Accueil > santé au quotidien > santé des yeux, problèmes de vue > dégénérescence maculaire liée à l'âge (dmla) : des réponses à vos questions
Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) :  des réponses à vos questions

Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) : des réponses à vos questions

Qu'est-ce que la DMLA et ses différentes formes ?

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est une maladie dégénérative chronique de la rétine. Elle atteint sélectivement la partie centrale de la rétine appelée macula, et provoque une dégénérescence des cellules visuelles rétiniennes. Cette pathologie affecte les personnes de plus de 50 ans, et se traduit par une perte progressive de la vision centrale.

Elle peut prendre trois formes :

- la maculopathie précoce liée à l'âge. C'est un signe fréquent de vieillissement précoce : presque une personne sur deux est atteinte après 70 ans. Les caractéristiques sont une accumulation de dépôts sur la rétine et les anomalies de l'épithélium pigmentaire rétinien.

- la DMLA sèche (80%) correspond à une atrophie de la macula avec l'accumulation de dépôts normalement évacués de déchets du métabolisme rétinien. La perturbation du métabolisme cellulaire entraîne progressivement une dégénérescence atrophique des cellules rétiniennes.

- la DMLA humide ou exsudative (20%), correspond à l'apparition de nouveaux vaisseaux sous la rétine (appelés néovaisseaux choroïdiens), qui laissent passer le sérum et le sang créant des hémorragies et exsudats (dépôts jaunes) dans les cellules visuelles.

Quelle est la fréquence de la DMLA dans les pays industrialisés et autres continents ?

La DMLA augmente avec l'âge dans les pays industrialisés, pour affecter 10-15% des plus de 85 ans. On prévoit une augmentation de 2% par an jusqu'en 2025. Les populations comme les eskimos et les japonais ayant changé leur alimentation de poissons gras pour des produits plus industrialisés connaissent une apparition de la DMLA.

Quels signes de la DMLA doivent-ils alerter ?

Les différents signes qui doivent alerter sont les suivants :
- un besoin de plus de lumière pour lire,
- une lenteur de récupération visuelle après un éblouissement,
- une déformation du champ visuel central, la personne voit plus petit ou plus gros.

Comment réalise-t-on une angiographie pour confirmer une DMLA ?

Pour pratiquer une angiographie (prise de photo de la rétine), on injecte dans une veine un produit de contraste qui se diffuse dans les néovaisseaux, confirmant leur présence et celle de taches.

La DMLA est-elle héréditaire ?

Non, l'hérédité n'est pas un facteur de risque principal de la DMLA. Différents gènes favorisant la DMLA sont actuellement recherchés. En ce qui concerne le glaucome, l'hérédité est le facteur de risque principal.

Peut-on déterminer à l'avance, par un examen, une DMLA quand on sera plus âgé ?

Non, les différentes études de prédiction n'ont pour l'instant pas apporté de résultat clinique ou génétique. Par contre, un porteur de DMLA risque à l'avenir de connaître un développement de sa maladie.

Un traitement par laser peut-il atténuer la DMLA ?

Le premier traitement chronologique de la DMLA humide a été le laser pour détruire les néovaisseaux situés loin de la macula. Aujourd'hui le traitement de référence consiste en des injections intraoculaires.

Le traitement de la DMLA par injections intraoculaires est-il efficace ?

Le traitement de la DMLA exsudative (la forme humide) diagnostiquée sur la présence de néovaisseaux sous-rétiniens, se fait par des injections dans l’œil d’anti-VEGF. Le Lucentis et Eyléa ont l’autorisation de mise sur le marché ainsi que l’Avastin avec une recommandation temporaire de mise en place depuis le 1 septembre 2015.

Est-ce que l'orthoptie permet de diminuer la gêne de la DMLA ?

L'orthoptie ne sert pas à rétablir la stabilité de la fixation si elle a été perdue, mais elle peut permettre de délocaliser et relocaliser le point de fixation, donc d'aider à lire et à voir des éléments plus petits.

Comment prévenir la DMLA (alimentation, protection des yeux...) ?

Pour prévenir la DMLA, il faut :

- ne pas fumer
- se protéger les yeux du soleil,
- éviter l'obésité abdominale,
- faire de l'exercice physique,
- bien s'alimenter (consommer des poissons gras 2/3 fois par semaine pour les oméga3, des fruits et des légumes pour les antioxydants, des choux, des brocolis et des jaunes d'œuf pour apporter le pigment de la macula, éviter les graisses saturées riches en omégas6),
- absorber des alicaments pour leur apport en oméga3, antioxydants et pigment maculaire.
Termes associés : Avastin - Lucentis - Eyléa -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) : des réponses à vos questions"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Gynécologue

Dernière mise à jour, le 21/01/2019
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse