Accueil > santé au quotidien > cancers > dépistage du cancer du foie
À LIRE AUPARAVANT

Cancer du foie

Cancer primitif du foie

Le carcinome hépatocellulaire (CHC), principal cancer primitif du foie, est presque toujours associé à une maladie chronique du foie dont les causes principales sont la consommation excessive et prolongée d'alcool, les infections chroniques par les virus des hépatites B et C, l'obésité et le diabète. Ces facteurs de risque agressent les cellules du foie dont l'organisation se modifie lentement mais de façon irréversible, entraînant la modification voire la destruction des cellules du foie qui sont alors remplacées par un tissu fibreux. On parle alors de fibrose.

La fibrose empêche le sang de circuler jusqu'aux cellules encore vivantes et peut se généraliser à l'ensemble du foie ce qui empêche son fonctionnement normal. On parle alors de cirrhose. La cirrhose fragilise à son tour les cellules du foie qui peuvent se transformer en cellules malignes. On est alors au stade de carcinome hépato cellulaire (CHC).

Cancer silencieux

Le cancer du foie fait partie de ces cancers dits silencieux. Il n'entraîne en effet aucun symptôme jusqu'à un stade avancé de la maladie. Ceci explique son diagnostic tardif et son mauvais pronostic d'autant plus qu'il s'agit d'une tumeur qui a un fort potentiel de croissance, dont la taille peut doubler entre un mois et un an.

Epidémiologie

Le carcinome hépatocellulaire (CHC) est responsable de 500 000 à 1 million de décès par an, se plaçant ainsi à la 3ème place des causes de décès dans le monde. En France, la mortalité associée au CHC est de 6 700 décès par an. En cas de diagnostic de CHC après apparition des symptômes, la survie à 5 ans est estimée à 10 %. Ceci justifie les recommandations nationales et internationales sur le dépistage précoce des petites tumeurs.

Dépistage

Globalement, la stratégie de dépistage associant la réalisation d'une échographie abdominale et la mesure de marqueurs tumoraux (dosage de l'alpha-foetoprotéine) tous les 6 mois, chez les patients porteurs d'une cirrhose avérée, permet de réduire la mortalité liée au CHC de l'ordre de 40 %.

Du fait des progrès des méthodes d'imagerie qui permettent de détecter des nodules de très petite taille (1 cm de diamètre voire moins pour l'échographie), le dépistage du CHC chez les malades atteints de cirrhose est entré dans la pratique de la plupart des pays occidentaux et au Japon.


page : 123
Termes associés : cancer - foie - carcinome - tumeur - cirrhose - diabète - obésité - hépatite - dépistage - échographie - greffe - chimiothérapie - radiofréquence - résection -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Dépistage du cancer du foie"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Hépatologue

Dernière mise à jour, le 29/06/2015
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse