Accueil > santé au quotidien > douleurs > douleur abdominale du nourrisson
Douleur abdominale du nourrisson

Douleur abdominale du nourrisson

À LIRE DANS CET ARTICLE

Point de départ

  • L'enfant de moins de 2 ans qui a mal, n'a qu'un seul moyen pour exprimer sa douleur : pleurer.
  • Seul le médecin peut évaluer la gravité d'une douleur dans le ventre. Et même pour lui, ce n'est pas simple car, chez l'enfant qui ne parle pas, il est très difficile de savoir où il a mal .
  • En tant que parents, il faut donc avoir une attitude très simple : quels sont les signes évidents de gravité, et que donner en attendant le médecin ?

Les signes qui doivent alerter

Les pleurs

Les pleurs comme des gémissements, doivent attirer l'attention. Il faut bien regarder s'ils surviennent en expiration (le moment où l'enfant rejette l'air) ou en inspiration (le moment où il prend son air).

  • Si les pleurs sont longs, puissants, diminuant quand on prend l'enfant dans ses bras, c'est en général plutôt rassurant, sauf si les cris durent longtemps (plus d'un quart d'heure). Au delà de 1 heure de cris, il faut commencer à s'inquiéter, cela veut dire que quelque chose le gêne vraiment.
  • Les geignements : ce sont de petites plaintes brèves qui surviennent au tout début de l'expiration. Ils sont plus ou moins aigus et violents, mais ont pour caractéristique de ne pas cesser. Comme ce sont des cris, ils surviennent à l'expiration.
  • Parfois l'enfant se calme et sanglote, cela veut dire qu'il y a une accalmie. Ces sanglots surviennent au moment où l'enfant reprend sa respiration, de façon courte et saccadée.
  • Les gémissements : eux aussi plus ou moins aigus, ils sont saccadés et au cours de l'expiration. Leur présence signifie que l'enfant souffre.

La réaction aux stimulations des parents

  • Si vous le prenez dans vos bras et que les pleurs se calment, c'est rassurant.
  • Par contre, si dans vos bras, il se met soudain à pleurer, c'est qu'il est sans doute assailli par une crise douloureuse.
  • Enfin, s'il pleure toujours quand il est dans vos bras, c'est qu'il a sans doute quelque chose.

Son état d'éveil

Si les pleurs s'estompent et que l'enfant devient apathique ou somnolent, cela doit vous alerter. Les pleurs sont d'autant plus inquiétants qu'ils s'accompagnent d'une apathie : on croît que l'enfant se calme, et en fait il se réfugie dans cet état de somnolence pour échapper à la douleur. C'est un signe d'alerte.

L'état de sa peau

Une peau qui devient marbrée, ou violacée durant les cris témoigne d'un problème qui retentit sur la circulation générale de l'enfant. De la même façon, pâleur et sueurs froides sont des signes qui doivent alerter les parents.

Le contact avec l'entourage

Tant que l'enfant est attentif à son entourage, cela signifie qu'il est en éveil et peut être distrait de son problème. En revanche, dès que ses sourires se raréfient et qu'il manifeste un intérêt de moins en moins important, voire de l'indifférence à son entourage, il faut s'alerter.

Les autres signes

  • Des vomissements importants et répétés, même sans fièvre peuvent faire craindre un problème chirurgical comme l'appendicite. Chez l'enfant de moins de 3 semaines, ils peuvent évoquer une sténose du pylore . Et chez l'enfant de moins de 6 mois, les pleurs et les vomissements avec parfois un peu de sang dans la couche peuvent faire craindre une invagination intestinale aigue
  • Pleurs, vomissements et fièvre, surtout avec un enfant prostré sont des signes d'alerte qui évoqueront au médecin la possibilité d'une méningite débutante.
  • La température, surtout si elle est modérée, peut être le témoin d'une infection à bas bruit.
  • Constipation et absence d'émission de gaz depuis plus de 24 heures : on peut suspecter une occlusion intestinale , en particulier l'invagination intestinale.

Les pleurs ne passent pas : tout est alors envisageable.

Ces signes imposent de consulter un médecin.



page : 12
Termes associés : ventre - estomac - intestin - pleurs - ovaires - reins -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Douleur abdominale du nourrisson"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste, sexologue

Dernière mise à jour, le 07/12/2015
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse