Définition

La chirurgie est un acte où le chirurgien utilise, sous anesthésie, des instruments pour couper, retirer les éléments malades ou abîmés, et réparer, remplacer ce qui ne fonctionne plus correctement. Les actes de chirurgie peuvent être effectués par un médecin qui n'effectue que ce que l'on appelle la petite chirurgie (sutures de plaie, traitement des brûlures, incisions d'abcès, etc.) en soins ambulatoires.

Les domaines de la chirurgie

  • La chirurgie s'est divisée en de multiples spécialités : orthopédie, neurochirurgie, chirurgie cardio-vasculaire, etc. Les possibilités techniques sont de plus en plus sophistiquées, avec de nouveaux outils et la possibilité de travailler sous microscope opératoire (microchirurgie) ou à travers un tube étroit (endoscopie).
  • Elle comporte plusieurs étapes : le bilan préopératoire, l'anesthésie, l'acte chirurgical lui-même, les suites opératoires.
X

Chirurgie en vidéo


Coelioscopie robot assistée Le docteur Alain Valverde, chirurgie digestive, Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon explique ce qu'est la coelioscopie robot assistée et les bénéfices qui en résulte pour les patients.
1 vidéos

Le bilan préopératoire

  • C'est d'abord le bilan de la lésion à traiter, qui est effectué pour prévoir l'étendue de l'intervention, et les modes d'anesthésie possibles.
  • La consultation d'anesthésie est très importante : elle fait le tour de tous vos problèmes médicaux et de vos risques d'allergie. L'anesthésiste vous proposera en fonction de tous ces éléments tel ou tel type d'anesthésie, prescrira les examens utiles, et vous demandera éventuellement de suspendre des médicaments avant l'intervention.

Les différentes anesthésies

Outre le fait d'endormir le malade et de le surveiller tout au long de l'intervention, l'anesthésiste a un rôle essentiel qui est celui du réveil. C'est là que sont surveillés le coeur, la respiration et la conscience tant que vous n'êtes pas parfaitement réveillé. C'est l'anesthésiste qui décide quand on peut vous ramener à votre chambre.

Les étapes d’une opération

L'incision, encore appelée ouverture

  • Elle est calculée pour permettre au chirurgien de travailler en toute visibilité et précision. De plus, elle est orientée en fonction des principaux trajets vasculaires, nerveux, des plis naturels de la peau et des insertions des muscles.
  • En dessous de la peau, le chirurgien ouvre un à un les différents plans sous-cutanés (membranes, muscles...).
  • Il fait l'hémostase (stoppe les saignements) au fur et à mesure, soit en coagulant le vaisseau sanguin avec le bistouri électrique (qui coagule ou qui coupe selon l'intensité du courant), soit en le serrant avec un noeud.

L'intervention en elle-même :

Que ce soit pour retirer (ablation ) ou pour ajouter quelque chose (greffe ), ou encore placer une prothèse , ou réparer (plastie), il doit pratiquer l'hémostase point par point, non seulement pour limiter la perte de sang, mais aussi pour permettre une meilleure visibilité. C'est pour cela que les interventions sur les os sont souvent plus hémorragiques, car les vaisseaux nourriciers sont moins bien individualisés.

Les sutures :

  • Il faut d'abord refermer les plaies sur les organes : le chirurgien peut employer différents types de fils, qui peuvent être résorbables (ils disparaissent une fois les tissus cicatrisés), avec une aiguille, en faisant des points noués. Il peut aussi employer des agrafes spéciales pour les viscères ; les pinces à agrafes pour le tube digestif ont représenté un grand progrès, à la fois précises, rapides et peu traumatisantes pour les muqueuses. Elles permettent des sutures dans des conditions auparavant impossibles.
  • Le principe est le même pour les greffes, mais en plus complexe, car il faut remettre en continuité les vaisseaux et les canaux du greffon et du receveur.
  • Pour installer les prothèses, cela peut être assez simple, comme de mettre un manchon sur une artère, ou très complexe et calculé au millimètre, comme pour une prothèse articulaire ; dans ce cas, les fixations se font en général par des vis ou du ciment.
  • Enfin, la fermeture de tout le revêtement, plan par plan : les membranes, les muscles, les tissus sous-cutanés, le derme, l'épiderme. Pour chaque plan, le choix du fil et du type de points sera adapté. En particulier, la pratique de plus en plus fréquente, pour la peau, du surjet sous-cutané a permis des cicatrices plus belles (quand vous voyez seulement deux petites boules métalliques à chaque extrémité, c'en est un ; le fil est retiré d'un bloc en le tirant sous la peau).
  • Selon les interventions, il faudra parfois laisser quelques jours un drain : c'est un petit tuyau, comme le drain de Redon, qui pend en contrebas ou est relié à une aspiration, ou une mèche. Ils évacuent les sérosités qui vont se tarir progressivement, et évitent qu'elles ne forment une poche sous la peau pouvant s'infecter.
  • Quand vous avez des risques personnels d'avoir une cicatrice soit fragile, soit hypertrophique, les soins seront adaptés dès la fermeture acquise, au bout de quelques jours.


page : 12
Termes associés : incision - suture - ablation -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi

  • Chirurgie orthopédique
    La chirurgie orthopédique est l'ensemble des actes de chirurgie intéressant l'appareil locomoteur : os,...
    Amputations
    Une amputation est la section totale ou quasi totale d'un membre ou d'une partie d'un membre....
  • Opération
    Une intervention chirurgicale consiste à ouvrir la peau ou le tissu qui tapisse un organe pour...
    Chirurgie esthétique des paupières
    La demande de rajeunissement et d'embellissement du regard est très fréquente en chirurgie esthétique,...
    Chirurgie du cancer du sein
    Les techniques chirurgicales du cancer du sein ont pour but de retirer la tumeur, tout en préservant...
    Douleur chirurgicale
    Sous le terme de "douleur chirurgicale" ou de "ventre chirurgical", les médecins entendent une douleur...
    Dérivations
    Une dérivation consiste à faire transiter par un autre chemin les liquides ou les matières traversant...

Publicité

TÉMOIGNEZ12 témoignages sur ce thème

  • Urgences trop lentes pour l'opération d'une péritonite
    Par Moneypenny
    Le 05/06/2019 19:30:29
    Réponse(s) : 2
    C'est horrible! On ne veut plus jamais aller à l’hôpital! C'est comme si on allait vers la mort! C'est insupportable!
    Manque de suivi de l'hôpital après opération
    Par Sandrine_naissance
    Le 30/08/2016 17:15:44
    Réponse(s) : 2
    Bonjour, comment allez-vous depuis ? Votre suivi médical a-t-il été effectué ? Et surtout quelles ont été vos démarches pour améliorer vos conditions ? Merci de vos réponses.


Article créé, modifié ou vérifié par
Chirurgien orthopédique et traumatologie

Dernière mise à jour, le 02/05/2010
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse