Accueil > santé au quotidien > maladies cardiovasculaires > exploration du faisceau de his
Exploration du faisceau de His

Exploration du faisceau de His

À LIRE DANS CET ARTICLE
À LIRE AUPARAVANT

Coeur
Publicité

Définition

  • Le faisceau de His est le tissu de conduction de l’influx nerveux au sein du coeur et plus précisément du ventricule droit. C’est cette activité électrique que l’on enregistre entre autres. C’est donc un examen appelé aussi exploration électrophysiologique, qui se fait à l’hôpital ou en clinique spécialisée.

Comment cela se passe

  • Vous rentrez la veille à l’hôpital, vous resterez de préférence à jeun après le repas du soir, et sans fumer. Un examen de la coagulation est pratiqué, et on module votre traitement anti-coagulant éventuel.
  • L’examen est évité chez la femme enceinte, car la progression du cathéter est contrôlée sur écran par l’usage des rayons X (radioscopie).
  • Pour l’examen, la peau au niveau de l’aine est rasée et désinfectée (le médecin passe en général par la veine fémorale, située au pli de l’aine). Des électrodes d’électrocardiogramme de surface sont placées pour la surveillance.
  • Le médecin injecte un anesthésique local , puis il pique dans la veine fémorale avec une aiguille permettant d’insérer un cathéter souple de 1,5 mm de section. Il fait suivre le flot sanguin à ce cathéter, qui contient un matériau conducteur, capable d’acheminer les influx électriques qu’il captera directement, au contact sur la paroi du coeur qui les génère. Il peut parfois en mettre 2 ou 3, pour être sûr d’obtenir tous les renseignements voulus. Cette progression est indolore et elle n’est désagréable que par l’idée qu’on s’en fait.
  • Le médecin enregistre ainsi l’activité spontanée de ce centre de commande cardiaque. Il peut aussi le stimuler en envoyant des influx de l’extérieur, pour voir comment le coeur réagit à son accélération. Il peut également injecter par voie veineuse des médicaments pour tester la sensibilité de votre coeur ou vérifier leur efficacité à contrôler le trouble rythmique dont vous pouvez souffrir.
  • Les manoeuvres de stimulation peuvent engendrer de petits malaises brefs, comme lorsque vous avez des palpitations ou un accès de tachycardie (accélération du coeur), mais ici cela ne dure pas.
  • Après l’examen, le cathéter est retiré et le point de ponction comprimé, puis vous restez quelques heures, allongé au repos. Il peut y avoir un petit hématome sans gravité sur le point de piqûre.
Publicité


page : 12
Termes associés : exploration électrophysiologique endocavitaire -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNEZ1 témoignages sur ce thème

  • Nécessité d'un pace maker
    Par JMB
    Le 04/05/2022 19:28:31
    Réponse(s) : 0
    Suite à 2 malaises par fortes chaleurs et état de fatigue en juin 2014, sans perte de connaissance, j'ai passé en septembre 2014 le test du faisceau de His. J'ai fait alors un AC au cours du test. Ce...


Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 15/04/2010
Publicité
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Publicité
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Publicité
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse