Accueil > Avis médecin > Maladie de Lyme > Traitement de la maladie de Lyme

Traitement de la maladie de Lyme

À LIRE AUPARAVANT

Médicaments
Publicité

Votre question

Bonjour, Masculin, 28 ans, Vosges, Lorraine. Ma question est la suivante : il y a trois ans, j'ai été dépisté positif à la maladie de Lyme (borréliose). Je n'ai reçu qu'un petit traitement de 7 jours de Doxycycline. Je n'ai pas à proprement parlé de symptômes de cette maladie à ce jour bien que j'ai eu un érythème migrant trois ans avant cela, si mes souvenirs sont bons. Je ne m'en suis pas préoccupé à l'époque, ne connaissant pas la MDL. Il y a deux ans, voulant savoir où j'en étais à ce moment là, j'ai été dans un service de maladies infectieuses en hôpital. J'ai refait des prises de sang, 15 jours plus tard, l'hôpital m'annonce un taux de IGG à 86 u et des IGM négatifs. Le Western Blot est positif avec 6 antigènes ce qui correspondrait d'après eux à une maladie de lyme évolutive. Et donc, ils me conseillent de la Rocéphine en intraveineuse pendant 3 semaines à raison de 2g par jour. Sachant que c'est un traitement plutôt lourd et que je n'ai pas spécialement de symptômes de cette maladie à ce jour, est-ce prudent de commencer ce traitement ? Cela ne risque-t-il pas d'avoir un effet plutôt négatif que bénéfique ? Ou bien mes anticorps ont-ils fait leur travail puisque l'infection semble ancienne et je ne risque plus rien ? Que me conseillez-vous ? Ces questions me chagrinent un peu si bien que je suis un peu tendu à la nuque et fatigué à certaines périodes.

La réponse de notre spécialiste

Bonjour, la maladie de Lyme est comme une épée de Damoclès et il y a deux écoles : ceux qui traitent à chaque fois dans l'espoir de guérir de cette maladie et ceux qui ne traitent qu'en cas de symptôme pour ne pas exposer inutilement des patients à des traitements. Je vous donne les recommandations actuelles et les arguments des deux écoles : actuellement, les recommandations sont de ne pas traiter une sérologie positive à Lyme lorsqu'il n'y a pas de symptôme (c'est votre cas). Sur vos résultats, il y a des IGG et pas d'IGM, cela correspond à une infection ancienne, mais en l'absence d'élément clinique, il est difficile de déterminer si elle est encore active (normalement, le western blot est utilisé en cas de symptômes pour déterminer si ils sont attribuables à la maladie de Lyme, le western blot n'est pas validé en "dépistage" d'une maladie de Lyme quiescente). La doxycycline est efficace en début de maladie, mais elle est habituellement prescrite 14 à 21 jours. Plus le traitement antibiotique est précoce, plus il est efficace, cependant il s'agit de traitements prescrits lors de symptômes, il n'est pas prouvé qu'un traitement administré en l'absence de symptômes diminue le risque de maladie de Lyme tardive. Si vous décidiez de suivre ce traitement antibiotique, il n'aggravera pas les choses, il risque juste d'être inutile.

Suite 1

Q: Docteur Je fais suite à votre message pour avoir un complément d'informations. Donc quel cas, la Rocéphine ne permet pas de détruire la bactérie dans le sang ? D'après le mode d'emploi "cet antibiotique entraîne la mort des bactéries sensibles par une action au niveau de leur paroi". Ce qui signifie donc qu'avec des IGM négatifs, les anticorps ont fait leur travail et neutralisé la bactérie, ce qui reviendrait donc à dire que la maladie de Lyme est maitrisée et soignée si, depuis 4 ans, aucun symptôme particulier de phase 2 ou 3 n'est apparu ? Au bout de combien d'années le taux d'anticorps peut-il régresser ? Faut-il continuer à se faire suivre pour cette maladie ? En vous remerciant.

R:Bonjour, Les symptômes tardifs de la maladie de Lyme peuvent apparaître jusqu'à 5 à 8 ans après l'infection initiale. Si vous n'avez aucun symptôme huit ans après l'érythème migrant, vous pouvez vous considérer comme guéri. La présence d'IGG dans la maladie de Lyme n'est pas forcément synonyme de guérison. Les IgM apparaissent au début de la maladie et disparaissent en quelques mois. Les IgG persistent quelques années après la guérison (ce nombre d'années est très variable). Ils sont présents aussi quand la maladie est active. Il n'est pas utile de refaire des sérologies car elles vont rester positives plusieurs années et on ne saura pas si c'est car la maladie est active ou si la maladie est guérie. Pour le suivi, il faut que votre médecin traitant soit informé de cette sérologie afin qu'il puisse évoquer une poussée de cette maladie si des symptômes apparaissaient. En l'absence de symptôme, il n'est pas nécessaire d'avoir un suivi plus poussé. La Rocéphine est un antibiotique puissant, qui tue les bactéries qui se multiplient, et elle est efficace quand la maladie est en poussée. Quand la maladie est quiescente, les antibiotiques semblent peu efficaces (on ne sait pas pourquoi, peut-être que la bactérie n'est pas en phase de multiplication et donc elle serait moins sensible aux antibiotiques)

Suite 2

Q:Docteur En conclusion, je voudrais savoir comment fait le corps de lui-même pour se débarrasser de cette bactérie ? Y-a-t-il un nombre élevé de personnes qui ne développeront aucun symptôme ? Comment gérer les effets du stress lié à cette maladie ? (somatisation notamment sur la peur de développer des symptômes dûs à Lyme) En vous remerciant et en vous souhaitant une bonne journée. R: Bonjour, Le corps se débarrasse de cette maladie grâce aux anticorps (IgG). Cette bactérie a une interaction avec le système immunitaire qui n'est pas encore bien connue. On pense que les lésions tardives sont liées à un emballement du système immunitaire qui se retourne contre le corps plus qu'à la prolifération de la bactérie (mais les avis des bactériologiques sont partagés) Environ 90% des personnes ayant eu un érythème migrant n'auront pas de lésion tardive. Plus le temps passe, plus le risque diminue. Dans votre situation, cela fait plusieurs années que vous n'avez eu aucun symptôme, donc le risque d'une atteinte tardive est faible. Je comprends votre anxiété, je n'ai pas de solution, sinon de vous redire que le risque pour vous est très faible.
Publicité
Termes associés : lyme - sérologie - traitement -
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Traitement de la maladie de Lyme"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 25/11/2010
Publicité
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Publicité
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Publicité
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse