Accueil > santé au quotidien > diabète > traitement du diabète non insulino-dépendant, diabète type 2 ou dnid
Traitement du diabète non insulino-dépendant, diabète type 2 ou DNID

Traitement du diabète non insulino-dépendant, diabète type 2 ou DNID

À LIRE DANS CET ARTICLE
Publicité

Principe

Le traitement du diabète non insulino-dépendant repose avant tout sur le respect de mesures hygiéno-diététiques (modification des habitudes alimentaires, perte raisonnable de poids, exercice physique régulier) associées ou non à des médicaments dits "anti-diabétiques oraux".Dans les cas de diabète avancé, on peut avoir recours à de l'insuline en injection sous-cutanée, dans ce cas on parle de diabète insulino-requérant.

Les principes généraux

  • Le but est de faire en sorte que la glycémie ne monte pas au delà de certaines limites. En effet, à chaque fois où la glycémie dépasse certains seuils, ce sont les organes cibles (rein, oeil, coeur, peau et nerfs) qui souffrent. La répétition de ces "agressions glycémiques", finit à la longue par user l'organisme et être responsable des complications du diabète . Le moyen d'avoir une vision rétrospective sur 3 mois est le dosage de l'[hémoglobine glyquée{D=HbA1c}] (HbA1c). C'est cet examen qui est en quelque sorte le baromètre pour guider l'évolution du traitement.
  • On essaye, sur une période de 3 mois, de contrôler le diabète par une alimentation adaptée au diabétique associée à une activité physique modérée. Si cela ne s'avère pas suffisant, on passe aux médicaments antidiabétiques , en essayant de les limiter. Moins on parvient à contrôler le diabète, plus ce sera l'escalade sur le nombre de médicaments (mono, puis bi, voire trithérapie). Si malgré tout cela le diabète ne peut être contrôlé, on passe à l'insuline en injections avec tout l'inconfort qu'elle représente.
  • Mais à côté de cela, il faut comprendre que le diabète, qui est une maladie au long cours, est en elle-même un facteur de risque cardio-vasculaire , et que tous les facteurs de risque (cholestérol en excès, hypertension) se renforcent les uns les autres. Traiter seulement le diabète n'a donc aucun sens s'il y a plusieurs facteurs de risque. D'où la nécessité de traiter l'hypertension artérielle et les dyslipidémies . Cela se soigne là aussi par une alimentation adaptée (pauvre en graisses animales, peu salée, etc.). Il y a donc là aussi une contrainte alimentaire importante que la personne diabétique doit prendre en compte afin de limiter le recours aux médicaments contre l'hypertension et les dyslipidémies.
  • Il y a donc dans la prise en charge du diabète, une prise en charge globale qui est faite à la fois par le médecin et par la personne elle-même. Elle n'est pas "responsable" de sa maladie, mais elle est le meilleur guetteur et observateur. D'où sa participation active.
  • Enfin, le suivi régulier fait partie de la stratégie de traitement. Ce qui impose là encore la coopération entière de la personne diabétique.
Publicité


page : 123
Termes associés : diabète gras - antidiabétique - anti-diabétique - diabète type 2 -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Traitement du diabète non insulino-dépendant, diabète type 2 ou DNID"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 02/11/2013
Publicité
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Publicité
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Publicité
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse