Accueil > nutrition diététique forme beauté > peau > que faire en cas de bleus ?
À LIRE AUPARAVANT

Hématome

1. Quels sont les symptômes ou les signes de bleus ?

Les "bleus" sont des hématomes. Il y a donc une poche de sang collecté en sous-cutané. Ils peuvent être localisés n'importe où, même en interne dans des organes. Bien sûr, on parlera davantage de "bleus" pour ceux qui sont visibles, donc plutôt sous-cutanés. Ils peuvent être spontanés comme le plus fréquemment post traumatiques. Le bleu peut survenir quasiment d'emblée ou être de survenue retardée.

2. Quelles sont les causes de bleus?

Un bleu, ou hématome, est dû à l'accumulation de sang parce qu'un vaisseau sanguin s'est rompu. Que ce soit par contusion ou plaie ou par faiblesse de sa paroi. Si le vaisseau qui se rompt est de gros calibre, le saignement important va donner un hématome et un bleu très rapidement.

3. Quels sont les symptômes à surveiller ?

En général, c'est la taille du bleu, ou sa localisation, qui fait consulter. Il peut devenir "compressif" et faire mal, voire devenir dangereux.

4. Que peut-on faire en cas de bleus ?

Devant un bleu déjà collecté (s'il est en train de se produire rapidement, on est plutôt dans la rubrique "urgences"), il est intéressant d'essayer de faire que le bleu s'étale, en le massant. Cela évitera qu'il se solidifie, qu'il se calcifie. Et facilitera son délitement et son élimination.

5. Quel traitement ou médicament à envisager ?

Devant un bleu, il est coutume d'utiliser de la pommade "Hémoclar®", s'il n'est pas trop volumineux pour aider à sa résorption. On peut, si vraiment il devient compressif et douloureux, utiliser, exceptionnellement un anti-inflammatoire de type Voltarène®, Biprofenid®.

6. Que ne doit-on pas faire ou éviter de faire ?

Surtout ne pas prendre d'aspirine comme anti-inflammatoire, car cette substance fait saigner.

7. Quand consulter un médecin ?

Un bleu qui fait mal, qui s'étend, qui devient compressif, qui touche une zone comme le visage ou le cou par exemple ou les organes génitaux, poussent souvent, à raison, à consulter.

8. Que fait le médecin en cas de consultation ?

L'examen médical permettra de mesure l'ampleur du bleu et déterminera ce qu'il y a à en faire.

9. A savoir

Les cellules du système immunitaire vont "grignoter" le bleu, les substances organiques, l'hémoglobine notamment, ce qui va faire varier les couleurs du bleu au fur et à mesure de son évolution.

10. Que peut-on faire en prévention ?

Eviter le bleu est difficile à obtenir, mais on peut éviter ses complications que sont la compression ou la calcification.
Termes associés : hématome - mal - coup -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Que faire en cas de bleus ?"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste, sexologue

Dernière mise à jour, le 02/10/2017
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse