MENU / RECHERCHE
docteurclic se construit chaque jour avec vous. Rejoignez nous sur
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON, cliquez pour vérifiez
VOUS RECHERCHEZ
MON ESPACE SANTÉ ?

Infection génitale

À LIRE DANS CET ARTICLE
Infection génitale
À LIRE AUPARAVANT

Appareil génital féminin

Définition

Terme général désignant l'ensemble des infections touchant tous les organes de l'appareil génital féminin : vagin, utérus, trompes et ovaires.

Les infections génitales proviennent généralement de l'extérieur du corps, le plus souvent par voie vaginale. C'est pourquoi la plupart de ces infections sont secondaires à des maladies transmises lors de rapports sexuels. Toutefois d'autres infections proviennent parfois de l'organisme lui-même. C'est le cas des mycoses vaginales.

Description

Les organes de l'appareil génital pouvant être touchés par une infection sont nombreux :

  • Au niveau de la partie basse : le col de l'utérus, le vagin, la vulve et la glande Bartholin (petite glande située à l'entrée du vagin et dont le rôle est de participer à sa lubrification).
  • Au niveau de la partie haute : les ovaires, les trompes et la cavité de l'utérus.

Les signes

  • Ce sont en général des pertes plus ou moins colorées (de jaune sale à brun) et plus ou moins abondantes.
  • Avec parfois des démangeaisons.
  • Avec parfois des odeurs nauséabondes.
  • Des douleurs du bas-ventre.
  • Parfois des brûlures en urinant.
  • Des rapports douloureux.
  • De la fièvre ou des frissons peuvent accompagner tout cela, et constitue alors un signe de gravité.
  • Tous ses signes peuvent être associés.

Facteurs de risque

Les (MST) maladies sexuellement transmissibles mais aussi d'autres germes:
  • De germes venant des intestins (colibacilles).
  • De germes banaux comme les staphylocoques .
  • De mycose qui sont en fait très fréquentes au niveau du vagin.
  • De bacilles beaucoup moins fréquents comme le Bacille de Koch, responsable de la tuberculose .
Plus que jamais leur existence justifie un suivi régulier et une consultation à la moindre alerte infectieuse. Les suites sont alors généralement bonnes et beaucoup moins alarmantes que ce qui vient d'être cité.

Le point de départ et l’extension des infections

Elles partent généralement du vagin (vaginite). Si l'infection n'est pas traitée :

  • Elle peut remonter au col de l'utérus (cervicite).
  • Puis à la cavité de l'utérus (endométrite).
  • Enfin les trompes (salpingite).

Vaginite et cervicite sont des infections fréquentes qui ne posent pas problèmes en soi si elles sont correctement prises en charge. L'endométrite, plus rare est déjà plus sérieuse. La plus redoutée, de loin, c'est la salpingite car diagnostiquée trop tard, mal traitée, ou récidivante (salpingites à répétition), elle peut :

Devant un problème gynécologique, la salpingite est pour le médecin une obsession au même titre qu'une appendicite devant un problème digestif, une méningite devant un mal de tête ou une pyélonéphrite (infection du rein) devant un problème urinaire.


page : 123



L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

  • Infection vaginale
    Par Annie
    Le 04/02/2014 18:20:21
    Réponse(s) : 0
    j'ai eu des pertes blanchâtres au niveau de mon vagin depuis des années après un rapport sexuel, alors j'ai besoin d'un médicament pour traiter mon infection. Merci.
    Grossesse et infection génitale
    Par rosaid
    Le 17/01/2014 17:05:58
    Réponse(s) : 0
    Je suis au 7ème mois de ma 2ème grossesse et j'ai des douleurs vaginales lors du rapport. En plus je remarque des pertes sur le sexe de mon époux après le rapport. Je ne suis pas guérie bien que...
    Douleur en urinant à la fin des règles
    Par jessica
    Le 14/01/2014 13:50:15
    Réponse(s) : 0
    Bonjour, voila depuis au moins 5 ans, à chaque fois que c'est la fin de mes règles, j'ai des douleurs en urinant, et cela dure au moins une semaine, voir plus. Les médecins m'ont dit que c'était...

|


Article créé, modifié ou vérifié par
Docteur Caroline Chaine
Gynécologue
Dernière mise à jour, le 19/06/2010

À LIRE AUSSI


|
Publicité

Publicité



Publicité
Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez plus contactez-nous
PARTENAIRES
 
sites de notre réseau : lebonchien.fr - lebonchat.fr