Accueil > santé au quotidien > cancers > cancer du système lymphatique : des réponses à vos questions
Cancer du système lymphatique : des réponses à vos questions

Cancer du système lymphatique : des réponses à vos questions

Qu'est-ce que le lymphome ?

Le lymphome, ou plutôt les lymphomes, est une forme de cancer développée à partir des cellules lymphoïdes. Il peut s'agir de lymphocytes B et dans ce cas, on parle de lymphome B, ou de lymphocytes T et on parle de lymphome T. Il y a plus d'une soixantaine de lymphomes différents, certains étant fréquents, d'autres beaucoup plus rares.

Quelle est la différence entre le lymphome Hodgkinien et le lymphome non Hodgkinien ?

Le lymphome Hodgkinien est une pathologie bien particulière de par son épidémiologie (pic de fréquence entre 20 et 30 ans, puis au-delà de 50 ans) et sa présentation clinique (très majoritairement ganglionnaire, sus-diaphragmatique, avec parfois de la fièvre, des sueurs nocturnes, un prurit sans lésion cutanée). Le diagnostic est porté, comme pour tous les lymphomes, par l'analyse anatomopathologique d'une adénopathie. Tout ce qui n'est pas Hodgkinien est… non Hodgkinien ! Encore une fois, il s'agit d'un groupe de maladie (plus d'une soixantaine) très hétérogène sur le plan de l'épidémiologie, de la clinique, de la biologie et de la prise en charge thérapeutique.

Quels sont les symptômes du lymphome qui doivent alerter ?

Aucun symptôme n'est spécifique du lymphome. Il s'agit le plus souvent d'un ganglion de taille augmentée ou d'une polyadénopathie. Il peut y avoir de la fièvre, typiquement peu élevée et vespérale, des sueurs nocturnes, une altération de l'état général, un prurit sans lésion cutanée. Le lymphome peut toucher n'importe quel organe et peut donc se manifester par des lésions cutanées, une hypertrophie des amygdales, des symptômes digestifs, des douleurs osseuses…

Quelles sont les personnes les plus vulnérables au lymphome ?

Les lymphomes peuvent toucher n'importe qui, quel que soit l'âge (de l'enfant à la personne très âgée, même si l'incidence croit avec l'âge) et, globalement, de la même manière les hommes et les femmes. Il n'existe pas de facteur de risque ou de cause forte comme peut l'être le soleil pour le mélanome ou le tabac pour le cancer du poumon.

Quels sont les causes du lymphome non hodgkinien ?

Il existe quelques causes, plus ou moins bien identifiées :

• Premier groupe : les pathologies infectieuses. L'exemple caractéristique étant le lien entre infection gastrique avec Helicobacter pylori et lymphome de l'estomac. Le simple traitement antibiotique peut guérir l'infection, et guérir le cancer. Il existe aussi un sur-risque chez les patients infectés par le virus de l'hépatite C. D'autres virus sont la cause directe de certains lymphomes, virus EBV et HTLV1 en particulier.

• Deuxième groupe : l'immunodépression. Toutes les causes d'immunodépression exposent à un sur-risque de lymphome : immunodépression innée (déficit immunitaires congénitaux) et acquise (traitement immunosuppresseur dans le cadre d'une transplantation d'organe, infection par le VIH). Certaines maladies exposent les patients à un sur-risque de lymphome : syndrome de Sjogren, maladie cœliaque… Enfin, mais cela est beaucoup plus complexe, il existe des causes environnementales probables comme l'exposition à certains pesticides, au trichloréthylène…

Comment est fait le diagnostic du lymphome ?

Le diagnostic est anatomopathologique : il nécessite une biopsie d'un ganglion ou d'un organe atteint. Cette biopsie peut être chirurgicale ou réalisée par voie percutanée sous le contrôle de l'échographie ou du scanner.

Quel est le traitement du lymphome ?

Comme il y a DES lymphomes, il y a DES traitements, et, finalement, chaque lymphome a ses propres caractéristiques de prise en charge. On peut retenir qu'un traitement local, chirurgical ou radiothérapique n'est jamais indiqué ; que le traitement de base fait appel à la chimiothérapie (souvent plusieurs médicaments administrés ensemble) souvent associée à des traitements ciblés, anticorps monoclonaux en particulier. Parfois, une greffe de moelle est nécessaire. Ces décisions, complexes, sont prises en réunion de concertation pluridisciplinaire après relecture du prélèvement anatomopathologique par un spécialiste hématopathologique (en France, le réseau Lymphopath) et réalisation du bilan d'extension initial.

Le pronostic du lymphome de Hodgkin est-il généralement bon ?

Oui, c'est un des cancers avec le pronostic le plus favorable. La guérison est la règle. Dans ce sens, des efforts sont faits aujourd'hui pour essayer de diminuer la toxicité, en particulier à long terme, des traitements, et par là même essayer que ces patients puissent avoir une espérance de vie identique à la population du même âge.

Quels sont les axes de recherche sur les lymphomes ?

Ils sont multiples. Avant tout il s'agit de mieux comprendre la physiopathologie de la maladie, ses mécanismes, et ils sont multiples au sein d'un même lymphome. La conséquence est la recherche de nouvelles cibles pour des traitements dit « ciblés » dont nombre d'entre eux sont aujourd'hui dans des phases avancées de recherche clinique. Enfin, prendre en charge les patients avec le meilleur traitement veut aussi dire essayer de diminuer les conséquences à long terme de nos thérapeutiques.
Termes associés : lymphome -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi

  • Lymphome
    Un lymphome est une maladie cancéreuse qui se développe au sein de la lymphe et des ganglions...
    Lymphomes non Hodgkiniens
    Les lymphomes non Hodgkiniens sont par définition tous les lymphomes qui ne sont pas une maladie de...
  • Lymphome cutané
    Le lymphome cutané est une maladie rare qui touche l'homme entre 40 et 60 ans et qui correspond à une...
    Examens et traitement en phlébologie
    Ensemble des examens permettant d'explorer la fonction des veines, leur capacité à assumer le retour...
    Organes lymphoïdes
    Les différents organes lymphoïdes sont fortement engagés dans la lutte contre les infections. Ils jouent...
    Ganglions lymphatiques
    Les ganglions sont des organes de relais immunitaire sur la circulation lymphatique. Leur présence est...
    Lymphoedème
    Oédème dur et sensible, dû à la stagnation de la lymphe dans les tissus.

Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Cancer du système lymphatique : des réponses à vos questions"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Hématologue

Dernière mise à jour, le 13/10/2015
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse