Accueil > Avis médecin > Chirurgie des articulations > Fractures divers

Fractures divers

À LIRE AUPARAVANT

Traumatologie

Fracture du col du fémur

Votre question

Je suis à Jour + 62, traitement 2 vis sur col et enclouage du fémur. Découverte à J + 15 d'une mobilité du clou. Décision du fait du risque infectieux de mettre une attelle mi cuisse mi jambe pour éviter une nll intervention. j45 contrôle rx cal osseux bien visible. j62 ce jour le kiné dit qu'il a senti que le foyer fracturaire bouge lors de la mobilisation de facon inconstante.......? Que dois-je conclure ?

La réponse de notre spécialiste

Bonjour,si je résume, suite à une fracture du col du fémur, on vous a mis 2 vis sur le col. Je suppose que ces vis ont été posées sur une plaque, avec un clou dans le fémur, tout en vous conservant la tête du fémur (je suis obligé d'interpréter car votre message est très compact et il y a des points qui ne sont pas précisés).Cette intervention a eu lieu vers la mi-janvier. Vers le début février on a découvert que le clou centro-médiullaire bougeait. De façon à éviter une réintervention, on vous a immobilisé la jambe avec une attelle. Vers le début Mars, la radio de contrôle a montré un cal osseux, ce qui prouve que la consolidation se fait bien.A ce jour, soit 2 mois après l'intervention, le kiné vous a dit qu'il sentait une mobilité anormale. Si sa constatation est exacte, il y a 2 possibilités, soit c'est une pseudarthrose qui s'est formée (ce qui serait étonnant puisque la radio montrait un cal), soit c'est un débricolage de l'os au niveau du clou. Cette dernière hypothèse est bien spur possible, d'abord parce qu'il y a eu une fracture comminutive sur le fut fémoral, et ensuite peut-être à cause de ce que votre kiné a ressenti.Le seul moyen est de faire une radio de façon à voir si c'est le cas. Autre point important dont vous ne parlez pas : ressentez-vous une augmentation de la douleur ? Si ce n'est pas le cas, il est fort probable que la consolidation se passe bien. Si c'est le cas, on revient à la question précédente dont la conclusion est qu'il faut faire une radio, voire un scanner.Je pense qu'il faut parler de cela à votre chirurgien. Mais il est fort probable que la consolidation se passe bien puisque le cal s'est formé sur la précédente radio.Voila ce que je peux vous en dire avec les éléments que vous m'avez donnés.


Fracture du métatarse et plâtre La réponse de notre spécialiste

Votre question

Je me suis fracturé la tête du 4ème métatarse, l'interne de l'hôpital m'a prescrit une chaussure Barouk, donc appui sur le talon. Il m'a dit qu'il ne me plâtrait pas. J'ai un nouveau RDV avec radio. Est-ce normal de n'être pas plâtré ?

La réponse de notre spécialiste

Bonjour. Tout-à-fait, une fracture sur l'avant-pied, non ou très peu déplacée, peut-être traitée de cette manière, cela facilite la déambulation et l'hygiène. Cette chaussure est équilibrée de telle manière qu'il n'y a pas de force exercée sur la fracture. Bien sûr, cela angoisse un peu car cela oblige à être très vigilant sur les chocs, mais on s'habitue vite.

Nerf pris dans le call d'une fracture de côte 

Votre question

Suite à chute violente sujet âgé de 74 ans fracture côte 9è G, douleur persistante après plus de 20 mois ai subi pariétectomie inadéquate avec mise en place prothèse 15/10/2 goretex amputation de 5 cm sur les 9è et 10 è G pour recherche malin ' négative arrimage de la prothèse sur 11 è G depuis douleur invalidante limite tous mouvements du tronc antalgiques sans effets patents je pense me diriger vers un procès avec le chirurgien je cherche un médecin expert à 36OOO Merci'

La réponse de notre spécialiste

Bonjour. Avec mes excuses, nous ne pouvons pas nous donner à distance des noms de médecin, d'une part parce que les médecins experts n'écrivent que rarement des articles permettant d'être connus dans un large rayon, et ne font pas l'objet de commentaires sur le web, et d'autre part par déontologie, c'est le rôle de votre médecin traitant, éventuellement votre rhumatologue, et de vos assistances juridiques, de vous conseiller. Vous pouvez toujours, avant de songer à attaquer, solliciter une consultation auprès d'un autre chirurgien orthopédiste reconnu, pour savoir comment il gérerait, et aurait géré, ce problème (restez bien entendu très neutre dans le ton de vos questions, pour avoir un avis libéré de contraintes), ou bien une consultation anti-douleur, qui aura peut-être d'autres propositions thérapeutiques ( par exemple, il peut y avoir une névralgie qui venait des vertèbres ayant forcément subi l'onde de choc de la chute). Restant à votre disposition, Cordialement.

Fracture ménisque interne

Votre question

Bonjour docteur, je souffre du genou gauche depuis environ 6 mois. J'ai donc consulté, passé une radio qui indiquait qu'une usure modérée des cartilages et ceci de manière symétrique pour les 2 genoux alors que je ne souffre que du gauche. On m'a donné quelques jours de cortisone, puis des gélules destinées à reconstituer les cartilages puis comme la douleur devenait intense y compris la nuit je viens de passer une IRM avec comme conclusion : fracture communicante médiale du ménisque interne avec esquille au niveau de l'échancrure et kyste arthro synovial poplité infra centimétrique à critère simple' . Je vais continuer le parcours médical mais j'aimerai votre avis sur la suite possible sachant que j'ai 75 ans mais que malgré cet âge, je suis encore une bonne marcheuse voire skieuse (mais à la rigueur je peux tirer un trait sur le ski). Merci de votre réponse.

La réponse de notre spécialiste

Bonjour. Vous savez sans doute que l'on hésite, lorsqu'il y a un début d'arthrose, à pratiquer une intervention qui va amenuiser le ménisque, donc l'amortisseur, risquant ainsi d'accélérer l'évolution de l'arthrose. Je connais cependant des personnes de 60 ou 70 ans qui en ont tiré bénéfice. Le plus important dans la suite de la décision, sera d'être sûr que c'est bien le ménisque qui vous fait mal et pas une lésion associée, car la douleur nocturne, quand il n'y a pas d'appui, n'est pas typique. Celle-ci peut aussi être due à un état inflammatoire, à une réaction douloureuse autonome locale, à des douleurs ligamentaires.... Si vous voulez préciser le type de douleurs, et leur évolution dans la journée, sur quel type d'activité elles sont ravivées, cela pourrait aider à être plus précise. Je reste à l'écoute, Cordialement.

Fracture métacarpiens 3 et 4

Votre question

"Bonjour, J'ai eu les métacarpiens 3 et 4 fracturés début juin. Immobilisation 5 semaines et demi avec orthèse puis 8 séances de rééducation. Fracture spiroïde diaphysaire. Aujourd'hui ma main me fait toujours souffrir, surtout le 4 ème métacarpien. Lorsque le doigt est en extension ou en flexion forte poing fermé. La douleur se situe au niveau de l'articulation phalangienne et dans la paume de la main. J'ai également une ""boule"" qui est apparue dans le triangle que forment les tendons de l'index et du pouce. Cette boule est douloureuse lorsque je dois soulever des objets même léger comme une poêle de cuisine par exemple. Ces douleurs sont elles résiduelles? Est-ce normal? Étant cavalière professionnelle il est important que je retrouve une parfaite mobilité de la main avant de reprendre le travail. Je ne veux pas prendre le risque d'une fracture mal consolidée qui fragiliserait ma main.

La réponse de notre spécialiste

"Bonjour. Même si des douleurs à 6-8 semaines n'ont rien de spécialement inquiétant, il est important pour les évaluer de savoir à quoi elles correspondent: - les douleurs articulaires des phalanges, après une immobilisation, se comprennent parfaitement, et il est possible que 8 séances de kiné ne suffisent pas, mais vous pouvez-vous aussi faire travailler vos doigts dans de l'eau froide, ou en bains écossais, un peu tous les jours. - les douleurs de la paume semblent correspondent à la localisation des fractures

Fracture et diabète

Votre question

Bonjour !
J'aimerais savoir les conséquences d'une fracture de l'épaule chez une personne âgée et diabétique soignée par injections d'insuline (3 piqûres par jour) ?Va-t-elle guérir rapidement ou non ? Merci !Bonjour.


La réponse de notre spécialiste

Votre descriptif est un peu trop vague quant à la fracture en elle-même et le contexte global (médical autres, nutritionnel), aussi tout ce que je peux vous dire est que le diabète ne modifie pas en lui-même la vitesse ou la qualité de la consolidation.

Si vous voulez préciser les choses, je reste à l'écoute, le dossier est ouvert.
Cordialement.
Docteur Denise Cazivassilio

Fracture et substitut naturel à la calcitonine

Votre question

bonjour Docteur pourriez vous me dire si il y a un remède naturel à la calcitonine, j'ai une fracture du 5 ème métatarsien je fais de l'algodystrophie je donc faire des injections de ce produit, existe un remède qui pourrait le substituer merci de votre réponseBonjour.

La réponse de notre spécialiste

Je n'ai pas trouvé de substitut naturel à la calcitonine, mais de plus il faut savoir que cette hormone ait des effets plus complexes qu'une simple action sur le métabolisme osseux, et c'est pour cela qu'on peut l'utiliser dans l'algodystrophie, dont les mécanismes sont nombreux et concernent toute une région.
Sachez aussi que les flush qui suivent l'injection sont plus un effet physiologique normal, et non durable en général, qu'un effet secondaire. Les nausées sont aussi largement prévisibles, et on peut prendre un anti-nauséeux avant l'injection.

Je reste à l'écoute,
cordialement.
Docteur Denise Cazivassilio

Chute et fracture

Votre question

chute dans ma douche, urgences pompiers dans une coque perte de connaissance... 5 h d'attente sana calmant, radio : diagnostique pas de fracture, douleurs ++++ échelle 8, retour au domicile avec doliprane. Aprés 4 mois de souffrances , scanner demandé par un rhumatologue qui détecte les fractures....aurait il fallu faire un scanner de suite ? Depuis mois de souffrances et d'immobilisation aprés une arthrodèse 2 ans et demi après Pouvez-vous me donner votre avis. A ce jour hospitalisation à domicile.

La réponse de notre spécialiste

Bonjour.

Je suis désolée votre question demande d'abord des précisions : que relatait le compte-rendu des pompiers? Etiez-vous déjà sans connaissance à leur arrivée ou ensuite? avez-vous pu leur répondre leur de leur bilan clinique? Où étaient situées les fortes douleurs: uniquement sur le haut des lombaires ou avec des irradiations plus basses?

Je reste à votre écoute


Vos précisions

merci Docteur, je n'ai eu aucun diagnostique à l'hôpital : pas de fracture vous rentrez chez vous !!! même pas d'aide à la verticalisation.... pas d'ostéoporose, colonne en très bon état dixit le chirurgien!! c'est quand même terrible !!!Bonjour.

La réponse de notre spécialiste

Je suis d'accord qu'un peu plus d'écoute au lieu de se dire que le stress vous en faisait rajouter, n'aurait pas nui. Un effet délétère du défilé incessant des urgences sur la clairvoyance.
Vous êtes probablement tombée très lourdement (les glissades donnent de la vitesse) sur le rebord de la douche, pour générer des fractures sur os sain, et le reste de la secousse explique les douleurs diffuses et la perte de connaissance.
Bon, maintenant, allez à fond et patiemment dans la rééducation, sans chercher à aller trop vite, car comme je vous l'expliquais, votre dos va devoir s'adapter à des conditions mécaniques très différentes.

Cordialement.
Docteur Denise Cazivassilio

Orteil toujours gonflé et chaud

Votre question

Bonjour Docteur, suite à une mauvaise retombée sur son orteil droit, ma fille, danseuse, a passé une radio qui ne révèle pas de signe de fracture. Cela fait plus d'un mois maintenant, malgré des séances d'acupuncture chaque semaine et l'arrêt total de la danse, l'orteil est toujours gonflé et chaud, est-il nécessaire de faire 1 IRM car elle est à l'étranger sans assurance actuellement? Et quelle pourrait être la cause de cette douleur ? Merci de votre réponse

La réponse de notre spécialiste


Il faudrait préciser s'il y a eu des traces de saignement au début ( taches violacées sous la peau) et si la gêne est plus importante en fin de nuit ou dans la journée selon les mouvements. Et est-ce que l'appui sur l'avant-pied réveille la douleur sur un point précis. Est-ce que la simple mise en appui sur l'avant-pied est douloureuse?

Je reste à l'écoute,

Vos précisions


Merci de votre retour, il y a eu 1 gros hématome au début, la gêne est plus importante le jour selon les mouvements, par exemple flexion de l'orteil, pas de douleur la nuit. Oui l'appui sur l'avant pied réveille la douleur. On lui conseille de passer une IRM.

Merci de votre suivi

La réponse de notre spécialiste

Bonjour.

La présence de l'hématome évoque donc une lésion tissulaire qui a saigné : cela peut être un ligament, la capsule articulaire, ou une lésion osseuse. Comme les radio standard n'ont rien vu, on cherche dans celles qui demandent des clichés plus ciblés : un sésamoïde du gros orteil (ce sont des mini-rotules qui servent de relai au tendon du fléchisseur du GO), ou un petit arrachement d'une insertion.
Cela expliquerait parfait les douleurs encore là un mois après, un peu moins l'aspect inflammatoire, mais le caractère avant tout mécanique des douleurs est rassurant sur ce point.

On lui propose une IRM? plus facile à faire que les clichés radiologiques ciblés, c'est une possibilité mais tenir compte du problème de financement : si sa troupe assume les frais, pourquoi pas, sinon, en tout cas en France, les radiographies simples sont bien moins onéreuses.
Il est difficilement concevable qu'elle soit partie remboursé à l'étranger sans assurance spécifique. Je vous conseille de vérifier ce point, et en attendant il faut absolument qu'elle évite l'appui (prendre une béquille pour soulager le poids du corps lors du pas), pour permettre à la consolidation de se faire.

Je reste à l'écoute,
cordialement.
Docteur Denise Cazivassilio

Fracture du plateau tibial externe gauche

Votre question

Bonjour Docteur,

Les faits : Suite à une chute de ski survenu le début de l'année ayant entraînée une fracture du plateau tibial externe gauche, le médecin a réalisé une ostéosynthèse par deux vis ZCS de longueur 80 et 75 avec une rondelle de mon plateau tibial externe, corticotomie externe pour réaliser la réduction de l'enfoncement(10.5 mm) du plateau tibial et comblement du défait à l'aide de petit copeaux d'os de banque. L'opération s'est déroulée dans de bonnes conditions techniques avec des suites opératoires simples.

Quant au genou, deux versions m'ont été données : Le(s) ménisque(s) sont touché(s). Pour un médecin avant opération, il(s) est (sont) en "étoile" et pour l'autre médecin après opération, tant que vous n'avait pas mal, on y touche pas. Imagerie radio et scanner. Pas d'IRM.

Question (s) : Chaque nuit je suis dérangé avec douleur au genou coté interne vers le fémur comme si une fracture était présente. Hier, le 03/04/16, lorsque l'infirmière est venue pour m'administrer une injection (LOVENOX), assis sur le canapé et en soulevant ma jambe pour m'allonger, j'ai heurté la table basse du salon; une douleur forte au genou et croyez-moi, ce n'était pas du "cinoche". Genou et pied gonflés pourtant position assis ou allongé à ce jour.
Ma question est simple. Qu'en pensez-vous? Un IRM ne serait-il pas un luxe pour savoir si il y a quelque chose qui se "ballade" à l'intérieur?

Pour terminer : Naturellement, suivant instruction du médecin qui m'a opéré, contrôle périodique (...) Juste un petit problème : je me suis fait opérer en Alsace et contrôle à Nantes (...).

Merci de votre aide. Loin d'être un plaignant mais souhaite reprendre mes activités rapidement car déjà consulter pour me dire attendre le rétablissement du tibia. D'accord, mais si c'est pour repasser sur le billard et pour prendre six mois de plus en convalescence, ce n'est pas coule!

La réponse de notre spécialiste


Bonjour.

L'IRM ne semble pas indispensable pour l'instant, car votre point douloureux est très superficiel, et sa localisation en bas du fémur est compatible avec une douleur sur l'insertion du ligament latéral interne, ce qui semble logique : fracture du plateau tibial externe = force de compression très importante la jambe orientée vers l'extérieur, ce qu'on appelle un valgus forcé; donc il y a eu un étirement très important du ligament interne. Il est possible qu'une petite déchirure sur la zone proche de l'insertion ait eu lieu, qui va cicatriser avec la mise au repos, mais elle peut rester douloureuse, et des soins locaux (infiltration, mésothérapie, ultra-sons), vont gérer ce problème. C'est à revoir avec votre médecin traitant ou un médecin du sport, qui n'intéresse que moyennement les orthopédistes puisque non chirurgical ; c'est compréhensible, ils ne peuvent pas tout gérer.

Quant au ménisque, en effet il serait imprudent de le réduire tant qu'il ne se manifeste pas plus que cela, car sa fonction d'amortissement des impacts, sur un cartilage qui a souffert lui aussi, est prioritaire sur d'éventuelles lésions visibles sur les images.

Je reste à l'écoute, avec toutes mes excuses pour les problèmes techniques perso qui ont généré du retard,
cordialement.

Fracture d'un os du pied

Votre question

Madame,
Je viens de consulter un orthopédiste qui semble me conseille une operation pour une fracture d'un os du pied (petit doigt, a l'extérieur). Je me demande si il n'essaye pas de forcer sur une operation plutôt que de la physio.
Venant d'arriver a l'etranger, je pense qu'il a plus tendance a essayer d'opérer qu'un médecin en France.

Je vous joins la radio. Les os sont un peu déplacés.

Merci de votre aide.

Cordialement,


La réponse de notre spécialiste

Bonjour.

Je comprends votre réticence, mais je pense que c'est en effet plus raisonnable, car la fracture est très déplacée, et le cinquième métatarsien, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a une grande importance dans la mécanique du pas.
Avec un simple plâtre, il mettrait plus de temps pour être solide, d'autant que la vascularisation est modérément performante à ce niveau, le cal va être gros et pourra générer des conflits avec les chaussures. Ensuite la modification même peu visible de vos appuis pourra favoriser des tendinites, et un moins bon équilibre sur l'avant-pied.

Maintenant, le choix va aussi dépendre de la qualité des soins chirurgicaux là où vous êtes, et nous sommes, ici, dans l'incapacité de vous orienter.
Vous pourriez contacter le médecin de votre assurance rapatriement, ils connaissent bien leurs correspondants locaux.

Je reste à l'écoute,
cordialement.

Fracture non déplacée au niveau de la tête du péroné

Votre question

Bonjour, suite à une chute le 7 mai je suis allée aux urgences où j'ai fait une radio mais ils n'ont rien vu. Irm de contrôle et j'ai une fracture non déplacée au niveau de la tête du péroné.
J'ai fait une consultation 8 jours après. J'en ai pour 3 semaines d'attelle + béquilles.
Ne devrais-je pas refaire une consultation ou radio ? Je n'ai pas eu d'ordonnance du médecin donc je me demande si c'est normal. Comment savoir que la fracture se remet?

Merci de votre aide

La réponse de notre spécialiste

Bonjour.
Je suis désolée, je croyais avoir validé ma réponse la semaine dernière....

Je vous expliquais que le temps de faire vos examens d'imagerie, vous n'aviez pas de contention, et pourtant la fracture ne s'est pas déplacée. Vous étiez donc dans un bon cas de figure où les contraintes sur le foyer de fracture sont faibles, et il n'y a pas de aison pour faire des clichés intermédiaires. Vous aurez probablement une radio de contrôle avant de retirer définitivement l'attelle.
Et en l'absence de douleur, vous pouvez simuler le pas sans appui, en effleurant le sol avec la décharge par les béquilles, cela vous facilitera ensuite la reprise de la marche

Je reste à l'écoute,
cordialement, avec toutes mes excuses.

Fracture par arrachement ligamentaire

Votre question

J'ai 60 ans, en bonne santé et sportive. Chute dans les escaliers le 22/06 avec diagnostic de fracture du calcanéum apparemment pas de diagnostic d'entorse. A la radio de contrôle de ce matin toujours pas de cicatrisation osseuse. N'ayant eu "que" des déchirures musculaires ou entorse ça me parait long....je n'ai jamais eu mal,j'ai une botte orthopédique que je garde en permanence (sauf la nuit je n'y arrive pas), pas de béquille, je suis raisonnable je sors peu et je marche peu aussi.
*Quand pensez vous que le cicatrisation osseuse sera effective de façon "normale"? Quand la rééducation doit elle commencer?je suis suivie par mon médecin traitant, qui me donne peu de conseils, du coup j'ai pris RDV avec un médecin du sport : est-ce suffisant, inadapté ou superflus?
je vous remercie de l'attention que vous porterez à mon message

La réponse de notre spécialiste

Il ne s'agit pas d'une fracture simple, mais d'une fracture par arrachement ligamentaire; c'est toujours long à consolider, on compte en moyenne 6 semaines. Par ailleurs, la radio ne montrant pas les cals fibreux, mais seulement quand cela s'ossifie, il me semble normal de ne pas encore voir d'os à ce stade. Le principal intérêt de cette radio était de vérifier qu'il n'y avait pas de déplacement secondaire, ou d'aggravation de l'écart.
Quand vous dites "marcher peu" tout est relatif, et il est très difficile de doser les contraintes que l'on fait subir à la fracture sans les béquilles. Je vous conseillerais quand même de vous aider d'une béquille si vous en avez, tenue du côté sain, pour vous aider à diminuer le poids du corps du côté blessé, et donc modérer les contraintes sur le foyer de fracture.

Vous pouvez garder la consultation du médecin du sport, s'il possède un appareil de physiothérapie, ou s'il fait de la mésothérapie, il pourra toujours en profiter pour stimuler la consolidation.

Cordialement.

Fracture l'épaule à 99 ans


Votre question

Ma mère 99 ans s'est fracture l'épaule le 6 juillet et le kiné prévoit une rééducation passive le 20 juillet.
Elle a mal dès qu'elle bouge son bras et a très peur de cette séance de rééducation. que peut-elle prendre pour éviter d'avoir trop mal ?
merci de vos informations. Bien cordialement

La réponse de notre spécialiste


Le cortancyl est un anti-inflammatoire, pas un anti-douleur. Elle doit utiliser les anti-douleur purs qui lui auront été prescrits (la base est le paracétamol, mais certaines personnes âgées supportent aussi Lamaline, Ixprim, pour ne citer que des exemples).
Le principe de base étant effectivement de seulement modérer la douleur, car c'est elle qui va guider le rééducateur, pour ne solliciter le foyer de fracture qu'au minimum utile pour stimuler la consolidation et préserver la mobilité articulaire. En général, s'il s'agit du col de l'humérus, les premiers exercices sont très doux, de type pendulaire en utilisant la traction naturelle du poids du bras (les muscles freinent, n'ayez crainte). Pour l'omoplate, cela dépendra de l'orientation de la fracture.

Je reste à votre disposition,
cordialement.

Ffracture du calcanéum

Votre question

Bonjour docteur. Le 13 juillet j'ai raté une marche d'escalier et j'ai ressentie une très vive douleur mais j ai continuer a marcher sur mon pied malgré la douleur. J'ai même ressenti un petit craquement. Le lendemain j'ai fait une radiographie fracture du calcanéum. On m a mis un élastoplatre et repos pour 21 jours. après les 21 jours je suis retourne a l hôpital un autre medecin m a vu et ma demande un scanner je viens de récupérer les résultats (que je vous mets en pièce jointe.)double fracture: calcaneum et l autre scafoidienne . Merci de me conseiller

La réponse de notre spécialiste


Bonsoir,.
je ne vois pas de pièce jointe.
En plus du traitement orthopédique de votre médecin vous pouvez prendre Symphytum 9ch 3 granules matin et soir. C'est un traitement homéopathique qui peut favoriser la consolidation et atténuer la douleur.

Douleur niveau de la région sacro-coccygienne

Votre question

Bonjour,
J'ai eu une une chute en scooter au moins de juin en tant que passagère.
Pour fêter l'enterrement de vie de jeune fille d'une copine, il était prévu que nous fassions une ballade en VESPA. Après une rapide initiation d'1h de conduite de VESPA, ma conductrice et moi la passagère sommes parties avec les autres filles en ballade.
Après un souci de changement de vitesse qu'elle n'a pas réussi à bien faire, ma conductrice a perdu le contrôle du Vespa.
Nous étions à 10/15km et le scooter s'est soulevé en prenant de la puissance et j'ai violemment été jetée en arrière. Je suis tombée sur le sacrum.
Impossible de me relever au début...puis avec de l'aide, et j'ai fini le weekend à prendre de l'homéopathie et du doliprane.
Les douleurs s'accentuant avec le temps au niveau du dos et du sacrum, j'ai décidé de consulter un médecin 48h après la chute. Il m'a prescris une radio du bassin mais elle n'a révélé aucune fracture. J'étais de plus en plus raide et la douleur était horrible. J'ai été arrêtée au total 8 jours. Il m'a donnée du codoliprane et de la cortisone. J'ai aussi fait une séance d'ostéopathie 1 semaine après l'accident car j'avais le cou complètement bloqué.
J'ai repris le travail et les 2 heures de transport quotidien additionnées aux heures assises à mon bureau face à l'ordinateur ne m'ont pas aidées. C'est comme si j'étais revenue à zéro..
Alors je prenais du doliprane et me levais le + possible de mon bureau. Je travaillais même debout car la position assise était intenable. Le pire étant la fin de semaine...

Aujourd'hui, presque 3 mois après, j'ai toujours très mal.
Je reste allongée le plus possible le weekend mais même cela est douloureux.
Je me passe du rollon Puressentiel pour décontracter muscles, articulations + codoliprane quand ça va très mal. Mais cela soulage sur le moment et puis ça reprends...
Je ne sais plus quoi faire pour aller mieux :( Que me conseillez-vous ? Dois-je retourner voir mon médecin traitant ? Dois-je aller voir un spécialiste ?Bonjour.

La réponse de notre spécialiste


Vous me décrivez les circonstances de la douleur, mais pas l'endroit actuel. Je suppose que c'est toujours au niveau de la région sacro-coccygienne, et évoquerais une souffrance persistante au niveau de cette articulation.
Si la douleur est plus liée aux types de mouvements (exemple passage assis-debout), ou selon la manière dont vous êtes assise, l'ostéopathe pourrait vous aider. Il faudra sans doute au préalable vérifier si l'articulation n'a pas des mouvements excessifs en amplitude ou anormaux (subluxation), qui expliquerait des douleurs ligamentaires. Cela se vérifie avec des simples clichés radiologiques de profil assis et debout.
Si vous avez une forte douleur au réveil qui demande un temps de "dérouillage", ou si elle vient lors des positions prolongées, des soins locaux à but anti-inflammatoire (mésothérapie, infiltration, kiné), et éventuellement des cures par voie orale, seront utiles.

Espérant vous avoir été utile si votre problème persiste,
cordialement.
Termes associés : col fémur - fracture - chirurgie -
À lire aussi

  • Fracture du col du fémur
    Fracture se situant entre la tête et le corps du fémur au niveau du col. C'était jusque dans les...
    Kinésithérapie
    La kinésithérapie représente divers types de soins sur le corps, exécutés par les...
  • Fixateur externe
    Matériel utilisé en chirurgie orthopédique, et consistant à maintenir l'alignement des os cassés au...
    Chirurgie des articulations
    La chirurgie des articulations est une chirurgie pratiquée par des chirurgiens orthopédiques dont...
    Fasciathérapie
    Les fascias sont les tissus qui enveloppent, soutiennent, protègent chaque élément du corps et les...
    Physiothérapie
    La physiothérapie est un ensemble de techniques utilisées par les kinésithérapeutes ou les rhumatologues...
    Ergothérapie
    L’ergothérapie est une méthode de rééducation qui utilise comme support, toutes les activités...

Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Fractures divers"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste traumatologie sportive

Dernière mise à jour, le 03/07/2019
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse