Accueil > santé au quotidien > médecine générale > intoxication par les champignons vénéneux
Intoxication par les champignons vénéneux

Intoxication par les champignons vénéneux

À LIRE DANS CET ARTICLE
À LIRE AUPARAVANT

Intoxications

Définition

Les champignons vénéneux sont des champignons sauvages. Si l'on ne les connaît pas parfaitement, il faut s'en méfier. Mieux vaut perdre un bon champignon que risquer d'en consommer un mauvais.

Points importants

  • Chaque champignon a ses toxines spécifiques et est responsable d'un syndrome particulier, c'est à dire d'un ensemble de signes.
  • Le problème des champignons, c'est qu'ils contiennent beaucoup de poisons différents. La classification des champignons est théorique, et ce qui compte, c'est surtout l'ensemble des symptômes que les champignons peuvent provoquer.
  • Il n'existe aucun moyen infaillible d'identifier un champignon. Il n'existe pas non plus de moyen infaillible pour distinguer un bon champignon d'un mauvais champignon.

Les idées fausses

Il faut tordre le cou à certaines idées reçues :

  • Un champignon dont la chair change de couleur lorsqu'on le coupe est toxique : c'est faux par exemple certains bolets sont très comestibles.
  • Un champignon mangé par les limaces est comestible : c'est faux les limaces mangent les amanites phalloïdes.
  • Seuls les champignons avec une volve (un renflement à la base du pied) sont mortels : c'est faux les Cortinaires couleur de Roucrou n'ont pas de volve et sont aussi mortels.
  • Il ne faut manger aucun champignon avec un anneau : c'est également faux puissent que les agarics et les coulemelles qui ont eux aussi un anneau, sont excellents.
  • Si un champignon n'a pas de lamelles blanches on peut le manger : faux. Le gyromitre n'en a pas et il est mortel.
  • Dernier problème important avec les champignons : ils peuvent avoir des effets retard plusieurs jours après l'ingestion.

Les syndromes mortels

Le syndrome phalloïde

  • Il est du à l'amanite phalloïde, à l'amanite printanière, et à l'amanite vireuse.
  • C'est ce qu'on appelle le syndrome tardif : l'incubation dure de 6 à 8 heures. Il se manifeste par des douleurs à l'estomac et des vomissements très violents. Les toxines des champignons attaquent le foie et provoque une hépatite mortelle en dix jours.
  • Un traitement a été mis au point, le protocole du docteur Pierre Bastien. Il doit être appliqué immédiatement sous contrôle médical :
  • 2 gélules d'ercéfuryl 200, 2 comprimés d'abboticine, et une injection intraveineuse de vitamine C. Par ailleurs il faut manger des carottes cuites en purée et certains médecins préconisent l'absorption d'eau salée. De toute façon, ce traitement sera suivi d'une hospitalisation.

Le syndrome helvéolien

Il est du à des champignons qu'on appelle les lépiotes. Il entraîne une hépatite grave avec des signes équivalant à ceux de l'intoxication par les amanites.

Le syndrome galérinien

Un champignon est responsable de cet empoisonnement : la galère marginée. Des signes sont équivalents à ceux de l'intoxication par les amanites.

Le syndrome orellanien

C'est une intoxication par les Cortinaires. Il provoque une destruction du rein et se manifeste au début par une sorte de petite gastro-entérite quelques heures après ingestion. La destruction du rein se fait plusieurs jours après, et parfois jusqu'à trois semaines. Le seul traitement possible est la dialyse rénale . D'autres Cortinaires sont moins agressifs pour le rein mais restent toxiques pour les intestins.

Le syndrome gyromitrien

Il se manifeste par de la fièvre, une hépatite, une insuffisance rénale , des hémorragies, et des troubles de la conscience.

Le syndrome paxillien

Il est due au paxille enroulé. Il se manifeste plusieurs jours après l'ingestion et donne une destruction du foie.

Les syndromes toxiques

Le syndrome sudorien

  • L'incubation est très courte, entre une demi-heure à trois heures. Il se manifeste par des larmoiements, des sueurs, un écoulement nasal, des diarrhées, et des vomissements abondants. Cela entraîne une déshydratation , mais aussi des troubles cardiaques, des troubles nerveux, et des troubles de la vision.
  • Le traitement se fera à hôpital avec de l'atropine qui est un antidote de la toxine.
  • Les responsables sont le Clitocybe et l'Inocybe de Patouillard. L'amanite tue-mouches a été aussi jugée pour responsable.

Le syndrome entérotoxique

Les champignons responsables sont le tricholome, l'entérolome et certaines pleurotes sauvages. Plus de six heures après le repas, apparition de diarrhées et de vomissements très importants, avec fatigue, et détresse respiratoire.

Gastro-entérite banale. Et se manifeste avec de nombreux champignons, par exemple le bolet de Satan, bien connu des ramasseurs de champignons. Il provoque diarrhées et vomissements.

Le syndrome hémolytique

Il concerne certaines amanites : vomissements de sang, hémorragies diverses.

Le syndrome psychomoteur, dû à des champignons hallucinogènes

Il entraîne des hallucinations, des délires colorés. L'amanite tue-mouche, mais aussi le psyllocybe sont responsable de ces troubles.

Le syndrome coprinien

Il concerne le Coprin noir d'encre. Il se manifeste par des malaises, des palpitations, et des bouffées de chaleur, à la suite d'ingestion d'alcool.



page : 12
Termes associés : champignons toxiques - syndrome phalloïde - syndrome galérinien - syndrome orellanien - syndrome gyromitrien - syndrome sudorien -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité


TÉMOIGNEZ1 témoignages sur ce thème

  • Intoxication par un champignon des prés
    Par mamitta
    Le 05/11/2012 11:44:56
    Réponse(s) : 1
    Malheureusement, si son organisme n'arrive pas à éliminer ces toxines, cela risque d'évoluer vers une transplantation hépatique. Les champignons toxiques font le plus souvent des dégâts sur le foie...


Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 27/06/2010
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Doc Ch@at
Testez-vous
Suivi de grossesse