Accueil > santé au quotidien > tabac > tabac chez les jeunes : des réponses à vos questions
Tabac chez les jeunes : des réponses à vos questions

Tabac chez les jeunes : des réponses à vos questions

Quels sont les risques encourus par un tabagisme précoce ?

Les études montrent que plus on commence à fumer jeune et plus le risque d'une dépendance forte est important ; concernant les effets sur le plan de la santé, ils sont aussi plus marqués.



Comment évolue la consommation de tabac des jeunes entre la 6ème et la 3ème ?

D'après l'étude HBSC de 2010 (étude menée tous les quatre ans) la consommation des collégiens français augmente au fil des années de scolarité, avec une accentuation en dernière année : en 6ème, ils sont 1% à fumer régulièrement, 1,7% en 5ème puis 7,9% en 4ème, pour être 15% en 3ème.

Est-ce que l'augmentation du prix du tabac fait baisser la consommation des jeunes ?

Les études montrent que pour qu'il y ait un impact sur la consommation, il faut que l'augmentation du prix du tabac soit d'au moins 10%. Il faut bien entendu que le tabac à rouler soit également concerné.

Tout consommateur devient alors sensible à cette augmentation et particulièrement les jeunes. D'ailleurs, parmi les motifs qui empêchent les jeunes de se mettre à fumer, le prix élevé vient souvent en tête ; c'est aussi une des raisons qui poussent les fumeurs à vouloir arrêter.

De quelle façon intervenez-vous auprès des collégiens au sujet du tabac ?

Ce que je cherche à faire, avant tout, c'est d'amener les jeunes à réfléchir par eux-mêmes, en m'appuyant sur leurs propres connaissances, tout en leur en apportant de nouvelles. J'aborde l'échange en engageant une réflexion sur les motifs qui incitent les jeunes collégiens à fumer (les points qu'ils jugent positifs) et sur les inconvénients de cette consommation. Cela permet de balayer beaucoup de domaines. Parmi les points négatifs, il va être question de la dépendance dans laquelle ils risquent de tomber, de l'influence du tabac sur le souffle et de bien d'autres éléments encore (esthétique, pathologie, tabagisme passif, coût,… ). On évoque également la loi et les stratégies mises au point par les cigarettiers pour recruter chaque année de nouveaux clients et fidéliser les anciens.

Bien entendu, les supports visuels ont une place non négligeable, me permettant par exemple d'aborder la dépendance. A partir de quelques images de situations concrètes, les élèves vont analyser la manière dont elle se met en place. Et pour que ce soit encore plus parlant, je les incite à faire des exercices pour voir s'ils ne sont pas dépendants eux-mêmes de comportements particuliers (usage du téléphone portable, de facebook,…) et s'ils peuvent s'en défaire facilement ou pas. Cela leur permet ainsi de percevoir ce que peut être la dépendance au tabac : outre la présence d'habitudes, il y a de plus la nicotine qui permet l'enracinement des comportements.

Nous discutons aussi de la difficulté à refuser une cigarette et je demande aux élèves de trouver une réponse de refus pour le jour où ils se trouveront dans la situation où on leur tendra une cigarette.

Soulignons qu'une éducation à la santé doit comporter plusieurs interventions, être relayée afin de lui donner toutes les chances d'être efficace. Elle doit permettre aux élèves de développer des ressources en eux pour faire face à la pression du groupe et pour se valoriser d'une manière différente aux yeux des autres (montrer leurs qualités, leurs centres d'intérêts,…).



Quels sont les avantages que voient les jeunes à fumer ?

Lorsqu'on leur demande quels avantages on peut avoir à fumer, ils vont dire : « se déstresser », « faire plus grand », « faire comme tout le monde ». Comme vous le voyez, ils reprennent certainement des paroles entendues autour d'eux (« ça déstresse ») et on perçoit aussi l'influence des copains. Je vais donc rectifier ou expliquer certains points, en particulier que le tabac n'est pas en soi un produit déstressant. Il est parfois ressenti comme tel si le fumeur est devenu dépendant à la nicotine. À cette occasion, je les interroge sur l'origine possible du stress et les diverses manières d'y remédier. Je souligne par ailleurs que les non-fumeurs en France sont beaucoup plus nombreux que les fumeurs et que le taux de fumeurs collégiens est bien plus faible que ce qu'ils croient.

Est-ce que vous parlez de cancer aux jeunes fumeurs ?

Personnellement, je ne cite pas ce risque car les enfants sont quelquefois fils ou fille de fumeur. Il faut éviter de créer de l'anxiété chez ces jeunes parce qu'ils pourraient associer cancer et parent fumeur. Par contre ce risque, notamment le cancer des poumons ou de la gorge, est très présent dans leur tête. Mais comme on peut s'en douter, il ne suffit pas d'informer les élèves sur les dangers graves pour en faire des non-fumeurs ou pour modifier leur comportement, ce serait trop simple ! C'est la raison pour laquelle j'attire leur attention sur des ennuis de santé qui leur sont plus familiers (moins bonne résistance à l'effort physique prolongé, exacerbation de l'asthme, calcul du coût,…) et qui pourraient les toucher très rapidement.

Que répondez-vous à la remarque de prise de poids après l'arrêt du tabac ?

Je leur renvoie tout d'abord la question, et souvent ils me répondent que le fumeur compense en mangeant davantage. Je souligne alors que certains fumeurs, en effet, remplacent la cigarette par autre chose qu'ils vont porter à la bouche, notamment au moment des pauses puisqu'ils ont pris l'habitude de couper leur journée par de multiples pauses-cigarette (en tout cas ceux qui fument beaucoup). Ils vont prendre un aliment qui leur fait plaisir, et comme ce sont rarement les feuilles de salade dont on abuse mais de chocolat ou de petits gâteaux ou chips… on prend du poids. Mais je les rassure aussi en leur disant qu'arrêter de fumer est loin d'être synonyme de prise de poids afin de tranquilliser celles qui auraient des craintes par rapport à leur poids.

Je leur dis aussi qu'arrêter de fumer lorsqu'on est jeune n'entraîne pas une prise de poids, la prise de poids étant due à plusieurs facteurs liés en partie à l'âge.

Est-ce que les paquets neutres les dissuadent de continuer de fumer ?

Ils n'ont pas encore fait leur apparition en France, on ne sait donc pas quels effets peuvent en résulter. Toutefois, si l'on regarde les couleurs et le graphisme des paquets conçus, tout au long des dernières décennies, par les industriels du tabac, on peut se dire qu'ils n'ont pas travaillé pour rien. Ces paquets colorés, avec des graphismes adaptés à l'âge (petits bonhommes rigolos sur les anciens paquets de 10 cigarettes ciblant les tout jeunes), avec des possibilités de faire des collections, ont été forcément créés dans le but d'en assurer plus facilement la vente. Par ailleurs, plusieurs industries du tabac (British American Tobacco, Imperial Tobacco, Philip Morris, Japan Tobacco) ont déposé un pourvoi devant la Haute-Cour de Justice d'Australie pour essayer d'empêcher la sortie de ces paquets neutres, autre preuve de l'importance des couleurs. On peut donc penser que les jeunes des pays qui adopteront ces paquets neutres seront plus difficilement attirés par les cigarettes.



Est-ce que les paquets « à photos difficiles » ont un impact sur les ados ?

Je n'ai jamais fait d'étude précise sur ce point, mais les collégiens semblent les considérer comme quelque chose d'exagéré. Mais si l'on regarde les études internationales qui ont été menées auprès des jeunes sur les messages sanitaires suscitant la peur, on constate que le passage d'un format d'image petit à un format plus grand s'accompagne d'une augmentation accrue de l'information sur les risques. Élément plus intéressant encore : on note chez les adolescents fumeurs une augmentation de leur motivation à réduire leur consommation ou à y mettre fin. Il apparaît que la combinaison la plus efficace est un message fort associé à des messages soulignant l'efficacité d'un changement de comportement.

Quels sont les meilleurs arguments qui peuvent les motiver pour arrêter de fumer ?

Les adolescents doivent trouver par eux-mêmes les motivations à arrêter de fumer. Le tabacologue ne doit pas argumenter à tout prix car cela pourrait avoir l'effet inverse et induire une résistance de la part du fumeur. Il faut l'amener à réfléchir au gain qu'il aura à arrêter, en terme non seulement financier mais bien sûr aussi de liberté retrouvée, de pratique sportive, d'haleine plus agréable,…

Est-ce que le tabagisme des parents constitue une « autorisation » pour les jeunes ?

Deux tiers des adolescents fumeurs ont des parents fumeurs et deux tiers des adolescents non-fumeurs ont quant à eux des parents non-fumeurs. Il y a donc un lien avec l'influence parentale.

Comment est-ce que ça peut intervenir ? Probablement de diverses manières : le jeune a intégré très tôt le modèle, la norme parentale mais aussi l'accès au paquet est souvent facilité par la présence des cigarettes sur une table ; enfin le parent qui fume est souvent plus tolérant et se trouve gêné de dire « ne fais pas ce que je fais ».

Comment un parent fumeur peut-il aborder la question avec son ado fumeur ?

Il est important que le parent qui fume (et qui voudrait que son adolescent arrête de fumer) aborde très tôt la question avec lui. Il doit lui faire part de ses propres mécontentements à fumer et de ses difficultés à arrêter. Il peut poser des interdictions : ne pas fumer à la maison (mais je pense qu'à ce moment-là le parent fumeur devra l'appliquer lui aussi sortir pour fumer). Il me paraît important de ne pas partager ce moment, tout comme de ne pas acheter les cigarettes de l'adolescent.

Comment un parent non fumeur peut-il aborder la question avec son ado fumeur ?

Pour le parent non-fumeur, c'est sans doute plus simple d'aborder le sujet. Il peut plus facilement l'interroger sur ses raisons à fumer, ce que fumer lui procure, le rôle des copains ou copines, en essayant d'aborder les choses de manière ouverte (ce qui n'est pas facile !). Et toujours poser des interdictions : ne pas fumer à l'intérieur de l'habitation, en lui expliquant que ces interdictions lui permettront de limiter un peu sa consommation.

Que dire à un jeune pour le prévenir de fumer ?

Évoquer le prix de cette consommation, faire appel à son souci de liberté, lui parler de ses activités sportives (s'il aime ça), de l'esthétique, de sa fragilité bronchique (s'il en a une), des pratiques des industriels du tabac,… de temps en temps mais sans radoter, de manière bienveillante ! Et peut-être l'aider, selon l'âge qu'il a, à trouver une répartie pour dire non au copain ou à la copine qui lui tend la cigarette.

L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi

  • Drogues
    Le concept de drogue a beaucoup évolué : il était auparavant limité aux substances provoquant des...
    Tabac
    Le tabac est responsable d’insuffisance respiratoire, de bronchite chronique, d’une augmentation des ...
  • Test de dépendance au tabac (Fagerström)
    Le test de Fagerstöm est utilisé par les tabacologues pour évaluer la dépendance au tabac. Remarque...
    Gamma OH
    Le gamma OH est une substance considérée comme illicite en dehors de sa prescription par des médecins...
    Kétamine
    La kétamine est une substance illicite en dehors d'une prescription médicale, et utilisée à des fins de...
    Amphétamines
    Les amphétamines sont des médicaments délivrés sur ordonnance par le médecin dans des buts...
    Héroïne
    L'héroïne est un dérivé opiacé, donc un extrait de la plante d'où est tirée l'opium et qui s'appelle le...

Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Tabac chez les jeunes : des réponses à vos questions"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Tabacologue

Dernière mise à jour, le 13/12/2012
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse