MENU / RECHERCHE
docteurclic se construit chaque jour avec vous. Rejoignez nous sur
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON, cliquez pour vérifiez
VOUS RECHERCHEZ
MON ESPACE SANTÉ ?
Publicité
Accueil > santé au quotidien > maladies infantiles > vaccin contre la coqueluche

Vaccin contre la coqueluche

À LIRE DANS CET ARTICLE
Vaccin contre la coqueluche
À LIRE AUPARAVANT

Coqueluche

Définition

Le vaccin contre la coqueluche a pour but de protéger contre le bacille de la coqueluche. 50 ans après la vaccination de masse, l'OMS compte encore 20 à 40 millions de cas de coqueluche par an et 200 à 400 000 décès.

Dans les pays qui ont eu une large vaccination contre la coqueluche, cette maladie qui avant touchait essentiellement les enfants, frappe maintenant les adolescents et les jeunes adultes.

Type

Les premières générations de vaccins contre la coqueluche utilisaient des bacilles tués. Les nouveaux sont un mélange de 3 à 5 antigènes . C'est le vaccin acellulaire.

X

Vaccin contre la coqueluche en vidéo

Coqueluche Nicole Guiso, responsable du Centre national de Référence de la coqueluche et autres bordetelloses de l'Institut Pasteur explique ce qu'est la coqueluche, ses symptômes, ses effets et ses traitements.

Indications

La vaccination est recommandées à 2 mois, 4 mois, 11 mois, 6 ans et 12 ans.
La dernière dose sera administrée à 25 ans.

Administration

De préférence en intramusculaire, mieux toléré localement.

Dans la cuisse chez le tout-petit, et le haut du bras chez le plus grand.

Contre-indications absolues

Encéphalopathies évolutives.

Forte réaction dans les 48 heures lors d'une précédente injection (fièvre élevée, syndrome du cri persistant , c'est à dire de pleurs qui ne cessent pas, syndrome d'hypotonie-hyporéactivité (faiblesse générale et manque de réactivité), convulsions, ou allergie ).

Contre-indications relatives

  • Convulsions fébriles : ce n'est pas une contre-indication absolue en soi, mais cela peut amener à prévoir une poussée de fièvre accompagnée d'un traitement anticonvulsivant.
  • Convulsions non fébriles : le médecin fera la part des choses selon le contexte.
  • Maladies aiguës et traitement immunosuppresseur sont des contre-indications temporaires. En cas de fièvre ou de maladie infectieuse, ou de maladie chronique en période évolutive, la vaccination sera différée.

Précautions d'emploi

  • Surveiller et traiter la fièvre s'il y a eu des convulsions auparavant.
  • L'efficacité est diminuée en cas d'immunodépression.
  • Attention si allergie à la néomycine, la streptomycine, la polymyxine B (traces possibles dans le vaccin).

Interactions

Pas d'interactions connues.

Effets secondaires

  • Rares réactions locales.
  • Forte réaction dans les 48 heures : fièvre élevée, syndrome du cri persistant, syndrome d'hypotonie-hyporéactivité, convulsions, allergie.
  • Ce vaccin contre la coqueluche étant généralement associé à d'autres vaccins, il peut être difficile d'identifier lequel est à l'origine d'un éventuel effet secondaire.

page : 12



L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.

Publicité
TÉMOIGNEZ
TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

  • Prévention par les vaccins
    Par Nanou
    Le 25/04/2014 19:58:59
    Réponse(s) : 0
    Anne Guedes, photographe mondialement connue, a publié un livre choc montrant des enfants rescapés d'une méningite présentant de lourdes séquelles (amputations en particulier). Voici le commentaire...

Publicité
Article créé, modifié ou vérifié par
Docteur Yohan Servais

Médecin généraliste
Dernière mise à jour, le 04/01/2015

Publicité

À LIRE AUSSI


|

Publicité



Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez plus contactez-nous
VOIR NOS PARTENAIRES
sites de notre réseau : lebonchien.fr - lebonchat.fr