MENU / RECHERCHE
docteurclic se construit chaque jour avec vous. Rejoignez nous sur
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON, cliquez pour vérifiez
VOUS RECHERCHEZ
MON ESPACE SANTÉ ?

Poils

À LIRE DANS CET ARTICLE
Poils
À LIRE AUPARAVANT

Dermatologie
Puberté

Point de départ

Les poils font partie des attributs sexuels secondaires. Ils sont constitué de kératine comme le cheveu.

Structure


  • Ils sont constitués d'un bulbe, le bulbe pileux, implanté dans une sorte de cavité creusée dans la peau, nourris par des vaisseaux et animés par un muscle arrecteur, sous contrôle neuro-hormonal. Cela signifie qu'à l'occasion d'un stress par exemple, la glande médullosurrénale va libérer, sous l'action du système sympathique , de l'adrénaline , laquelle va faire se contracter le muscle arrecteur du poil et faire redresser celui-ci. C'est à cause de ce système qu'on a le poil qui se hérisse .
  • Les poils se développent sous l'influence des hormones mâles. La disposition des poils sera donc masculine (pubis, bras, aisselles, jambes, barbe, oreilles pour certains) ou féminine (pubis, et aisselles essentiellement). Cette répartition est liée au sexe et donc aux système hormonaux masculins et féminins.

Rôle

  • Un rôle de protection d'abord. Ce n'est pas tant la protection contre la chaleur, puisque la couche d'air infime et emprisonnée sous les poils ne permet qu'une très minime conservation de la chaleur. En revanche, leur protection contre les ultraviolets du soleil est plus évidente.
  • Rôle de filtre : les poils des muqueuses (nez en particulier) permettent d'arrêter les plus grosses poussières.
  • Rôle dans le toucher : grâce aux poils qui servent un peu d'antenne, la peau est capable à distance de percevoir des contacts à près d'un demi-centimètre de distance.

Problèmes de poils

  • L'hirsutisme. C'est l'excès de poils qui peut se situer dans certaines zones ou être plus généralisé. Il correspond soit à un problème constitutionnel (on est naturellement poilu), soit à des problèmes hormonaux.
  • L'absence de poils. Il n'est à priori pas gênant, sauf s'il concerne les sourcils. Cette épilation de la queue du sourcil se voit dans certaines maladies endocriniennes comme les hypothyroïdies .
  • L'épilation. En fait, le poils est plutôt considéré comme gênant, d'où le besoin, en particulier chez les femme de recourir à l'épilation.


Termes associés : poilu - hirsute - hirsutisme - sourcils - bulbe pileux - pilosité - barbe - poil -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

  • Perte de cheveux et poils pubiens
    Par MTVS
    Le 07/07/2014 15:30:32
    Réponse(s) : 0
    Bonjour, cela fait 1 an que j'ai perdu petit à petit mes cheveux. J'ai 22 ans et je suis une fille. Ce sont les abords qui sont le plus touchés car les cheveux disparaissent et ne poussent plus,...
    Traitement pour peau et cheveux gras
    Par michel
    Le 28/06/2013 15:38:01
    Réponse(s) : 0
    Depuis mes 16 ans, j'ai la peau et le cuir chevelu gras. J'ai pu retrouvé des cheveux à peu près sains avec l'huile de uk hair solution, mais je n'ai pas trouvé de solution pour le visage, toujours...
    Ampoules sur les bras après teinture des poils
    Par Jhonna
    Le 05/04/2013 22:06:03
    Réponse(s) : 0
    Bonsoir, je voulais vous parlez de quelque chose que je n'aurai pas dû faire. Tout commence par les poils de mes bras. J'en ai eu tellement marre que j'ai décidé de prendre une solution à mon...

|


Article créé, modifié ou vérifié par
Docteur Jean Robert
Médecin généraliste
Dernière mise à jour, le 07/05/2010

À LIRE AUSSI


|
Publicité

Publicité



Publicité
Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez plus contactez-nous
PARTENAIRES
 
sites de notre réseau : lebonchien.fr - lebonchat.fr