Accueil > santé au quotidien > allergie > traitement de l'allergie à l'oeuf
À LIRE AUPARAVANT

Allergène

Prévalence

L'allergie alimentaire est une pathologie fréquente dans les pays développés et l'allergie à l'œuf semble être avec le lait une des plus souvent incriminées. Elle est un marqueur net d'un terrain atopique, et signifie le risque de développer des sensibilisations aux aéroallergènes à partir de 3 ans. La prévalence à 30 mois a été estimée à 1,6% et l'incidence cumulée à ce même âge à 2,6%. Pour Sicherer, l'allergie à l'oeuf est présente chez 1,3% des jeunes enfants.

Eviction

Le régime d'éviction a longtemps été le traitement de cette allergie. Ce régime est difficile à mettre en place et entraîne de nombreuses évictions alimentaires, surtout s'il comporte une éviction complète de l'oeuf sous toutes ses formes. La guérison spontanée survient le plus souvent à l'âge scolaire, mais l'allergie peut persister selon certaines études jusqu'à 34% des cas après 16 ans. Par ailleurs, si certains enfants tolèrent l'ingestion d'oeuf cuit alors qu'ils réagissent à l'ingestion d'œuf cru, d'autres réagissent à l'ingestion de l'oeuf quelle que soit la forme.

Réintroduction alimentaire

La réintroduction alimentaire, quand elle est possible, constitue une étape importante dans la prise en charge de ces enfants. Son principal objectif est d'obtenir une tolérance, au moins partielle, pour limiter les risques de réaction sévère lors d'une éventuelle exposition accidentelle. A ce titre, Il faut différencier la désensibilisation, qui permet l'ingestion d'une certaine quantité d'un aliment donné mais qui nécessite l'ingestion régulière de cet aliment, de la tolérance qui est l'absence de réaction à l'ingestion d'un aliment même après un arrêt de son ingestion régulière.

Protocole de tolérance alimentaire

Depuis plusieurs années des études sont en faveur de la mise en place d'un protocole de tolérance alimentaire afin de modifier le seuil réactogène du malade ou de le supprimer pour obtenir une guérison définitive :

• Où
La mise en place de l'induction de tolérance a lieu à l'hôpital après la réalisation d'un Test de Provocation Orale ( TPO) qui permet de déterminer la dose réactogène pour l'enfant à traiter, et de proposer un protocole individualisé selon cette dose. Au cours de cette hospitalisation, une séance d'éducation thérapeutique est faite au lit du malade pour vérifier la trousse d'urgence, et apprendre à utiliser l'adrénaline autoi-injectable. En outre, on s'assure de la bonne compréhension par les parents et par l'enfant de l'utilité d'un tel protocole, et de sa réalisation concrète. Un protocole d'induction de tolérance par voie orale est donc remis aux parents. La montée des doses puis le maintien de la dose choisie seront faits au domicile de l'enfant. Il est préconisé de la faire au retour de l'école ou en fin d'après-midi afin que les parents puissent surveiller l'enfant pendant 1 à 2 heures. Il ne doit pas y avoir d'activité sportive après la prise alimentaire. Les possibles facteurs aggravants tels que fièvre, prise d'anti-inflammatoire non stéroïdiens, virose, sont expliqués à la famille afin qu'elle diminue voire stoppe brièvement l'immunothérapie orale (ITO).

• Pour qui
L'induction de tolérance orale n'est débutée qu'après réalisation préalable d'un test de provocation par voie orale (TPO) à l'oeuf, afin de déterminer la dose réactogène et la gravité de cette réaction. Elle sera proposée pour des enfants âgés le plus souvent de plus de 4 ans ayant eu une réaction clinique lors du TPO à l'oeuf cuit ou bien peu de réaction, ou une réaction modérée au Test de provocation orale avec de l'oeuf cuit industriellement (TPO madeleine), pour ceux qui présentent une allergie particulièrement sévère.

• Comment
En fonction de la dose réactogène, l'équipe de Toulouse propose de débuter l'Induction de Tolérance Orale (ITO) au 1/10ème, voire au 1/5ème de la dose réactogène. Elle débute à 1 gr si possible, et propose aux familles d'augmenter progressivement la dose d'1 gr par mois selon la tolérance de l'enfant. La progression s'arrête à la moitié de la dose réactogène. Pour cela il est remis à la famille un tableau d'équivalence de dose entre les aliments contenant de l'oeuf afin que l'enfant ne se lasse pas de ce traitement et puisse prendre tous les jours la quantité d'oeuf prescrite. Sont répertoriés dans ce tableau divers aliments du commerce (gâteaux industriels, gaufres, madeleines, barres chocolatées, ainsi que différentes sortes de pâtes) et leurs teneurs respectives en oeuf. Naturellement, la diététicienne a un rôle très important pour expliquer aux parents toutes les astuces et les techniques qui permettent une ingestion régulière de l'oeuf. Enfin, un nouveau Test de Provocation Orale est programmé après 6 à 8 mois d'ITO. Ce TPO se fera avec de l'oeuf dur et si possible jusqu'à la dose de 28 gr qui correspond à la moitié d'un oeuf dur.


page : 12
Termes associés : allergie alimentaire - atopie - allergène - tolérance - éviction - réaction. -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Traitement de l'allergie à l'oeuf"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Pédiatre Allergologue

Dernière mise à jour, le 17/05/2014
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse