Point de départ

La blennorragie est une maladie sexuellement transmissible très contagieuse due à la bactérie neisseria gonorrhea ou gonocoque d'où son nom de gonorrhée. Elle est toujours transmise par voie sexuelle au cours des rapports vaginaux, bucco-génitaux et anaux.
Le nombre de contamination annuelle augmente aussi bien chez l'homme que chez la femme, hétéro ou homosexuel.
Elle est en recrudescence du fait de la diminution depuis les années 2000 de l'utilisation des préservatifs.
En 2012, selon l'OMS, 106 millions de personnes avaient contractée l'infection.

La blennorragie est généralement bénigne si elle est traitée rapidement. Mais une résistance au traitement de référence, l'antibiotique céfriaxone, commence à apparaitre depuis 2010.

Des signes pas toujours évidents

Des pertes blanches plus épaisses que d'habitude, des saignements entre les règles, des brûlures en urinant, plus fréquente chez les hommes (d'ou son nom de chaude pisse) qui sont plus souvent infectés que les femmes.
Parfois il n'y a aucun signe et dans ces cas le diagnostic est tardif, les complications plus fréquentes et le traitement plus lourd.
Elle peut affecter les voies génito-urinaires, le rectum, la gorge et les yeux.

Ce qu’il faut faire

Des prélèvements en laboratoire pour mettre en évidence la bactérie et éventuellement d'autres IST, infections sexuellement transmissibles.

Commencer le traitement antibiotique le plus tôt possible, soit une injection intramusculaire ou des comprimés à prendre pendant 7 jours. Cela permet d'éviter la survenue de complications, salpingite, grossesse extra-utérine, infertilité. Savoir que le risque de contagion persiste pendant la première semaine de traitement.

Rechercher chez votre partenaire un écoulement jaunâtre de l'urètre et traiter les partenaires.

Si vous êtes enceinte, votre bébé peut au cours de l'accouchement présenter une infection oculaire qui est traitée par antibiotique.

Respecter les recommandations préconisées à la rubrique des IST.

Les chiffres

2 à 10 jours, c'est la durée de la période d'incubation, mais elle peut être plus longue, jusqu'à 2 mois.

500 000 cas par an sont diagnostiqués en France.
Termes associés : neisseria gonorrhoae - gono - gonococcémie - gonococcie - maladie sexuellement transmissible - mst - urétrite - cystalgie - blénorragie - chaue-pisse - chtouille -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Blennorragie"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Gynécologue

Dernière mise à jour, le 26/01/2019
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse