Myélite et vaccination



yo83
06/03/2012, 04h54
yo
Adrien 10 mois a eu une myélite 5 jours après un vaccin de la rougeole. Paralysé des membres inférieurs depuis 3 semaines malgré traitement par corticothérapie intraveineuse en hôpital et buccal à domicile. Cétait un enfant très tonique et à ce jour il ne tient même plus assis tout seul. Beaucoup de témoignages sur le Web font état d'une relation avec des vaccins certains allant jusqu'à développer une sclérose en plaque. Les médecins de l' hôpital n'étaient pas très à l'aise quand nous leur avons posé la question du vaccin. Avez vous d'autres éléments ? Merci

TÉMOIGNAGE PUBLIÉ EN RÉPONSE A L'ARTICLE
- Myélite

VOS RÉACTIONS
pollenne
16/10/2021, 12h30
po
Moi aussi je donne des nouvelles car il y a quand même des choses à rajouter ici en cette période de vaccin covid. Le sujet n’est pas d’effrayer les gens au sujet du vaccin mais d’ajouter de l’information.
Nous sommes des cas isolés, comme les cas de décès, de myocardites et autres conséquences du vaccin covid.

J’indique ici les motifs de contre-indication au vaccin covid qui sont maintenant dans la loi:
Article Modifié par Décret n°2021-1059 du 7 août 2021 - art. 1 ANNEXE 2
I.-Les cas de contre-indication médicale faisant obstacle à la vaccination contre la covid-19 mentionnés à l'article 2-4 sont :
1° Les contre-indications inscrites dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) :
-antécédent d'allergie documentée (avis allergologue) à un des composants du vaccin en particulier polyéthylène-glycols et par risque d'allergie croisée aux polysorbates ;
-réaction anaphylaxique au moins de grade 2 (atteinte au moins de 2 organes) à une première injection d'un vaccin contre le COVID posée après expertise allergologique ;
-personnes ayant déjà présenté des épisodes de syndrome de fuite capillaire (contre-indication commune au vaccin Vaxzevria et au vaccin Janssen).
2° Une recommandation médicale de ne pas initier une vaccination (première dose) :
-syndrome inflammatoire multi systémique pédiatrique (PIMS) post-covid-19.
3° Une recommandation établie après concertation médicale pluridisciplinaire de ne pas effectuer la seconde dose de vaccin suite à la survenue d'un effet indésirable d'intensité sévère ou grave attribué à la première dose de vaccin signalé au système de pharmacovigilance (par exemple : la survenue de myocardite, de syndrome de Guillain-Barré …).

Ces énumérations me font conclure que nous sommes vraiment mal protégés avec des gens qui votent des lois sur la vaccination sans avoir la moindre compétence. Des sénateurs socialistes voulaient présenter un projet de loi pour que la vaccination covid soit obligatoire, débattu le 13 Octobre 2021. Il n’a pas été adopté par les sénateurs.
Il me semble qu’il n’y a qu’un avis médical qui peut dire ou non s’il y a des contre-indications à un vaccin. Que la loi l’emporte sur un avis médical est un comble, surtout, s’agissant d’un vaccin dont le procédé de fabrication est nouveau. Je ne vois vraiment pas pourquoi il faudrait avoir toute confiance dans celui-là. Des médecins bien sélectionnés pour parler à la télé en faveur de la vaccination ont annoncé des choses qui ne se sont pas vérifiées.

Pour ce qui me concerne, je n’ai plus refait de vaccin depuis cette myélite. J’ai demandé l’avis du neurologue plusieurs années après pour refaire le vaccin tétanos. Il a pris conseil auprès de confrères et m’a recommandé de ne pas refaire de vaccin. J’ai fait un dosage d’anticorps qui a montré que j’étais encore protégée contre le tétanos 10 ans après. Une nouvelle IRM a de plus montré que tout était normal. Ce qui me semble évidemment aller dans le sens d’un lien entre le vaccin et cette réaction neurologique.
Tout ce qui a été entendu sur les personnes non vaccinées pour les couvrir de honte, les isoler, les rendre responsables de la propagation de l’épidémie, les classer antivax, anti-gouvernement, mépris quotidien, ce sont les pires choses que j’ai entendues de ma vie.
retraité83
23/10/2020, 11h34
re
Étant le grand-père du petit Adrien ayant eu une myélite en 2012 après vaccination ROR, je souhaitais donner des nouvelles.
Adrien a maintenant 9 ans et reste fortement handicapé, se déplaçant avec un déambulateur ou pour les trajets plus longs un fauteuil roulant. Pour mémoire les médecins ont toujours nié la relation vaccin myélite. Pourtant la notice du ROR l'indique maintenant en effet secondaire. Mon fils est toujours en procès avec le laboratoire qui continue de nier l'évidence. Tous les vaccins peuvent provoquer des myélites, on le voit encore avec les essais de vaccin pour la covid 19 qui ont été arrêtés pour des cas de myélite.
mimipho
25/02/2020, 12h46
mi
bonjour Svp ma fille a eu la myelite apres son vacci de RR a l'age de 11 mois aussi elle était hospitalisé pour 15 jours , la elle a 14 mois je suis encore la kine elle narrive pas encore a marcher ni s’asseoir toute seule. svp pour les temoignage qui ont deja passer par ce cas la quoi de neuf?
bouclette73160
04/11/2017, 13h51
bo
Mon fils a eu deux vaccins pour ses 2 mois. Du jour au lendemain, il a mangé de moins en moins et il n'a plus pris de poids...il est hospitalisé depuis une semaine. Bien-sur les médecins me disent que c'est un hasard et que les vaccins n'y sont pour rien... Je ne trouve personne qui a eu le.même problème...pas de RGO diagnostiqué, on va tenter le lait sans PLV... Avez-vous déjà entendu ce genre d'effets secondaires? Merci d avance nous sommes inquiets!
Sissi38
24/06/2012, 21h10
Si
Bonjour,

Je suis très touchée par votre témoignage car je vis presque la même histoire...avec les effets post-vaccinaux !

Ma fille de 3 ans est victime des vaccinations Infanrix Hexa, Priorix (ROR), Prevenar... Elle perd l'usage de la parole à 13 mois, devient hypotonique, ce n'est plus la même enfant ! (2 vaccins faits le même jour, un à chaque cuisse)

Elle a eu IRM cérébrale, EEG, ponction lombaire, analyse CGH array (génétique)... RIEN d'anormal, ni du côté génétique, on ne nous explique rien.
La maladie orpheline de ma fille s'appelle le syndrome de RETT (association AFSR...).

Ma bataille est quotidienne, je désire qu'elle redevienne une personne à part entière. Depuis 2 ans, nous luttons contre la maladie, elle ne parle plus, n'est pas propre, ne peux pas manger seule, mais elle marche !

Pour votre fils, avez-vous essayé la méthode MEDEK ?

Grosses bises à Adrien
pollenne
08/04/2012, 22h35
po
Petite précision: vaccin issu du "génie génétique" n'est pas "vaccin génétique". En passant de l'un à l'autre, j'ai un peu d'avance apparemment, le vaccin dit génétique contre l'hépatite B et contre d'autres maladies n'est que le vaccin de l'avenir et le premier est le vaccin actuel.
Le nom précise la technique de fabrication très différente de celle des vaccins plus anciens. On fait beaucoup de bruit avec l'hydroxyde d'aluminium, l'adjuvant mais c'est silence radio sur ce qu'est un vaccin "recombinant" (vaccin Engerix B) ou un "antigène de surface recombinant" (composant du vaccin Infanrix hexa), évoquant le procédé de fabrication, sauf sur le Web, et comme si on était susceptible de comprendre moins bien l'un que l'autre.
Ce détail pourtant n'est pas rien. Pas très performant quand même de passer ça sous silence dans une émission médicale sur les vaccins.
pollenne
07/04/2012, 16h42
po
Bonjour, près d'une semaine après, j'espère que le bébé va mieux, je reviens sur le forum parce que je ne vais tout de même pas laisser cette faute dans cette discussion concernant la chaine qui a diffusé le documentaire sur les vaccins. Rendons à César ce qui est à César et à France 5 la paternité de ce documentaire.
Riche désormais de cette information éclairante de vaccin génétique (merci au site qui me l'a appris), sachant qu'un vaccin génétique consiste à injecter dans les muscles, de l'ADN d'origine bactérienne qu'on a modifié en y insérant des gènes et que le but du vaccin est que cet ADN atteigne des cellules de l'organisme pour s'y introduire, c'est-à-dire clairement que le matériel génétique original se trouve modifié par la vaccination, je m'interroge sur la conclusion du documentaire, "une prédisposition génétique possible à ne pas supporter un vaccin et la migration des particules d'aluminium vers le cerveau".
De la part d'une chaine qui a apporté tout son soutien à la campagne de vaccination contre la grippe A, il ne faut pas attendre beaucoup mieux hélas qu'une conclusion présentée comme une trouvaille et qui contourne la vérité.
Pour d'éventuelles conséquences sur les bébés, on pourra toujours dire que c'est le bisphénol A des biberons en plastique.
Pollenne
01/04/2012, 12h56
Po
Désolée, le cauchemar n'est pas fini,
il faut lire aussi attentivement la communication du site précité pour les composants des vaccins, sur les vaccins contre l'hépatite B, des vaccins apparemment pas du tout comme les autres puisqu'ils sont préparés par génie génétique (manipulation génétique de cellules en culture, sans trop m'avancer, quelque chose qui doit ressembler un peu à ce qu'on fait avec les OGM, et ça, c'est injecté dans nos muscles).

http://www.infovaccin.fr/zoom_hepatiteb.html

Dans l'article, il est écrit: "D’après la Direction générale de la santé, la protection n’est assurée que pendant 5 ans, ce qui prouve bien qu’il est parfaitement inutile de vacciner les nourrissons qui n’auront évidemment pas de rapport sexuel avant l’âge de 5 ans, ni avant longtemps."
Comment peut-on justifier la vaccination des nourrissons?
pollenne
30/03/2012, 23h56
po
Au hasard de mes recherches, j'ai découvert qu'il n'y a pas d'hydroxyde d'aluminium dans le vaccin contre la rougeole, puis j'ai fini par trouver ce site qui donne les composants des vaccins.
http://www.infovaccin.fr/composants.html
Ainsi, je découvre que le vaccin tétanique pasteur que j'ai fait plusieurs années après la vaccination en 1995, contre l'hépatite B, 2 injections espacées de 6 mois, vaccin GenHevac B pasteur (très utile de garder les boîtes), contient l'hydroxyde d'aluminium mais pas le DT Polio, avec lequel j'avais toujours été vaccinée dans le passé. Peut-être une explication qui conforte l'idée de la nocivité de cet adjuvant et éclairante sur le fait que dans le passé je n'ai jamais eu de problème consécutif à une vaccination.
Pourquoi j'ai préféré me limiter à une protection contre le tetanos seulement, j'ai un peu oublié mais c'était peut-être précisément pour limiter les risques. Non informée, je suis tombée à côté.
S'il y a à faire évoluer quelque chose, c'est au moins de rendre ces listes de composants facilement accessibles à tous en attendant mieux concernant l'adjuvant.
Mais enfin, pour ça, je suppose qu'il faut une décision du ministre, donc c'est pas encore pour demain.
Yo, vous n'aurez pas alerté pour rien, j'apprends aussi des choses pour moi et pour la vaccination des bébés, que ce bébé va mieux est déjà rassurant.
yo83
28/03/2012, 21h03
yo
Tant de questions se posent après la myélite d'Adrien.
Adrien 10 mois a donc fait une IRM de contrôle après 5 semaines de cortisone et des transfusions d'immunoglobulines. Il n'y a plus d'inflammation au niveau de la moelle épinière... .c'était à espérer après ce traitement de choc où ils ont focalisé sur l'effet de la maladie mais n'en ont pas recherché la cause. les médecins s'accordent à dire qu'il ne "devrait" pas y avoir de séquelle. Comment comprendre puisqu’il n'y a plus d'inflammation et que donc le "courant passe" au niveau des jambes, qu'il ne puisse les bouger qu'il n'ait pas la force de s'asseoir. Quand la jonction nerfs, muscles va t'elle se faire ? A part cela il est tonique et il se démène à faire bouger le haut de son corps. Il voit son kiné 3 fois par semaine.
J'attends votre réponse si vous en avez une !
Mel myelitetmoi
28/03/2012, 18h50
Me
Bonsoir!
Oui j'ai vu le doc sur Arte.
Ma myélite s'est transformée en SEP.
J'ai cette maladie depuis 4 ans.
Combat et courage !
;-)
Pollenne
28/03/2012, 11h26
Po
En Février, un documentaire sur les vaccins, "Vaccins, le virus du doute" a été diffusé sur Arte, qu'on peut voir ici:
http://www.youtube.com/watch?v=Xs8uuuAxeMw
Dans ce documentaire, un médecin expose des arguments défavorables à une vaccination des bébés contre l'hépatite B, qu'il estime non justifiée pour une population non à risques.
Malgré les incertitudes sur les conséquences possibles de ce vaccin, le calendrier vaccinal préconisé par les pouvoirs publics prévoit la vaccination des bébés dès la 1ère année.
On se demande pourquoi continuer à prendre ce risque pour une maladie qui n'a jamais inquiété avant la fin des années 90, et qui rajoute au nombre d'injections déjà existant. S'il fallait évoluer vers des injections combinant plusieurs vaccins, cela reviendrait à ne plus laisser le choix de vacciner contre cette maladie. Rougeole, oreillons et rubéole sont déjà des vaccins rajoutés à la liste qu'on ne faisait pas il y a 50 ans.
pollenne
23/03/2012, 22h04
po
Oui je connais le problème de l'adjuvant. Il est surtout dénoncé pour la maladie musculaire qu'il est soupçonné d'entrainer. J'ai encore un article de 2001 sur ce problème et qui concluait qu'il était urgent de revenir au mode de vaccination sous-cutané.
Le problème est régulièrement soulevé, il n'y a pas vraiment d'explications pour justifier cet adjuvant et ce changement de technique, pire, des députés voudraient rendre des vaccins actuellement facultatifs obligatoires (lire sur France-Soir.fr daté d'hier).
On découvre aussi maintenant que parfois, malgré la vaccination dans l'enfance, la quantité anticorps une fois adulte est insuffisante pour protéger de la maladie. On s'en aperçoit par exemple à l'occasion d'une grossesse avec le serodiagnostic de la rubéole. Si les cas de rougeole sont en augmentation, il faudrait peut-être se pencher plutôt sur ce nouveau problème.
Dire que l'enjeu est collectif (Nora Berra toujours dans francesoir) pour inciter à la vaccination est une tromperie, l'enjeu est individuel, ceux qui veulent être protégés se vaccinent. Mais quand un vaccin est suspecté d'avoir déclenché une réaction dite auto-immune, ça pose au contraire la question des vaccinations futures. Dans mon cas, un vaccin est suspecté sans confirmation ni preuve, mais je ne peux plus envisager de vaccinations alors que j'y suis favorable. Il faut bien présenter le problème des vaccins dans sa totalité et pas seulement une vue d'un seul côté.
Bonne soirée
yo83
23/03/2012, 15h54
yo
J'exprime ma colère ici car quand j'ai parlé au service neuro pédiatrei de l'hôpital du lien de cause à effet du ROR, je n'ai eu droit qu'à un "ce n'est pas prouvé scientifiquement" puis silence quand je leur ai dit que les personnes qui ont soulevé les méfaits du Médiator, de l'hormone de croissance il y a quelques années, avaient du avoir la même réponse.!!
En fait, avec la cortisone et les immunoglobulines ils sont venus à bout des effets de la maladie, c'est à dire de l'inflammation mais ils ne se sont pas penchés sur la cause surtout après ma question pour savoir ce qu'ils avaient trouvé dans le liquide rachidien lors de la ponction lombaire, j'ai eu comme réponse "nous n'avons rien trouvé, car nous n'avons rien cherché, sachant que nous ne trouverions rien"!!!!!!! En attendant Adrien n'a toujours pas retrouvé la mobilité de ses jambes.
Les travaux du Professeur GHERARDI sur l'hydroxyde d'aluminium contenu dans les vaccins sont parlants et j'aimerai pouvoir quantifier la dose d'aluminium qui a été injectée à Adrien quand il a eu le même jour à 2 mois et demi, sept souches de vaccins soit le Prévenar Infection pneumocoques, l'INFARIX Hépatite B, l'INFANRIX diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, haemophilius influenza B réitérés à 3 mois et demi et à 4 mois et demi. Mon témoignage est sur de nombreux blogs, forums sur internet en espérant qu'ils soient lus par de nombreuses mamans afin qu'elles puissent vacciner leurs enfants en toute connaissance de cause des risques encourus. Pour info, l'adjuvant hydroxyde d'aluminium est interdit aux USA
Vous pouvez vous rapprocher de ce site : http://www.europe1.fr/Sante/Vaccins-l-aluminium-est-il-nocif-288142/
Les laboratoires pharmaceutiques et notamment GLAXOSMITHKLINE ont encore de beaux jours devant eux mais qu'en est il de nos enfants atteints de plus en plus par des maladies autoimmunes après vaccinations. Le service neuro pédiatrie de l'hôpital Kremlin Bicètre soigne régulièrement des nourrissons de moins d'un an atteints de myélite J'ai mal pour eux, si petits et si vulnérables.
pollenne
22/03/2012, 23h01
po
yo bonjour
Avec tout ce que vous avez posté, on comprend votre désarroi et votre inquiétude. Déjà je peux vous dire que pour les maladies inflammatoires, l'évolution est lente et les traitements n'ont pas forcément un effet rapide et radical comme par exemple les antibiotiques auxquels nous sommes habitués. D'autre part, j'ai eu une myélite il y a plusieurs années, les sensations physiques sont très étranges, ça modifie la sensibilité de la peau et la motricité et ce bébé ne doit rien comprendre à ce qui lui arrive qui doit lui être en même temps très désagréable. Aussi, essayez de ne pas en rajouter avec votre inquiétude, essayez d'avoir une grande patience, et de faire confiance aux médecins qui ont aussi besoin de reconnaissance et de coopération, même si ça ne guérit pas aussi vite que ce que vous aimeriez. Pour ce genre de maladies rares, et avec un bébé, qui ne peut rien dire de ses maux, leur tâche n'est pas aisée. Les parents pourraient peut-être se faire aider d'un pédopsychiatre pour trouver aussi l'attitude appropriée pour le bébé qui a sûrement besoin de quelques explications. Bon courage, donnez des nouvelles.


49 témoignages dans la rubrique système nerveux

  • Myélite et vaccination
    Par pollenne
    Le 16/10/2021 12:30:34
    Réponse(s) : 15
    Moi aussi je donne des nouvelles car il y a quand même des choses à rajouter ici en cette période de vaccin covid. Le sujet n’est pas d’effrayer les gens au sujet du vaccin mais d’ajouter de...
    Malaise vagal suite à une gastro
    Par Malaise
    Le 20/09/2021 21:27:45
    Réponse(s) : 13
    Je fais des malaise a chaque fois que je fais une gastro. Ou une bronchite j'aimerais savoir pourquoi et que faut il faire quand ça m'arrive. Merci
    Douleurs après opération hallux valgus et orteils en griffe
    Par Cris1369
    Le 27/08/2021 00:39:10
    Réponse(s) : 16
    Bonjour. 44 ans, operé d'une griffe du gros orteil le 30 sept 2019 suite à un accident de scooter il y a 3 ans, cela va faire 2 ans que l'operation a eu lieu et je regrette CHAQUE JOUR d'avoir...
    Dystonie neurovégétative
    Par Loriebox
    Le 08/08/2021 20:22:25
    Réponse(s) : 9
    Bonsoir. Je viens aussi de faire enfin le lien entre tous mes symptômes depuis 20 ans : Insomnies, 3 à 6 levées par nuit, sueurs froides, impossible de se reposer, extrémités froides, problèmes...
    Malaise vagal très fort et long
    Par Dr JUVAGO
    Le 06/05/2021 19:36:05
    Réponse(s) : 1
    Il me semble que vous souffrez d'un vertige de Minière . Les troubles de l'équilibres et les accouphènes sont les autres maitres symptômes de ce vertige . Le Scaner ou l'IRM sont negartifs sauf s'il...


À lire aussi

  • Poliomyélite
    Paralysie provoquée par un virus (le poliovirus) qui détruit les neurones moteurs de la moelle...
    Maladies de la moelle épinière
    La moelle épinière transporte la totalité des influx nerveux entre la tête et le reste du corps. Les...
    Ostéomyélite
    C’est une infection de tout le tissu osseux, aussi bien l’os que la cavité centrale de l’os où se...
    Syringomyélie
    Maladie de la moelle épinière due à la présence dans sa partie haute d’une poche de liquide...
  • Myélopathie
    Les myélopathies sont l'ensemble des maladies de la moelle épinière.
    Compression médullaire
    Compression médullaire signifie compression de la moelle épinière. Elle provoque un ensemble de signes...
    Vaccin contre la poliomyélite
    Vaccin destiné à protéger contre le virus de la poliomyélite.
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse