Accueil > sport et voyages > médecine de montagne > œdèmes localisés de haute altitude (olha)
Œdèmes localisés de haute altitude (OLHA)

Œdèmes localisés de haute altitude (OLHA)

À LIRE DANS CET ARTICLE

Point de départ

Du fait de la dépression et de l'hypoxie, l'altitude provoque des troubles dans les échanges entre les différents compartiments liquidiens de l'organisme.

Le rein, qui joue normalement un rôle majeur pour réguler ces échanges, n'est pas toujours à la hauteur. Il lui faudra parfois un peu de temps pour s'adapter. Dans certains cas, plus rares, il ne s'adaptera jamais.



Oedèmes périphériques

Les premiers signes visibles sont les œdèmes périphériques que l'on repère très facilement :

  • au niveau des jambes et surtout des chevilles par le « signe de la chaussette » (marque importante sur la peau),
  • au niveau du poignet par les marques du bracelet de la montre,
  • au niveau des yeux, plus gonflés que d'habitude le matin (poches sous les yeux)
  • au niveau du visage qui est boursouflé prenant un aspect « mongoloïde »,
  • une prise de poids survient,
  • l'émission d'urine diminue.

Ces signes sont un avertissement, lequel ne doit pas obligatoirement affoler mais au moins inciter à ralentir la courbe d'ascension. Une pose d'un jour ou deux à l'altitude où l'on se trouve est préconisée.

X

Œdèmes localisés de haute altitude (OLHA) en vidéo


Consulation de médecine de montagne Le docteur Guy Duperrex explique la démarche suivie au cours d'une consultation de médecine de montagne et l'importance des tests à l'hypoxie.
1 vidéos

Conduite à tenir

La personne atteinte d'OLHA n'a certainement pas assez bu, car contrairement à ce qu'on imagine trop souvent, c'est en augmentant ses apports hydriques que l'on relance la diurèse et que les œdèmes disparaissent.

L'adage « qui pisse bien boit bien et qui boit bien pisse bien ! » est particulièrement pertinent en altitude !

Si les œdèmes persistent, il faut tenter un traitement à :

  • l'acétazolamide (DIAMOX),
  • ou/et « décoincer » le système par une séance de caisson hyperbare qui pourra relancer la diurèse.
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Œdèmes localisés de haute altitude (OLHA)"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin urgentiste, Guide de Haute Montagne

Dernière mise à jour, le 02/10/2010
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse