Accueil > Avis médecin > Infertilité > Hypnose

Hypnose

À LIRE AUPARAVANT

Sommeil

Votre question

Bonjour docteur. Quelques précisions... Mes douleurs abdominales et dorsales sont constantes et elles n'ont pas de rapport au stress. J'ai mal même en me couchant et en me réveillant le matin. Visuellement, c'est comme si quelqu'un m'enfonçait son poing à hauteur des côtes flottantes à droite, du côté gauche entre les côtes et la hanche et de chaque coté de la colonne vertébrale dans le milieu du dos. Au début des crises, j'ai une vive douleur a l'abdomen, mais je n'ai pas l'impression de manquer d'air (je ne respire pas plus ou moins fort qu'en temps normal), ni l'impression de faire une crise cardiaque (aucune douleur côté gauche de la poitrine), tout cela se passe en bas des poumons. Les douleurs que j'ai sont bien localisées et toujours au même endroit. Le seul lien que je peux voir entre mes douleurs et mes poumons/coeur/crise panique, c'est que j'ai le sentiment que mon coeur et mes poumons ne sont plus synchro quand j'ai mal. Et c'est sûr que quand les effets physique deviennent importants vient alors un sentiment de panique, mais qui ne le serait pas, surtout en ne comprenant pas ce qui se passe. J'ai oublié de mentionner que mon père a fait une hernie abdominale, est-ce qu'à force de tousser la nuit, j'aurai pu me déchirer un muscle ? Ceci dit, je ne me sens pas déprimé ou angoissé, d'ailleurs je n'ai aucune difficulté à m'endormir et quand j'angoisse un peu (sans trop d'effet physique), je parviens facilement à la contrôler en me changeant les idées (j'aime bien chanter, alors je monte le son de la radio, et je chante). De plus, le clonazepam que j'ai pris aurait au moins dû contrôler, ne serait-ce qu'en partie, les effets physiques des crises de panique, mais au contraire, je me sentais amorphe en même temps que je sentais les effets physiques (picotement, vertige, perte de conscience) !!! J'avoue par contre que je ne l'ai pas essayé sur un prise régulière car selon la posologie, je devais en prendre seulement aux premiers signes d'une crise. Croyez-vous que ce serait justifié que je l'essaie sur une prise régulière ? Car mon médecin m'a dit d'arrêter d'en prendre quand elle a vu le résultat de cortisol élevé, mais elle ne m'a rien dit à ce sujet suite au résultat normal. Elle focuse plus sur l'hypoglycémie, mais le hic c'est que depuis mon dernier rendez-vous, je me suis rendu compte que j'ai parfois des crises sans que mon taux de sucre soit en bas de 4. Autre point : vous ne m'avez rien dit par rapport à l'aménorrhée vs l'endocrinologie. J'aimerais savoir si un cycle menstruel d'environ 31 à 35 jours, écoulement sanguin très peu abondant de 2-3 jours, peut être considéré comme une anémorhée partielle (donc qui expliquerait l'infertilité et les problèmes de nature endocrine). Serait-ce important que j'insiste sur ce point la prochaine fois que je vais rencontrer le gynéco en infertilité ? Et est-ce que l'échographie folliculaire va me permettre d'avoir une bonne indication quant à la possible origine endocrine de mon infertilité ? Pour répondre à vos questions. Oui j'ai changé de mode de vie (échelonné sur 6 ans), mais pour le mieux. J'ai quitté la ville pour m'établir en région dans ma maison. Je travail à mon compte pour gérer comme je l'entends mes horaires de travail et éviter le trafic routier. Je me suis mariée (mariage intime sur une île) à l'homme avec qui je partage ma vie depuis 11 ans. Je partage mes journées avec mes deux gros chiens que j'adore. J'ai plus de temps pour faire des activités qui me plaisent comme la réalisation de court métrage et le chant... Même sur l'aspect financier, sans dire que je roule sur l'or (loin de là), j'ai quand même une situation financière beaucoup plus stable et sécurisante qu'avant. Donc, à part l'infertilité, j'ai la vie dont je rêvais ! Malgré tout, les crises surviennent même durant des moments agréables qui auraient dû me détendre (vacances en camping, journée de massage, brunch en famille, souper d'amoureux...) !!!! Même les psychologue à qui j'ai parlé me disent de régler mes problèmes physiques avant de m'attaquer aux problèmes psychologiques, surtout que tout ce que je tente pour me détendre ne diminue pas mes symptômes physiques. Et l'endocrinologue que j'ai rencontré lui (après le test de cortisol normal) affirme que mon problème, c'est le stress. Je suis prise dans un cercle à savoir est-ce la poule ou l'oeuf qui est venu en premier. Et tout le monde se lance la balle et me répond «je ne peux rien pour toi». S'il y a de quoi me déprimer, c'est ça et rien d'autre. Pour ce qui est de ma toux nocturne, le seul aspect qui m'intrigue un peu, c'est que les sécrétions s'accumulent beaucoup plus qu'avant durant le nuit. Mais bon avec le bricadyl (même si les effets secondaires sont présents) je contrôle bien et je me rendors dans les 10 minutes qui suivent la crise d'asthme. Et je me dis que c'est peut-être juste le fait de vivre avec des chiens (allergie). Je leur donne donc des bains plus souvent, et à première vue, ça semble aider un peu. Je sais que pour contrôler l'asthme, tout est une question d'environnement, et je fais attention à ça. Ceci dit, la première maison que j'ai loué en région (il y a 6 ans, j'y ai habité 8 mois), il y avait beaucoup de moisissure dans les murs. Ça a peut-être laissé une inflammation sur mes poumons...J'ai pris un peu de cortisol mais ça n'a pas changé grand chose. Mais bon, comme c'est bien contrôler avec le bricadyl, mon médecin juge que c'est suffisant comme traitement, et je suis pas mal du même avis. Et pour mon poids, non il n'a pas tellement changé, à part à ma première opération où j'ai atteint le poids de 82lbs. Ce qui me dérange le plus, c'est pas les variations, mais le fait que les intervenants croient souvent que je suis anorexique, ce même si je mange autant que mon conjoint qui travaille dans la construction (de vrais repas de bûcheron quoi !) . En plus, quand ma soeur a suivi mon régime, elle a pris 30lbs en 1 mois !!! Pourquoi moi, peu importe ce que je mange et en quelle quantité, je n'arrive pas à prendre du poids ; c'est un mystère... Mais bon, je ne suis pas la première femme à ne pas être satisfaite de son poids, c'est juste que moi contrairement à la plupart des femmes, je souhaite prendre du poids et non pas en perdre. Et comme nous vivons à une époque où c'est l'obésité qui préoccupe le milieu de la santé, je trouve difficile de dénicher des informations qui pourrait m'aider à prendre du poids. Et je trouve quand même curieux que mon taux de cholestérol soit élevé mais mon taux de sucre soit bas, le gras n'est-il pas supposé se transformer en glucose pour nourrir les cellules ? Pourquoi cette transformation ne se fait pas dans mon cas ??? Je ne comprends pas bien ce qui se passe à ce niveau... Ceci dit, mon médecin a trouvé que j'avais eu une bonne idée de penser à l'hypnose (thérapie par mouvement occulaire) pour tenter de régler l'aspect psychologique de mes problèmes. J'ai quand même eu plusieurs accidents automobiles, ça pourrait aider. Je vais donc l'essayer étant donné que vous aussi vous semblez être d'avis que la cause première est d'origine psychologique. Et l'avantage avec l'hypnose c'est que ça ne me coûtera pas des milliers de dollars (comme pour une psychanalyse) avant de pouvoir affirmer si ça marche ou pas. Si ça marche, je le saurai rapidement. Mais honnêtement, le fait d'avoir essayé plusieurs approches pour contrôler mes «crises de panique» sans pour autant voir d'amélioration physique, me fait de plus en plus douter. Difficile de garder confiance quand ça fait 4 ans que ça dure.

La réponse de notre spécialiste

Bonjour, je suis de l'avis de votre médecin, l'hypnose peut vous aider à gérer la part psychologique de vos symptômes. C'est une technique médicale qui a fait ses preuves. Elle est utilisée dans les centres antidouleur car toute douleur chronique associe un problème physique à des répercussions psychologiques. Vous avez le droit d'être stressée même si en apparence tout va bien. L'hypnose peut permettre de faire la part des choses. Le clonazépam est habituellement efficace sur les symptômes d'anxiété, mais il présente un risque de dépendance. C'est pour cela que votre médecin vous a recommandé de l'arrêter. Je vous recommande de tester tout d'abord l'hypnose seule. Pour vos douleurs abdominales et dorsales, il est difficile de vous proposer un diagnostic sans vous examiner. Leur topographie me fait penser à un problème du colon, probablement un "syndrome du colon irritable", à discuter avec votre médecin, en fonction de son examen clinique. Par ailleurs, votre taux de "bon" cholestérol est élevé, le "mauvais" cholestérol est bas, ce qui signifie que vous n'avez pas de problème de cholestérol. Votre taux de sucre a été une fois un peu trop bas, mais les autres résultats que vous m'avez communiqués sont normaux, je ne pense pas que vous fassiez d'hypoglycémies répétées. Pour le cortisol, je n'avais pas compris que vous aviez fait un second test et vu un endocrinologue. Il n'est pas nécessaire de refaire ce test, un test normal suffit. Pour le poids, que vous n'ayez pas eu de perte de poids récente ou brutale est très rassurant. Dans les hyperthyroïdies ou les autres problèmes de santé graves, le poids ne se stabilise pas tant que l'on ne traite pas la cause. Si vous êtes mince depuis des années, c'est que cela correspond à l'équilibre entre votre alimentation et votre métabolisme. La seule façon de prendre du poids est de manger des aliments plus riches. (Je me doute que vous y avez déjà pensé, mais il n'y a pas de solution miracle). Quand vous verrez le gynécologue, ce sera intéressant de lui montrer vos résultats de prises de sang et d'avoir noté les dates de vos deux ou trois dernières règles. C'est en effet important. Un cycle long n'est pas une aménorrhée, mais parfois la cause peut être hormonale ou liée au poids. L'échographie folliculaire permettra de savoir si vous avez des ovaires qui fonctionnent (si ils sont imprégnés d'hormones et font la maturation des ovules). Normalement, on doit aussi examiner le sperme de votre conjoint. Cordialement.
Termes associés : amaigrissement - stérilité - douleurs - anxiété - traitement - hypnose -
À lire aussi

  • Crise d'angoisse
    La crise aiguë d'angoisse, est une manifestation aigue et brutale d'anxiété qui s'accompagne de...
    Infertilité
    InfertilitéOn parle d'infertilité lorsqu'un couple après un an de rapports sexuels complets, réguliers...
  • Infertilité et stérilité de la femme
    A l'issu du bilan d'infertilité, la prise en charge concerne l'homme et la femme.Dans cet article,...
    Infertilité et stérilité de l'homme
    A l'issu du bilan d'infertilité, la prise en charge concerne l'homme et la femme.Dans cet article,...
    Sophrologie
    La sophrologie est une méthode de développement personnel d'auto-conditionnement mental associant des...
    Régime Weight Watchers
    Le principe du régime Weight Watchers est double : d'une part une alimentation bien équilibrée et...
    Cure d'amaigrissement
    Une cure d’amaigrissement ne doit pas être une cure faite dans le but ponctuel de perdre quelques...

Publicité

TÉMOIGNEZ1 témoignages sur ce thème

  • Fatigue brutale
    Par Ina37
    Le 20/04/2012 07:57:33
    Réponse(s) : 1
    Je suis un peu comme toi fatiguée sans savoir pourquoi. Je suis intéresséE de savoir si tu as pu trouver la cause depuis que tu as posté ce message ? En quoi consiste la thérapie hypnotique? Est-ce...


Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 19/11/2010
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse