Accueil > santé de la femme > grossesse > mole hydatiforme
À LIRE AUPARAVANT

Placenta

Définition

C'est une tumeur du placenta. Elle est très rare (1 grossesse sur 2500) et le plus souvent bénigne. Elle survient au cours d' une grossesse molaire .

Description

  • Le mole hydatiforme est une maladie du trophoblaste (très exactement des villosités choriales).
  • Le trophoblaste au tout début de la grossesse correspond à la couche externe de l'oeuf implanté dans la muqueuse de l'utérus. Par la suite, il est à l'origine de la membrane extérieure (le chorion). Puis finalement de tout le placenta.
  • Les villosités choriales correspondent en fait aux points d'attache du placenta avec l'utérus.
  • Elles sont très riches en vaisseaux qui permettent au sang de faire la navette entre l'utérus et le placenta (autrement dit entre la mère et l'enfant).

Les signes

  • La grossesse avec mole hydatiforme encore appelée grossesse molaire, est décelée au départ comme une grossesse normale avec test positif.
  • Des nausées et vomissements importants.
  • Des saignements (métrorragies) qui peuvent débuter dés le début de la grossesse.
  • Le dosage de l'hormone gonado-chorionique (HCG) se révèle très élevé pour l'age de la grossesse.

Les différentes maladies trophoblastiques

    • Les grossesse molaires présentent au début les mêmes symptômes, en particulier une augmentation anormale des BHCG, mais elles regroupent 4 types de maladies très différentes que l'on appelle maladies trophoblastiques, anciennement mole hydatiforme.
    • La môle partielle est retrouvée dans 10 à 20% des avortements et est responsable d'un arrêt du développement embryonnaire. Elle ne nécessite pas de surveillance particulière sauf dans les cas rare où le placenta présente une hyperplasie qui nécessite la même surveillance que la môle complète.
    • La môle complète ou hydatiforme présente une anomalie chromosomique, d'origine paternelle dans 80% des cas. Sa fréquence est inférieure à 1/1000 en Europe et on ne retrouve pas d'embryon dans la cavité utérine. Aprés évacuation, elle nécessite un suivi rigoureux au moins 6 mois après la normalisation des BHCG car le risque est leur évolution vers la môle invasive. Le diagnostic de môle invasive se fait sur l'existence d'une sécrétion anormale de BHCG et sur la présence de villosités dans l'utérus ou en dehors de lui (vagin, poumon, cerveau , foie). Le traitement repose sur une chimiothérapie et parfois une hysterectomie.
    • Le carcinome trophoblastique gestationnel n'est probablement pas la suite d'une môle complète et son diagnostic est histologique. Avec un traitement par chimiothérapie les résultats sont très bons, une survie à 5 ans de 100%.
    • Le carcinome trophoblastique sur le site d'implantation (qui ne concerne qu'une partie du placenta) nécessite un traitement chirurgical car il est résistant à la chimiothérapie.


    page : 12
    Termes associés : grossesse molaire - grossesse - saignement - nausées - vomissement - enceinte -
    L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
    À lire aussi

    • Placenta
      Le placenta relie le foetus à sa mère. Il a deux fonctions : Un rôle nutritif indispensable à...
      Placenta
      Le placenta est un organe d'échanges entre la mère et le fœtus. ...
    • Grossesse molaire
      C'est une grossesse au cours de laquelle le placenta se développe comme une tumeur et secrète en...
      Délivrance
      La délivrance est l’expulsion du placenta après la naissance de votre bébé. Un quart d’heure après...
      Hormone chorionique gonadotrophique, HCG
      L'hormone gonado-chorionique (HCG) est une hormone sécrétée en grande quantité pendant la...
      Rétention placentaire
      La rétention placentiare est le nom donné à la partie du placenta qui reste accrochée à l'utérus après...
      Placenta praevia
      C'est un placenta implanté trop bas dans l'utérus près du col. Il peut affleurer...

    Publicité

    TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

    Soyez le premier à témoigner sur le thème "Mole hydatiforme"TÉMOIGNEZ

    Article créé, modifié ou vérifié par
    Gynécologue

    Dernière mise à jour, le 22/01/2019
    vous avez un
    problème de santé ?
    Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
    Télécharger l'application sympto check
    Contactez un
    professionnel de santé
    Doc Consulte
    Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
    Télécharger l'applicationDoc consulte
    Suivez votre santé et
    retrouvez vos données
    Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
    Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
    Vous cherchez un médicament homéopathique?
    Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
    Télécharger l'application Iméo Check

    Newsletter
    Tenez vous au courant des dernières
    nouvelles dans le domaine de la santé
    Doc Ch@at
    Testez-vous
    Suivi de grossesse