Accueil > sexualité > problèmes sexuels > erection : des réponses à vos questions
Erection :  des réponses à vos questions

Erection : des réponses à vos questions

Quelles sont les conditions générales pour qu'il y ait désir et érection ?

En règle générale, le désir précède l'érection. Le désir est lié à plusieurs facteurs :

- l'imprégnation hormonale : un taux hormonal normal, ou même bas, joue un rôle important

- l'affectivité : dans le couple, la personne doit être sollicitée, désirée.

- La stimulation locale, associée au désir et aux fantasmes, peut permettre une érection.

- Un stress limité : une sécrétion importante d'adrénaline empêche l'ouverture du muscle caverneux.



Y a-t-il des niveaux différents de qualité de l'érection ?

On distingue quatre niveaux dans l'échelle de rigidité de l'érection :

• l'érection normale en termes de rigidité et de tenue dans le temps, qui permet la pénétration

• l'érection molle dont la rigidité n'est pas suffisante

• l'érection instable qui vient bien mais ne dure pas assez longtemps

• l'érection tumescence avec un petit gonflement de la verge.



Les hommes et les femmes ont-ils le même ressenti pour qualifier le niveau de l'érection ?

Non, l'homme et la femme n'ont pas le même ressenti. L'homme a une référence dans sa tête de l'érection idéale, celle de ses 20 ans ou celle qu'il imagine idéale. C'est l'érection qui permet à l'homme d'accomplir ce dont il a envie, en durée et performance, avec préliminaires ou non.



La femme n'a pas cette attente, elle est plus objective car ce n'est pas son érection à elle (et « pas celle de ses 20 ans »). Elle accepte qu'en vieillissant l'érection soit moins bonne ; elle banalise et remet les choses dans leur contexte.



Hommes et femmes projettent leur attente et leur expérience passée. Les hommes ont un vécu de l'intérieur, les femmes de l'extérieur.



Que peut faire une femme avec un homme inquiet de son érection ?

Si la femme est positive, elle va essayer de faire tout pour obtenir une bonne érection du point de vue technique par une stimulation locale lors de préliminaires. Un homme dans une situation physiologique peu optimale d’une érection faible s’inquiète. Des paroles et des gestes peuvent le rassurer, mais si ceux-ci sont trop insistants, ils peuvent au contraire augmenter son anxiété. Il faut dire que la sexualité ne se résume pas à l’érection et que l’homme n’est pas impuissant.

On dit que dans les rapports sexuels, la femme est plus affective, l'homme plus dans l'action. Est-ce toujours le cas ?

Non, des études montrent que la sexualité de l'homme et de la femme sont plus proches culturellement que ce que l'on imagine. La femme pour s'épanouir a besoin d'affectivité, mais beaucoup d'hommes aussi. Pour beaucoup d'hommes, leur sexualité est centrée sur l'érection, en raison de sa visibilité, donc dans l'action. La femme, même avec désir, a besoin d'un côté technique pour arriver jusqu'au bout du plaisir, l'homme ne s'en rend pas forcément compte.



Des deux côtés, homme et femme, c'est un mélange d'affectivité et de technique qui permet que les corps érectiles caverneux et clitoridiens fonctionnent.



L'usage d'un sextoy peut-il favoriser un meilleur rapport sexuel entre l'homme et la femme ?

L'usage du sextoy peut favoriser un meilleur rapport sexuel si son usage est verbalisé correctement par les deux partenaires qui se sont exprimés sur ce sujet. Sinon une sexualité de substitution peut être une frustration. La stimulation de l'érotisme du couple passe par le désir et une sexualité basée quand c'est possible sur l'érection et la jouissance du clitoris et de la verge, pas uniquement par un sextoy.



En cas de diminution de la performance, le sextoy peut se substituer par un plaisir mécanique. C'est un outil parmi les autres, un jeu érotique. Mais ce n'est pas essentiel, sauf à la demande explicite du couple en cas d'insuffisance d'érection sans traitement.



En cas d'addiction au sextoy, il peut y avoir y avoir par fois des déclenchements d'effets secondaires locaux (troubles urinaires), en plus de l'altération du relationnel de couple.



Si l'érection vient plus lentement avec l'âge, y a-t-il des traitements physiques pour l'améliorer ?

Il faut d'abord bien aborder la physiologie du vieillissement sexuel avec le couple afin qu'ils utilisent tout leur potentiel. Puis en cas de demande de performance supplémentaire, on peut proposer le Viagra, Cialis ou le Levitra, en expliquant clairement leur rôle et leur mécanisme d'action.

Quel est l'effet physique et psychologique, et l'efficacité du Viagra sur l'érection ?

Le Viagra agit sur les cellules endothéliales du corps caverneux en amplifiant le GMP cyclique qui lui même amplifie l'érection. Cela peut permettre de diminuer l'anxiété. Une amélioration de l'érection permet de retrouver une confiance en soi et de diminuer les inquiétudes au sujet de la performance, créant ainsi un cercle vertueux.

A quels moments prendre le Viagra, et combien de fois par semaine au maximum ?

Le comprimé de Viagra de 100mg doit être pris une demi-heure à une heure avant la relation. Il peut être pris jusqu'à une fois par jour tous les jours, puis la prise peut être espacée et la dose adaptée en plus ou en moins, selon son effet.

Quels sont les effets secondaires du Viagra ?

Les effets secondaires du Viagra, pendant quelques heures, sont des maux de tête, bouffées de chaleur au visage, halo visuel bleuté, rarement palpitations (sans danger).

Quel est l'ordre de prix du Viagra sur ordonnance ? Est-il remboursé par l'Assurance maladie ?

Le comprimé de Viagra vendu en pharmacie à un prix variable, sur ordonnance coûte 5-10€ le comprimé. Il n'est pas remboursé par l'Assurance Maladie, mais par certaines mutuelles.

Quels sont les différents moyens d'aide à l'érection et leurs caractéristiques ?

Il existe des moyens médicamenteux et des moyens mécaniques d'aide à l'érection :



• Le Viagra est un amplificateur d'érection. les autres médicaments amplicateurs sont le Cialis et le Lévitra, médicaments de la même famille. Leurs effets secondaires et leur efficacité sont les mêmes. La seule différence est dans la durée de l'action. La réponse à l'un ou à l'autre médicament peut être différente. On peut alors choisir une prise quotidienne (Cialis quotidien) ou à la demande (Viagra ou Lévitra ou Cialis)



• l'inducteur d'érection : une injection intra caverneuse sur le côté de la verge est faite par la personne elle-même dix minutes avant la relation



• l'induction par pompe à vide à pratiquer quelques minutes avant la relation à l'aide d'un érecteur à dépression (cycle avec pompe à vide dans un tube posé à la racine de la verge, et qui aspire le sang). Quand l'appareil est enlevé, l'érection peut durer une demi-heure, grâce au garrot laissé à la base de la verge.



• une prothèse placée par une opération chirurgicale. C'est un corps caverneux gonflable avec réservoir. Les risques sont la durée de vie de la prothèse (5-10 ans), une panne, un risque d'infection.

Dans des conditions de stabilité émotionnelle normale, une dysfonction érectile est-elle un signe d'alerte de santé ?

Oui, à partir de 40-45 ans, une dysfonction érectile peut révéler un problème endothélial dans le cadre d'un syndrome métabolique. Le syndrome métabolique fait le lit des maladies cardio-vasculaires avec risque d'infarctus du myocarde, d'un AVC, d'angine de poitrine.

Quels sont les principaux facteurs de risque de santé de la dysfonction érectile ?

En cas de dysfonction érectile, les principaux facteurs de risques sont :



- les maladies chroniques (diabètes, syndrome métabolique, cancer…)

- les problèmes de toxicité dus au tabac, à l'alcool, aux drogues

- les troubles psychologiques

- les interventions chirurgicales sur la prostate, le rectum, l'aorte abdominale et ses branches pelviennes

- les troubles endocriniens (particulièrement ceux qui touchent la testostérone).

Enfin, l'âge est le premier facteur de risque de la dysfonction érectile.

L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi

  • Sexologie
    La Sexologie est la science qui étudie la sexualité , ses processus physio-pathologiques et les...
    Sexualité
    La sexualité des français nous est connue par différentes enquêtes dont la plus récente en 2008 est...
  • Hermaphrodisme
    C’est une situation très rare, mais dans certains cas il y a dans la gonade, l’ovaire ou le...
    Anatomie de la femme
    Les ovaires produisent tous les mois un ovocyte qui au moment de l'ovulation est recueilli par une des...
    Sexualité de l'adulte
    Ce qu'il faut connaître Principaux problèmes Les idées fausses en sexologie Les pratiques...

Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Erection : des réponses à vos questions"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Chirurgien, urologue et sexologue

Dernière mise à jour, le 26/02/2013
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse