Accueil > santé au quotidien > maladies respiratoires > bpco : bronchopneumopathie chronique obstructive
Publicité

Définition

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie respiratoire qui touche les bronches et les alvéoles pulmonaires.
C'est une maladie chronique qui s'installe sur plusieurs années et dont le responsable principal est le tabac .

Epidémiologie

La BPCO, c'est 600.000 patients sévèrement atteints en France, dont 120.000 sous oxygène.
1.9 millions de Français présenteraient une BPCO modérée.
Elle toucherait donc 5% de la population adulte mais seulement 25% seraient diagnostiqués et 10% pris en charge !

En 2000, c'était 2.7 millions de mort dans le monde. L'OMS en prévoit qu'elle devienne la 3ème cause de mort par maladie dans le monde en 2020.

Mécanisme

La BPCO se caractérise par deux éléments associés :

Une inflammation et un encombrement chronique des bronches qui fait obstacle au passage de l'air vers les poumons : c'est la bronchite chronique.
Une distension permanente des alvéole, par destruction de ses cloisons : c'est ce qu'on appelle l'emphysème.

Ces lésions deviennent persistantes et provoquent une diminution de la circulation de l'air dans les poumons, comme si l'on respirait dans une paille.

Les patients ont donc progressivement besoin d'une machine à oxygène pour respirer.

Les examens complémentaires dans la BPCO

La radio des poumons

Elle ne permet de voir que les lésions avancées, au stade d'emphysème essentiellement.

Le peak flow

Le premier examen très simple est la mesure du peak-flow réalisé au cabinet du médecin. Il va immédiatement montre les signes d'obstruction au passage de l'air.

La spirométrie

Les épreuves fonctionnelles respiratoires permettent de confirmer et de quantifier la BPCO. Elles sont réalisées d'abord sans ajout de médicament, et ensuite après un spray de bronchodilatateurs de façon à voir l'incidence de ces médicaments sur la respiration.

La valeur qui est mesurée est le VEMS (Volume expiratoire maximum en une seconde). Rapporté à la "capacité vitale" (le volume maximal que la personne peut inspirer ou expirer), on mesure le rapport de Tiffeneau.
Celui-ci, pour être normal doit être au minimum de 75 %. Toute diminution en dessous de 75 % témoigne du "syndrome obstructif", c'est à dire de la difficulté que la personne éprouve pour souffler l'air hors de ses poumons.

La fibroscopie bronchique

La fibroscopie bronchique permet de voir l'état des bronches. Elle ne sert pas au diagnostic. Il en est de même du scanner thoracique .

La gazométrie artérielle

Les gaz du sang sont surveillés régulièrement pour évaluer le retentissement de l'insuffisance respiratoire sur l'oxygénation du sang.
Publicité


page : 1234
Termes associés : bronchite chronique - BPCO - spiriva -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNEZ1 témoignages sur ce thème

  • Bpco et sang dans les crachats
    Par diuk76
    Le 17/04/2016 06:55:20
    Réponse(s) : 0
    J'ai une bpco depuis 1 an, je prends du foradil depuis 15 jours. Depuis que je prends ce médicament j'ai eu quelques filets de sang dans le crachat du matin. Est-ce une allergie à ce médicament.


Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 27/02/2018
Publicité
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Publicité
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Publicité
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse