MENU / RECHERCHE
docteurclic se construit chaque jour avec vous. Rejoignez nous sur
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON, cliquez pour vérifiez
VOUS RECHERCHEZ
MON ESPACE SANTÉ ?

Rythme cardiaque

À LIRE DANS CET ARTICLE
Rythme cardiaque
À LIRE AUPARAVANT

Coeur

Définition

Il s'agit du rythme fabriqué par la succession des bruits du coeur. Ce rythme à l'état normal est régulier et d'une fréquence qui reste dans certaines valeurs.

Comment le mesurer

Le rythme cardiaque est perceptible de façon objective : c'est le pouls. Le problème, c'est que le pouls peut dans certains cas devenir imperceptible (quand une personne est en état de choc par exemple) : on a l'impression que le coeur est arrêté alors qu'en fait il bat faiblement.

Mais on peut aussi le ressentir de façon plus subjective : on sent son coeur battre. Lorsque cette sensation est perçue comme désagréable, ce sont des palpitations.

Le médecin, lui, utilise son stéthoscope : ce qu'il entend ce sont les bruits du coeur. Mais parfois, ceux-ci sont assourdis (comme dans les péricardites).

Le seul moyen est donc l'électrocardiogramme. Cet examen a l'avantage non seulement d'être certain que le coeur bat (sauf dans un cas précis appelé dissociation électromécanique qui est quand même assez rare), mais encore de comprendre si ce rythme est normal ou pathologique.

La normale

Un rythme normal doit être :

  • Régulier.
  • Le plus souvent, compris entre 60 et 80/mn au repos chez un adulte, entre 90 et 120/mn chez un nourrisson.

Les troubles du rythme

  • Si le coeur est irrégulier, on appelle cela une arythmie.
  • S'il est trop rapide, c'est une tachycardie.
  • Et s'il est trop lent une bradycardie.
  • Après, c'est une combinaison : tachyarythmie s'il est irrégulier et rapide, bradyarythmie s'il est lent et irrégulier.

Les limites de la normale

Certaines personnes, comme les coureurs de fond ont un pouls naturellement lent (entre 40 et 50/mn) sans que cela soit anormal. D'autres sont en permanence rapides sans que cela présente le moindre risque.

Par contre il est évident qu'un coeur en permanence trop lent ou trop rapide risque d'entraîner à long terme une insuffisance cardiaque.

D’où vient ce rythme automatique ?

Le noeud sinusal (aussi appelé noeud de Keith et Flack), situé dans l'oreillette droite du coeur émet des impulsions à 100/mn. Là un nerf est chargé de le ralentir : c'est le nerf pneumogastrique appelé aussi nerf vagal. L'influx est ramené à un rythme d'environ 70 mn. Une fois lancé, cette impulsion va parcourir les voies de conduction du coeur et ne pourra être arrêtée, et le coeur se contractera.

Cet influx de départ peut ne pas être transmis si un blocage est intervenu sur la voie de conduction. Dans ce cas le coeur ne se contractera pas.

En dehors des cas pathologiques où il y a un blocage des voies de conduction, ce qui modifie le rythme du coeur ce sont les incitations extérieures venues de deux systèmes nerveux dits autonomes : le système parasympathique représenté par le nerf pneumogastrique qui le ralentit, et le système sympathique qui l'accélère. C'est pour cela que certaines personnes ont un fort tonus parasympathique, donc un coeur plutôt lent, et d'autres un fort tonus sympathique, donc plutôt rapide.



Termes associés : pouls - cœur - battement du cœur - palpitations -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

  • Palpitations à la suite de maladie de Bouveret
    Par allawa
    Le 01/08/2014 18:51:04
    Réponse(s) : 1
    Mon arythmie cardiaque a commencé quand j'avais 5 ans, aujourd'hui j'ai 40 ans. Depuis l'âge de 15 ans, au moment de mes crises, je m'accroupis, je gonfle le ventre et la crise passe, ça marche à...
    Trouble du rythme cardiaque
    Par manini52
    Le 15/06/2014 17:44:42
    Réponse(s) : 0
    Je souffre d'une sérieuse nécrose du coeur, est-ce dû aux multiples décharges électriques que j'ai reçues ou suis-je diabétique ?
    Extrasystoles
    Par solange
    Le 15/02/2014 23:55:33
    Réponse(s) : 1
    Je suis aussi sous aténolol 50 à raison d'un demi comprimé le matin pour des extrasystoles toutes perçues au moindre mouvement ou en récupération. Le cardiologue m a rassurée après ecg écho et...

|


Article créé, modifié ou vérifié par
Docteur Pierre Guedj
Cardiologue
Dernière mise à jour, le 27/09/2005

À LIRE AUSSI


|
Publicité

Publicité



Publicité
Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez plus contactez-nous
PARTENAIRES
 
sites de notre réseau : lebonchien.fr - lebonchat.fr