Ordre national des médecins : Télémédecine - Livre blanc (janvier 2009)

À LIRE DANS CET ARTICLE
À LIRE AUPARAVANT

Déontologie
Publicité

Editorial

L'histoire de la médecine démontre que, à toute époque, les médecins ont incorporé dans leurs pratiques les innovations technologiques, afin d'améliorer l'exercice de leur art au service de la qualité des soins et de la prise en charge des patients. La diffusion de ces technologies a toujours conduit à de nouvelles façons d'exercer la médecine.
La télémédecine, qui n'est que l'application des technologies de l'information et de la
communication (TIC) à l'exercice de la médecine, apparait donc aujourd'hui comme l'un des
moyens de faire face à de nouveaux besoins.
Faire face aux défis qui doivent désormais être relevés par notre système de santé, contribuer à une amélioration d'un accès équitable aux soins, à leur coordination, à leur qualité en termes d'expertise, au maintien dans leur lieu de vie et en autonomie de patients âgés ou atteints de pathologies chroniques.
Sous ce double aspect, le développement de l'utilisation des TIC dans le domaine de la santé jouera à la fois sur les pratiques médicales et sur l'organisation du système de soins. C'est la raison pour laquelle le Conseil national de l'ordre des médecins développe dans ce Livre Blanc son analyse de ce
nouveau mode de pratique et, plus encore, les conditions nécessaires pour garantir la qualité de la
médecine et le respect des droits des patients, ce qui est le propre de la déontologie médicale qu'il a la charge de faire respecter.
A cet égard, le Conseil national de l'ordre des médecins souligne d'emblée que les nouvelles
technologies ne sont que des outils supplémentaires au service de la médecine qui est elle-même au service des malades. Tout en considérant la télémédecine comme l'un des moyens de faire face aux défis posés à notre système de santé, l'Ordre souligne que sa mise en oeuvre doit être exclusivement guidée par des besoins et une nécessité justifiés. La pratique de la télémédecine ne saurait venir contribuer à une déshumanisation de la relation avec le patient. Aucune technologie ne peut venir remplacer la relation humaine, interpersonnelle et singulière qui doit rester le fondement même de l'exercice de la médecine.
C'est pourquoi, aux yeux de l'Ordre, la place de la télémédecine dans notre système de santé doit
être définie en étroite concertation avec les médecins et les autres professionnels de santé, avec le
concours des patients et de leurs représentants. Cette concertation doit s'élargir vers les industriels
spécialisés et les organisations qui les représentent afin de vérifier l'adéquation et la fiabilité des
dispositifs envisagés avec l'état de l'art technologique.
Le lecteur trouvera dans le texte qui suit les arguments attachés aux aspects déontologiques qui
justifient l'expression publique de l'Ordre des médecins sur l'ensemble des problématiques liées à
l'essor de la télémédecine.
Publicité


page : 12345
Termes associés : médecine - internet - ordre - médecin - déontologie - ordre des médecins - CNOM -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Ordre national des médecins : Télémédecine - Livre blanc (janvier 2009)"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par


Dernière mise à jour, le 26/04/2015
Publicité
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Publicité
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Publicité
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse