Structure de la peau

Structure de la peau

À LIRE DANS CET ARTICLE
À LIRE AUPARAVANT

Peau

Définition

La peau est un épithélium malpighien kératinisé , c'est à dire un empilement de cellules qui fabriquent de la kératine, la protéine constitutive de la peau.

Vue à l’oeil nu

  • En superficie, ce que nous appelons la peau est une couche très fine. On voit bien cela lorsqu'on se coupe : tant que la peau ne saigne pas, on est dans l'épiderme. Dès que la plaie se met à saigner, c'est qu'on a dépassé la membrane basale et qu'on se retrouve dans le derme . Et pour ceux qui se sont entaillé profondément la chair, ils savent que de petites boules blanches apparaissent au fond de la plaie : ce sont des boules de graisse séparées par des cloisons fibreuses, on appelle cela l'hypoderme.
  • Il y a donc 3 couches : l'épiderme, le derme et l'hypoderme.
X

Structure de la peau en vidéo


Peau Mature Animation permettant de comprendre les phénomènes de vieillissement de la peau.
3 vidéos

Vue au microscope

La peau réserve bien des surprises.

Première surprise

  • En superficie, notre peau n'est pas autre chose qu'un débris de cellules mortes et correspond à la couche cornée. En fait, nous desquamons en permanence sans le savoir. Ces débris de cellules sont constitués de kératine, la protéine constitutive de la peau. Elle est fabriquée par les couches de cellules situées en dessous et qu'on appelle l'épithélium malpighien du nom de Malpighi qui le premier l'a décrite. Les cellules de Malpighi sont empilées en plusieurs couches successives un peu comme des pavés qu'on empilerait en strates successives. Ces cellules sont fortement reliées entre elles par des sortes de ponts qui donnent à la fois cohérence et élasticité. Tout cela s'appelle un épithélium.
  • Cet épithélium repose sur une membrane qu'on appelle la membrane basale. En fait cette membrane basale pourrait être comparée à une sorte de film plastique totalement hermétique qui entoure la totalité de notre corps. Membrane basale, cellules de Malpighi et couches de cellules mortes constituent l'épiderme. Celui-ci est percé de trous assez régulièrement espacés qu'on appelle les pores. A chaque pore est annexé une petite glande qu'on appelle une glande sudoripare et qui fabrique la sueur qui s'écoule par les pores. L'épiderme laisse aussi passer les poils dont la base se trouve dans le derme profond donc bien plus profondément. Le poil sert un peu de tuteur pour que s'écoule sur sa surface le sébum, substance graisseuse fabriquée par les glandes sébacées qui se trouvent dans le derme.
  • Quant à la couleur de la peau, elle est assurée par les mélanocytes, cellules qui fabriquent de la mélanine dont le rôle est de lutter contre la pénétration des rayons ultraviolets et éviter la brûlure du soleil.

Deuxième surprise

La membrane basale n'est en fait pas comme un simple film plastic, mais c'est un film en accordéon très extensible. C'est cela qui participe à l'élasticité de la peau. Si la membrane n'était pas en accordéon, elle craquerait. Ces replis constituent ce qu'on appelle les papilles du derme qui donnent exactement l'aspect du revêtement à picots d'une raquette de ping-pong.

Troisième surprise

Ce qui rend réellement la peau imperméable, c'est bien la membrane basale et non les cellules de l'épiderme. Tant que la membrane basale est intacte, la peau est imperméable à la plupart des agents extérieurs liquides, gélifiés, gras ou gazeux. Si la membrane basale est atteinte, tout peut passer au travers de la peau. C'est pourquoi dans les brûlures, on distingue différents degrés : les brûlures du premier degré ne touchent que l'épiderme, alors que les brûlures du 2ème et troisième degré où la membrane basal sur laquelle repose l'épiderme est atteinte. Le degré correspond donc à la profondeur d'atteinte de la peau.

Quatrième surprise

  • Les vaisseaux et les nerfs que nous pensons pourtant à fleur de peau, très superficiels ne se trouvent pas dans l'épiderme mais bel et bien dans le derme. C'est le derme qui est porteur de la sensibilité grâce aux nombreux corpuscules qui perçoivent la température, la douleur et le toucher. De chacun de ces corpuscules microscopiques partent des filets nerveux qui vont converger dans le derme et l'hypoderme pour donner des nerfs sensitifs qui rejoindront la moelle épinière en direction du cerveau. Si notre cerveau perçoit aussi bien l'environnement extérieur, c'est bien grâce au réseau infiniment dense de nerfs qui parcourent le derme en tous sens.
  • La peau devient plus rouge ou plus pâle, plus froide ou plus chaude grâce aux vaisseaux artériels qui parcourent le derme. Il y a aussi de nombreuses petites veines qui drainent le sang. Si pour une raison ou pour une autre, de l'eau sort de ce réseau veineux, le derme va gonfler et se gorger avec cette eau : les oedèmes apparaissent.
  • Il y a aussi des vaisseaux lymphatiques très nombreux qui jouent un peu le rôle d'éboueurs de la peau. C'est dans la couche basale de l'épiderme et dans le derme que se déroule la lutte contre les infections qui assaillent la peau. La peau est donc partie intégrante de notre système immunitaire .

Cinquième surprise

  • Épiderme et derme ne pourraient pas donner à la peau son aspect et sa consistance sans l'hypoderme qui lui donne sa consistance capitonnée. Sans l'hypoderme, la peau aurait un aspect fripé et mince comme une feuille de papier à cigarettes. C'est ce qui se passe d'ailleurs lorsqu'on vieillit : la peau à la fois s'atrophie et se dessèche ce qui lui donne son aspect parcheminé. Il s'agit donc de cloisons qui séparent des lobules graisseux constitués d'adipocytes .
  • L'hypoderme contient lui aussi des récepteurs sensitifs qui ne sont stimulés que pour des pressions appuyées et fortes. Par exemple, lors d'une piqûre intramusculaire, le médecin ou l'infirmière introduit avec beaucoup de rapidité une aiguille très pointue. C'est en général absolument indolore. La raison tient au fait que les récepteurs de l'hypoderme ne sont pas excités parce que la pression exercée est extrêmement forte sur un point très précis qui est le point de pénétration. Si la même aiguille était introduite très lentement, la peau se déformerait avant d'être transpercée, et les récepteurs de l'hypoderme seraient alors alertés d'où l'impression de douleur.
  • Dans l'hypoderme se trouvent les glandes sébacées et les glandes sudoripares. Le fait qu'elles soient dans l'hypoderme richement vascularisé et innervé plutôt que dans le derme les rend proches de tout le système nerveux et hormonal, donc capable de réagir rapidement à des messages hormonaux. C'est ce qui se passe quand on a peur : la surrénale envoie de l'adrénaline dans les vaisseaux, laquelle fait diminuer leur diamètre (on devint pâle), fait se contracter les muscles horripilateurs des poils (les poils se hérissent), et fait secréter la sueur par les glandes sudoripares (on a des sueurs froides). Rien de cela ne serait possible si ces glandes étaient dans l'épiderme.
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi

  • Peau en hiver
    Paradoxalement, c'est en hiver que notre peau se déshydrate le plus. Le visage affrontant à...
    Différents types de peau
    Bien que la peau soit constituée pour tous de la même façon, il n'en existe pas deux pareilles, chacune...
  • Liste des infections de la peau
    La peau peut être sujette à une quantité impressionnante d'infections qui peuvent être bactériennes,...
    Examens de la peau
    Les examens de la peau sont des examens en général effectués ou demandés par les dermatologues. Le...
    Peau
    La peau est un véritable organe, l'un de ceux dont nous avons en fait le moins conscience car notre...
    Problèmes de peau
    La peau est un organe, le plus visible de notre corps. C'est grâce à cette enveloppe imperméable que...
    Beauté de la peau
    Une belle peau, c'est une peau en bonne santé. Prendre soin de sa peau est important pour éviter d'avoir...

Publicité

TÉMOIGNEZ2 témoignages sur ce thème

  • Traitement inefficace du lichen plan
    Par api listen
    Le 11/11/2014 21:17:38
    Réponse(s) : 1
    vous pouvez lire le livre : "Comment guérir son corps avec son esprit", édité sur www.shopmybook.com. Il donne plein d'informations intéressantes pour la prise en charge psychosomatique
    Tache de naissance blanche sur peau mate
    Par foullé
    Le 20/07/2014 15:01:34
    Réponse(s) : 1
    J'ai une grosse tache de naissance qui me prend la partie supérieure du visage gauche, càd qu'elle commence à la moitié du front et descend au niveau de la tempe jusque sous mon oeil. Je suis très...


Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 18/06/2010
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse