Accueil > sexualité > sexualité et rapports sexuels > rapports sexuels et sida

Point de départ

Le VIH se transmets entre autre par voie sexuelle et sa transmission est prévenue par l'usage d'un préservatif.
En cas de rapport sexuel non protégé avec une personne séropositive, il faut consulter rapidement :
aux urgences de l'hopital ou,
dans une centre de dépistage anonyme et gratuit ou,
dans un service de maladie infectieuse.

Conduite à tenir

Conduite à tenir en cas de rapport à risque :
Si le rapport date de moins de 48 heures, un dépistage par un test rapide confirme ou infirme l'infection.
Si le rapport date de plus de 48 heures, un dépistage régulier est mis en place

Prise en charge

Délai

Le délai entre l'exposition et la prise en charge doit être le plus rapide possible que ce soit pour le risque de transmission du VIH, mais aussi pour les virus des hépatites B et C et les autres infections sexuellement transmissibles (syphilis, infections à gonocoque, chlamydia trachomatis).

Recherche du statut sérologique de la personne source

Il est essentiel de connaitre de manière détaillée les données médicales de la personne qui aurait pu transmettre le VIH. Ce sont le statut sérologique VIH du sujet, le stade clinique, le nombre de lymphocytes CD4, les derniers résultats de la charge virale plasmatique VIH, les traitements antirétroviraux antérieurs et en cours.

Évaluation du risque de transmission sexuelle du VIH

  • Le risque varie selon les pratiques. Ce sont par niveau de risque décroissant : acte anal réceptif avec éjaculation, vaginal réceptif avec éjaculation, anal insertif, vaginal insertif, fellation réceptive, pratique de fellation.
  • Le risque de contamination par le VIH est estimé 40 fois plus élevé pour un rapport anal réceptif que pour une fellation réceptive en présence de sperme.
  • Autres facteurs de risque : une charge virale élevée, en particulier lors de la primo-infection, la présence de sang du sujet source lors du rapport sexuel et de lésions génitales ulcérées.

Recherche d'autres infections

Il s'agit des virus de l'hépatite B et C (VHB du VHC), de la syphilis et des infection à gonocoque et chlamydiae.


page : 12
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Rapports sexuels et sida"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Gynécologue

Dernière mise à jour, le 13/01/2015
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse