du stress, activités physiques régulières, évitement des traitements oestrogéniques s'ils aggravent la migraine.

Y a-t-il des traitements chirurgicaux des céphalées ?

Le seul traitement chirurgical qui a montré une efficacité dans la migraine chronique (au moins 8 crises/mois et 15 jours de céphalées) et dans les algies vasculaires chroniques (aucune période de rémission depuis au moins un an) est la neurostimulation sous-occipitale qui nécessite l'implantation d'une électrode de stimulation en percutané, raccordée à un stimulateur implanté en sous-cutané.



La neurostimulation électrique par un appareil externe est-elle une bonne alternative ?

La neurostimulation transcutanée supra-orbitaire n'a jusqu'ici fait la preuve de son efficacité que dans la migraine épisodique (2-6 crises/mois). Il reste à démontrer qu'elle est utile dans la migraine chronique.

La neurostimulation a-t-elle un effet préventif sur les crises ?

Le seul effet prouvé d'être supérieur à celui d'un placebo est précisément l'effet préventif sur les crises de migraine.

Peut-on associer la neurostimulation à un traitement médicamenteux ?

Sans aucun problème, car la neurostimulation transcutanée n'a aucun effet secondaire (si l'on excepte la sensation cutanée du courant électrique).

La neurostimulation peut-elle induire des effets secondaires sur le cerveau ?

Aucun effet secondaire néfaste connu, mais nous pensons que la neurostimulation transcutanée améliore la migraine en modifiant l'activité des centres nerveux dont le fonctionnement anormal favorise la répétition des crises.

L'appareil de neurostimulation Cefaly a-t-il démontré son efficacité et sa sécurité ?

C'est le seul appareil de neurostimulation transcutanée pour lequel on a démontré dans un essai en double aveugle qu'il est plus efficace pour réduire la fréquence des crises de migraine qu'une stimulation factice (placebo). Il a fait la preuve de son innocuité.

A quelle fréquence et pendant combien de temps faut-il-utiliser Cefaly préventivement/pendant les crises de céphalée ?

L'essai en question a été fait avec une application quotidienne du Cefaly pendant 20 minutes. Pendant la crise, traitement pour lequel l'efficacité n'est pas prouvée scientifiquement, l'appareil s'arrête aussi après 20 minutes, mais le traitement peut être répété si nécessaire.

Combien coûte l'appareil de neurostimulation Cefaly ?

Le Cefaly coûte près de 300€, mais on peut le louer via le site internet du fabricant STX-Med pour 40 jours (49€). Je déconseille à mes patients de l'acheter s'ils n'ont pas ressenti un effet bénéfique après 2 mois d'application quotidienne.



L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNEZ1 témoignages sur ce thème

  • Dépendance à l appareil
    Par Valérie SymptoCheck
    Le 22/07/2019 12:11:59
    Réponse(s) : 1
    Bonjour Steph, Nous vous remercions pour votre message. Pour des raisons de confidentialité et de déontologie médicale nous ne pouvons pas répondre directement à vos questions médicale et ce...


Article créé, modifié ou vérifié par
Neurologue

Dernière mise à jour, le 27/01/2013
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse