Accueil > psy > psychiatrie > mélancolie
À LIRE AUPARAVANT

Psychose

Définition

C'est un état dépressif très grave, marqué par une souffrance morale insupportable et un gel des fonctions psychomotrices.

Ce qu'il se passe

La mélancolie se rencontre surtout dans la psychose maniaco-dépressive et à un degré moindre dans la schizophrénie .
Plus rarement, elle complique avec le temps certaines affections endocrinienne, neurologique ou gynécologique (la ménopause entre autre).

Ce qui la caractérise

Les symptômes sont :
Une profonde douleur morale avec perte du goût de la vie, tristesse permanente, ennui, regrets et désespoir.
Une inhibition intellectuelle (efforts d'attention, de réflexion et de concentration impossibles), inhibition de la volonté (indécision et sentiment d'impuissance) et de l'affectivité (malade touché par rien, n'arrivant plus à s'émouvoir, à ne plus avoir de sentiments pour ses proches).
Des perturbations psychosomatiques avec perte du sommeil et d'appétit.

L’évolution

Le risque lié au suicide dans les phases mélancoliques est très important.
Les conduites suicidaires sont fréquentes et graves tout au long de l'accès que ce soit au début (suicide inaugural imprévisible) surtout lors de la mise en route du traitement ou au cours de la convalescence (le malade n'ayant pas encore retrouvé la joie normale de vivre).
Ce risque suicidaire est réel dans les psychoses (notamment la psychose maniaco-dépressive).
Il est plus exceptionnel dans les états mélancoliques qui surviennent au cours des autres maladies de l'organisme.

Savoir quoi faire

Appeler le médecin traitant ou le psychiatre au moindre doute sur une éventualité suicidaire.
Chez le mélancolique, l'authenticité d'une conduite suicidaire ne doit jamais être mise en doute.
Le mélancolique sait parfaitement choisir les moyens efficaces pour mettre fin à ses jours ce qui témoigne de sa parfaite détermination.
Si vous êtes dépassés, faites appel au Samu (le 15) ou aux pompiers (le 18).
Le médecin sur place évaluera la dangerosité et fera probablement hospitaliser le malade.

Le traitement

Il est d'abord hospitalier, le temps de passer la phase critique du risque suicidaire. Parfois on doit recourir aux électrochocs.
Par la suite, le traitement par antidépresseurs sera poursuivi associé à un soutien psychothérapique qui est indispensable.
Termes associés : dépression - tristesse - indécision - insomnie - perte appétit - suicide - souffrance morale -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Mélancolie"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 19/01/2018


vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse