MENU / RECHERCHE
docteurclic se construit chaque jour avec vous. Rejoignez nous sur
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON, cliquez pour vérifiez
VOUS RECHERCHEZ
MON ESPACE SANTÉ ?
Accueil > santé au quotidien > cancers > inhibiteurs de la topo-isomérase

Inhibiteurs de la topo-isomérase

À LIRE DANS CET ARTICLE
Inhibiteurs de la topo-isomérase
PLUS D'IMAGES
2 images

À LIRE AUPARAVANT

Anticancéreux

Définition

Les inhibiteurs de l'enzyme topo-isomérase agissent en empêchant l'ADN, matériel génétique contenant toutes les informations vitales de la cellule, d'exécuter certaines fonctions indispensables à leur bon fonctionnement. Cela empêche ainsi la survie des cellules tumorales en croissance.

Tout récents : les inhibiteurs de la topo-isomérase irinotécan, topotécan

Ils sont indiqués dans les cancers avancés ou résistants du colon et du rectum.

Les contre-indications particulières :

Ce sont les maladies chroniques de l'intestin (inflammatoires, ou occlusion non traitée), l'insuffisance hépatique , le mauvais état général.

Les effets secondaires :

Ils sont moins fréquents si ce médicament est employée en association.

La diarrhée tardive, au-delà de 24 heures, est la plus importante, et demande un traitement intensif.

Le syndrome cholinergique aigu (troubles intestinaux, excès de salive et de transpiration) est traité par l'atropine, qui sera gardée ensuite en préventif.

Les vomissements sont soignés d'emblée, car ils peuvent être importants.

Les vertiges et troubles visuels précoces rendent la conduite automobile délicate.

Les précautions d'emploi spécifiques :

On vous donne une ordonnance à la sortie avec des consignes et une ordonnance pour traiter immédiatement toute diarrhée tardive, avec des antibiotiques systématiques s'il y a une insuffisance de globules blancs . En cas de forme sévère ou de fièvre, l'hospitalisation est obligatoire.

Le bilan hépatique est contrôlé avant chaque cure, car l'insuffisance hépatique aggrave les autres toxicités.

Les interactions :

Ils peuvent augmenter le blocage neuromusculaire dû aux médicaments de la myasthénie et à des anesthésiques.

Les inhibiteurs de la topo-isomérase II : les anthracyclines

Ils s'intercalent dans la structure de l'ADN.

Utilisés de longue date, ils restent des éléments majeurs de nombreux protocoles pour les cancers du sein , de la vessie , de l'ovaire , du poumon , les sarcomes , les cancers de l'enfant et en hématologie.

Les contre-indications spécifiques :

Ce sont les cardiopathies avec insuffisance cardiaque .

Les effets secondaires spécifiques :

Les stomatites et l'alopécie totalement réversibles sont fréquentes.

Les plus importants sont les troubles de l'électrocardiogramme , avec parfois une insuffisance cardiaque rapide. Il y a une dose totale cumulée à ne pas dépasser, au-delà de laquelle un quart des malades sont touchés par l'insuffisance cardiaque.

Les précautions spécifiques :

L'administration se fait en intraveineuse directe stricte, sous contrôle médical, car la toxicité pour les tissus sous-cutanés est importante. En revanche, il y a de plus moins de stomatites avec l'intraveineuse directe.

En cas de passage sous-cutané, l'infirmière aspire au maximum le produit, injecte un corticoïde et applique du froid ou un produit qui annule un peu les effets.

L'ECG est contrôlé avant chaque cure, et une échographie cardiaque est faite à partir d'un certain niveau de dose totale cumulée, de façon à vérifier la fonction  pompe  du coeur.

Les interactions :

Le cyclophosphamide augmente la toxicité cardiaque des anthracyclines, et inversement leur toxicité pour la vessie est augmentée. Il y a donc une double interaction.

La mercaptopurine voit sa toxicité hépatique augmentée en cas d'association avec les anthracyclines.


page : 12



Termes associés : enzyme - ADN - génétique -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME



Article créé, modifié ou vérifié par
Docteur Denise Cazivassilio
Médecin généraliste
Dernière mise à jour, le 13/03/2008

À LIRE AUSSI


|
Publicité

Publicité



Publicité
Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez plus contactez-nous
PARTENAIRES
 
sites de notre réseau : lebonchien.fr - lebonchat.fr