Accueil > sexualité > VIH: Sida > analogues nucléosidiques de la transcriptase inverse

Définition

Les analogues de la transcriptase inverse sont des médicaments spécifiques du virus du Sida destinés à l’empêcher de se multiplier.

Leur mode d’action

La transcriptase inverse est une enzyme qui recopie les informations de l’ARN, matériel génétique du virus, en les mettant sous forme d’ADN, utilisable par les autres cellules. Cet ADN va être utilisé alors à l’insu de la cellule pour fabriquer les protéines constitutives du virus, exactement comme s’il s’agissait des siennes propres.

Le rôle de ces inhibiteurs est d’empêcher la duplication de l’ARN du virus en ADN. Leur principe est d’être transformés en forme active dans l’organisme et de s’intégrer à la chaîne d’ADN en formation : ils interrompent alors la chaîne de fabrication du virus.

Le chef de file : l’AZT ou zidovudine (nom : Rétrovir)

Ses caractéristiques pharmaceutiques :

  • Sa demi-vie, ou le temps mis pour que la moitié en soit éliminée, est courte : il faut donc 2 à 3 prises par jour pour que son action soit continue.
  • Quand il est utilisé seul, son action est limitée à quelques mois. Cela reste utile pour une action préventive chez la femme enceinte et en cas d’exposition au risque de contamination.

Ses principaux effets secondaires :

La ddc ou zalcitabine (nom : Hivid)

Ses particularités d’action :

  • 80% de la dose absorbée est utilisée, mais sa demi-vie est courte elle aussi.
  • Cette molécule augmente l’efficacité de l’AZT quand on l’associe d’emblée, mais n’apporte plus de bénéfice si elle est ajoutée en deuxième recours.

Ses principaux effets secondaires :

  • Il peut être responsable d’une neuropathie avec des douleurs pas toujours faciles à soigner.
  • Les muqueuses y sont sensibles : aphtes dans la bouche, abrasions de la muqueuse de l’oesophage, qui doivent être signalés et traités rapidement pour ne pas perturber l’alimentation.


page : 12
Termes associés : inhibiteurs de la transcriptase reverse - inhibiteurs de la transcriptase inverse - vih - sida -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Analogues nucléosidiques de la transcriptase inverse"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 20/05/2010
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse