Accueil > Avis médecin > Toxicologie > Sniffer du Ritalin

Sniffer du Ritalin

Votre question

Bonjour, j'aurais bien d'autrès questions mais elles sont étrange un peu. Sauf que j'ai vue des gens faire ces choses là. J'ai vue du monde sniffer du ritalin. Je me suis dit que sa ne devrait pas être la meilleur idée qu'il leur passait par la tête et qu'il devait être désespéré pour en arriver là. Par curiosité, j'ai essayer. Sa ma plutôt laissé l'impression que sa faisait sécher les yeux et en plus sa fait mal au nez. J'ai eu aussi l'impression que les effets cognitifs du méthyphénidate ne durait qu'environ 2 heures. Mais, les effets secondaires (par exemple : palpitation, repoussait la fatigue, le manque de faim) durait entre 4h et 6h. J'ai lu un article sur internet qui dit que le méthylphénidate serait un dérivé de la cocaïne. J'ignore si cette article est le fruit d'un journaliste militant dans le domaine pharmaceutique et qu'il aurait basé son travail sur des spéculations car d'autrès articles semblait dire le contraire. Donc, pour pousser ma curiosité plus loin j'ai comparé ces effets avec ceux de la cocaïne et à ceux d'une personne à jeun. Il y a beaucoup de similitude entre les effets des deux produits, mais je porte à dire qu'ils sont néanmoins différents. Pour analyser les deux produits j'ai catalogué dans 5 classes relier au cerveau : lobe frontal, lobe occipital, lobe pariétale, lobe temporale et le cervelet. - - Donc, pour des consommations légère, modérée et importante sans risque de surdose, Le lobe frontal à pour fonction générale la parole et le mouvement. J'ai remarqué, Pour le méthylphénidate : -Les mouvements sont altérés. -Temps de réflexe plus lent. -Pour ce qui est de la parole j'ai beaucoup de difficulté je ne parle pas très bien en partant mais, -j'ai remarquer que la parole était plus intuitive. Pour la cocaïne : -Les mouvements sont rapide, pouvant mener à des tics moteurs. -Le temps de réflexe est bon mais mal coordonné. -La parole est rapide et irréfléchi. Pour le lobe occipital qui a pour fonction l'analyse des informations visuelles. Pour le Méthylphénidate : -Les couleurs sont accentuées. -Œil capte plus vite les informations dimensionnelles. Pour la cocaïne : -Les couleurs sont accentuées. -Les informations dimensionnelles sont mal mesurées. Pour le lobe pariétale, Fonction analyse des sensations de toucher, de chaleur, de pression et de douleur, etc. Pour le Méthylphénidate : -Toutes ses sensations sont altérées. -Pour la pression, je crois que le méthylphénidate affecte beaucoup la circulation sanguine. La sensation de pression est diminué à cause d'un manque de circulation sanguine dans les membres(bras et jambe), provoquant une peau bleuté, parfois des plaques blanches et des fourmillements. -La douleur est plus aigue à la condition que le phénomène précédent ne se produise pas. -Il en vas de même pour les sensations toucher et de chaleur. Pour la cocaïne, -Toutes des sensations sont diminuées. Lobe Temporal, analyse et reconnaissance des sons et le processus mnésique. Pour le méthylphénidate, -Tous les sons sont perçus et analysé. -La mémoire est augmentée. Pour la cocaïne, -Tous les sons sont perçus mais pas nécessairement analysés. C'est-à-dire que la concentration déambule d'un endroit à un autre. -La mémoire est altérée. Pour le cervelet, -Pour la cocaïne et le méthylphénidate la libido est affectée. Selon le dosage elle sera plus forte ou moins forte. Causant, pour l'homme des problèmes d'érections. Je n'aie pas remarqué pour la cocaïne si il y avait un problème de circulation sanguine pour cette consommation, mais pour le méthylphénidate oui. J'en aie conclu que le problème d'érection pouvait être dû à ça. -Dans les deux cas la faim est altérée. -Dans les deux cas, pour les postures la personne est plus 'primé' (je ne sais pas comment dire. Il y a une sensation d'alerte), alors la posture est généralement droite. Conclusion, Le Méthylphénidate et la cocaïne ont des fonctions contraire sur le cerveau. La consommation de la cocaïne et du méthylphénidate ne doivent pas être conjugué car le cerveau vas tenter d'équilibrer les deux drogues qui sont très différentes et provoquer un choc cérébrale. La consommation de cocaïne ne doit pas être pris même si il n'y a pas eu de consommation de Méthylphénidate pendant la journée pour les mêmes raisons. Mais ça c'est mes observations. D'un point de vue médicale, est-ce que le fait de sniffer le méthylphénidate peut faire sécher le nerf optique et rendre aveugle? Étant donné que les canaux des oreilles, du nez, des yeux et de la bouche sont tous inter reliés, un affectation à un de ces endroits là peut-il se répercuter sur les autrès? Est-ce qu'il y a eu des études sur les observation que j'ai avancé?

La réponse de notre spécialiste

"Bonjour. Vous dites avoir un défaut de raisonnement logique, mais vous avez quand même de bonnes possibilités et savez approfondir les choses. Pour résumer, car je n'ai pas eu le loisir d'aller aussi loin que vous dans l'étude de ces substances : - la ritaline est une amphétamine, donc avec ses risques cardiovasculaires en effet, que l'on a souvent tendance à oublier, et les effets globalement psychostimulants, mais il peut y avoir des nuances d'une personne à l'autre - la cocaïne est aussi psychostimulante mais avec plus de risques de distorsion des sensations, ce qui est recherché par les usagers qui la prennent comme drogue. Et ceux qui pensent à sniffer la Ritaline prétextent peut-être des effets thérapeutiques, mais en fait ils l'utilisent comme une drogue, avec ses effets ""flash"", et il ne faut certes pas les imiter. Donc en pratique il faut oublier la cocaïne et la pratique du ""sniff"", et rediscuter de l'intérêt de la Ritaline dans votre cas, par comparaison avec les aménagements scolaires que pourront vous proposer ou pas les intervenants spécialisés dont vous avez eu connaissance. Vous avez une bonne intelligence, qui fonctionne à votre rythme, et il faut en tenir compte, vous pouvez arriver à une formation et un métier qui vous conviennent. Cordialement. Ok Merci d'avoir répondu aux questions. ET, pour éviter une mauvaise interprétation de mes conneries. Je suis la posologie donnée par le médecin. J'ai vite remarquer l'impacte du danger, je voulais juste comprendre pourquoi ces personnes faisaient ça et ce que sa pouvait leur apporter. Je n'aie pas constaté le soit disant ""bien être"" qui pouvait j'ai plus tôt perçu ca comme une automutilation du corps (l'autodestruction d'eux-mêmes). Car il n'y a rien euphorisant avec la ritaline. Bonsoir. Rassurez-vous, il n'y a eu aucune interprétation négative, j'avais bien compris que vous n'étiez poussée que par la curiosité. Vous n'avez pas du tout apprécié les effets du sniff, parce que vous avez un bon équilibre psychique. Mais, même désagréable, ces effets sont recherchés par les drogués aux psychostimulants, qui ont besoin de ressentir ces sensations déformées ou excessives, et qui cherchent en permanence des produits de suppléance pour ne pas être sous la coupe des dealers, quel qu'en soit le prix sur la santé, qu'ils ne connaissent pas forcément d'ailleurs. Cordialement. Ok, mais l'effet de la ritaline-sniff est tellement désagréable, voir douloureuse et inquiétante. La seule explication que j'y vois c'est que ces individus prennent ça plus pour le concept de la douleur que pour l'effet flash. On pourrait les comparer aux gens qui s'automutilent avec des couteaux à steak. Leur mal intérieur est beaucoup plus élevé que le mal extérieur. Si on rajoute à ça une dépendance aux sensations déformées, c'est comme un cocktail monotone sa peut exploser. En plus, ce sont les effets symptomatiques de surdose de la ritaline qu'ils ressentent la frontière est faible entre le trip et la surdose. Je considère que si ces individus là ne suivent pas une posologie normal de la ritaline, elle peut s'avérer beaucoup plus dangereuse que la cocaïne. Étant donné qu'avec tous les symptômes il n'est pas dure de tomber dans un état de panique et on peut rajouter un état de paranoïa. Bonjour. Vous avez dit le principal : leur mal intérieur est pire que le mal extérieur. C'est-cela qui les poussent à consommer des produits dangereux, mais qui les mettent dans un état second, et plus le ""trip"" est violent, mieux c'est pour eux. En effet, se droguer par les amphétamines, ainsi que le dopage avec ces produits, ,qui a déjà fait de nombreuses victimes, est très dangereux, soit pour le psychisme, soit pour les complications cardiovasculaires. De plus, les dealers cherchent toujours de nouvelles victimes, simplement à l'affut de sensations fortes, il n'est qu'à voir l'usage très répandu d'Ecstasy, qui comporte des amphétamines, plus d'autrès substances, générant chaque année des victimes qui ne cherchaient pas spécialement à se droguer mais à faire la fête plus intensément
À lire aussi

  • Toxicomanie
    La toxicomanie est la dépendance physique et psychique à une substance toxique.Cette substance peut être...

Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Sniffer du Ritalin"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste traumatologie sportive

Dernière mise à jour, le 12/12/2012
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse