Accueil > santé de la femme > fécondité, stérilité > procréation médicalement assistée - pma
Publicité

Point de départ

La procréation médicalement assistée (PMA) est l’ensemble des pratiques cliniques et biologiques qui permettent la conception in vitro, ce qui signifie que la fécondation est dissociée du rapport sexuel. Elles constituent une énorme avancée dans le domaine de la fertilité. Elles permettent de traiter les différentes formes d’infertilité, voire d’éviter aux membres du couple de transmettre à leur descendance une affection jugée grave.

Une médecine de pointe

Elles sont utilisées dans les cas l’infertilité inexpliquée pour permettre d’obtenir une grossesse. Elles commencent par une stimulation de l’ovulation pour obtenir une ovulation de bonne qualité et le recueil de gamètes (ovules et spermatozoïdes). Elles sont utilisées lorsque la technique précédente n’a pas été couronnée de succès

- L’insémination intra utérine se fait avec le sperme du conjoint ou celui d’un donneur, si celui du conjoint présente des insuffisances. Le sperme préparé et « lavé » au laboratoire est déposé à l’aide d’un cathéter dans la cavité utérine de la femme.

- La fécondation in vitro (FIV) met en contact dans une éprouvette des ovules et des spermatozoïdes qui peuvent être ceux du conjoint ou ceux de donneurs. Après la fécondation, un embryon est transféré dans l’utérus. Ce sont ces deux techniques qui sont les plus fréquentes.

- L’injection intra cytoplasmique d’un spermatozoïde dans l’ovocyte (ICSI).

C’est une variante de la FIV car elle n’utilise qu’un seul spermatozoïde. Cette technique tends a devenir beaucoup plus fréquente au sein des FIV.

- Les dons de sperme, d'ovocytes et d'embryons font aussi partie des PMA.

- L’autoconservation de gamètes ou de tissu gamétique pour prévenir une éventuelle infertilité, par exemple après un traitement toxique pour les gamètes (chimiothérapie par exemple).

- La gestation pour autrui est interdite en France et ne fait donc pas partie des PMA.

Le cadre légal

Elle est réservée à l’homme et la femme formant un couple. Ils doivent être vivants, en âge de procréer, mariés ou en mesure d’apporter la preuve d’une vie commune d’au moins deux ans et avoir consenti préalablement au transferts d’embryon ou à l’insémination. Les personnes seules et les couples homosexuels ne peuvent avoir accès à ces techniques. Même si dans le cadre de la loi, l’âge limite de la femme n’est pas fixé, la prise en charge par l'assurance maladie est fixée à son 43ème anniversaire.

Publicité


page : 12
Termes associés : procréation médicalement assistée - pma - AMP - stérilité - infertilité - fécondation in vitro - insémination artificielle - stimulation ovarienne - ICSI - assistance médicale à la procréation -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNEZ1 témoignages sur ce thème

  • PMA et infertilité
    Par jordane
    Le 06/05/2021 10:23:06
    Réponse(s) : 0
    j'adore les enfants bien que je n'en ai pas toujours malgré plusieurs FIV, svp peut-on faire une GPA en toute légalité en belgique, espagne avec Girex ou en ukraine avec A. Feskov clinic ou même au...


Article créé, modifié ou vérifié par
Gynécologue

Dernière mise à jour, le 28/01/2019
Publicité
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Publicité
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Publicité
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse