MENU / RECHERCHE
docteurclic se construit chaque jour avec vous. Rejoignez nous sur
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON, cliquez pour vérifiez
VOUS RECHERCHEZ
MON DOSSIER SANTÉ
Publicité
Accueil > santé au quotidien > à la montagne > préparation physique (rando, trek, montagne)

Préparation physique (rando, trek, montagne)

À LIRE DANS CET ARTICLE

Mise en garde

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le succès n’appartient pas forcément aux champions. Parmi les plus affûtés, nombreux sont ceux à s’être laissé surprendre en voulant brûler les étapes.

A priori, être très sportif, marathonien par exemple, aide à aborder un séjour en altitude, mais ça ne fait pas tout. En montagne il faut avoir de la patience, de la ténacité, un moral d’acier et de la chance.

La règle inéluctable est de respecter les paliers d’acclimatation.

Or les marathoniens, par exemple, souffrent moins de l’effort physique à fournir en montant, et cela les incite parfois à ignorer les paliers d’ascension. Ils sont ainsi les premiers à faire les frais du mal aigu des montagnes, ce qui est peu compatible avec leur profil psychologique.


Comment se préparer

Réussir une ascension en haute altitude demande à la fois de bonnes capacités cardio-pulmonaires, une bonne endurance et une bonne acclimatation à l’altitude.

Il faut donc se préparer suffisamment longtemps à l’avance en privilégiant les efforts de longue durée (randonnée sur plusieurs jours, courses de deux jours, cyclisme de longue distance), et si possible en altitude pour sensibiliser l’organisme à développer ses capacités en anaérobie (sans oxygène).

Le travail en résistance ne doit pas être abandonné car il permettra d’améliorer sensiblement les valeurs de la VO2max. Une bonne VO2max permet de mieux gérer les efforts violents en altitude qui sont parfois inévitables (passage d’un sérac ou d’une rimaye, passage difficile en escalade).

Pour améliorer la VO2max, l’exercice de type « fractionné » est idéal. Le vélo tout terrain correspond bien un d’entraînement de cette nature car il impose, sur une durée suffisamment longue, un enchaînement de passages violents entrecoupés de phases de récupération partielle, et tout en faisant travailler les muscles de l’extension de la jambe.

publicité


L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.

Publicité
Publicité


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Préparation physique (rando, trek, montagne)" TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin urgentiste, Guide de Haute Montagne
Dernière mise à jour, le 02/10/2010


À LIRE AUSSI


|


Publicité
publicité
Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez plus contactez-nous
VOIR NOS PARTENAIRES
DOCTEUR CLIC est un service
CONDITIONS GÉNÉRALES DES SERVICES, D'UTILISATION ET DE VENTE DES APPLICATIONS ET SERVICES DE SANTÉ ASSISTANCE (CGSUV)
INFORMATIONS LÉGALES | CONTACT@SANTEASSISTANCE.COM | 167 AVENUE DE WAGRAM, 75017 PARIS | COPYRIGHT SANTÉ ASSISTANCE 2017