MENU / RECHERCHE
docteurclic se construit chaque jour avec vous. Rejoignez nous sur
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON, cliquez pour vérifiez
VOUS RECHERCHEZ
MON ESPACE SANTÉ ?
Accueil > santé au quotidien > sommeil > médicaments pour dormir

Médicaments pour dormir

À LIRE DANS CET ARTICLE
Médicaments pour dormir
À LIRE AUPARAVANT

Sommeil

Point de départ

Quand on sommeille mal ou pas, les médicaments sont la tentation. Et ils sont d'ailleurs un moyen. Toutefois, il ne faut jamais les prendre de votre propre chef, car certains entraînent une dépendance et donc un problème de sevrage. Rien ne doit être fait sans l'avis de votre médecin.

Les différents médicaments

On dispose de différents médicaments.

  • D'abord les hypnotiques barbituriques, de moins en moins employés en raison de leur risque mortel en cas de surdosage. Par ailleurs, ils perturbent le sommeil paradoxal et les rêves.
  • Ensuite les benzodiazépines (les classiques anxiolytiques encore appelés tranquillisants), qui procurent à la fois relâchement musculaire, apaisement de l'anxiété et envie de dormir. Leur maniement sous contrôle médical est assez facile. Pourtant eux aussi perturbent les rêves. Dans les cas extrêmes, ils entraînent des troubles de la mémoire. De plus, au bout de 3 semaines d'utilisation, ils entraînent une dépendance et donc une difficulté pour le sevrage.
  • D'autres médicaments à base de phénothiazine n'ont pas cet inconvénient, mais sont plus délicats à manier.
  • Enfin il existe des hypnotiques divers, le plus souvent à base de plantes.

Les indications

  • Le problème du médicament est d'en poser les indications, car toutes les insomnies ne justifient pas la prise de somnifères. De la même façon, l'insomnie est parfois le symptôme d'une autre cause comme la dépression par exemple qui nécessiterait la mise sous antidépresseurs. C'est donc au médecin et à lui seul de faire le choix du médicament et de juger de sa nécessité.
  • Beaucoup de médecins, devant un tribut lourd à payer pour le malade, utilisent ces béquilles chimiques pour de très courtes durées, dans des conditions précises : à la suite d'un choc, d'une difficulté familiale ou professionnelle. Le médicament est alors d'un secours très appréciable, coupant à temps l'angoisse de ne pas dormir. Mais pour les cas d'insomnie au long cours, il faut prendre le taureau par les cornes, sans doute envisager une nouvelle hygiène de vie et casser le cycle infernal.

page : 12



Termes associés : Cyclamax - mélatonine -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

  • Insomnie chronique
    Par Mélodys
    Le 17/04/2014 22:28:59
    Réponse(s) : 3
    Bonjour, réponse à hassan : Rappel : encore une fois personne ne peut conseiller à qui que ce soit de prendre ceci ou cela ou de faire ceci ou cela ! Seul un professionnel de santé vous aidera car...


Article créé, modifié ou vérifié par
Docteur Alain Potier
Médecin généraliste
Dernière mise à jour, le 29/06/2010

À LIRE AUSSI


|
Publicité

Publicité



Publicité
Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez plus contactez-nous
PARTENAIRES
 
sites de notre réseau : lebonchien.fr - lebonchat.fr